Jericoacoara : A la découverte de Jericoacoara au Brésil

Découvrir le Brésil | Tourisme Voyage Brésil

Evaluation: 4.5/5.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 12 juillet 2018)

La ville de Jericoacoara est encore peu connue, mais sa notoriété grandit de jour en jour. Elle se situe dans le Nordeste du Brésil et abrite l’une des plus belles plages du pays. Aujourd’hui connue en tant que station balnéaire en vogue, elle est loin de cadrer avec l’image que l’on se fait de ce type de destination. En effet, à l’inverse des stations très prisées équipées de toutes sortes d’infrastructures modernes, Jericoacoara reste neutre, naturelle, un peu sauvage, mais fort accueillante. En savoir plus sur les sites encore sauvages et méconnus du Brésil

Un village bâti sur le sable

Autrefois, la ville était un petit village de pêcheurs. Elle n’a guère beaucoup évolué puisque jusqu’à aujourd’hui, elle est dépourvue de route de bitume et de grands établissements comme des banques ou même des distributeurs automatiques de billets. Située sur le littoral d’un parc national, déclaré comme tel en 2002, y construire des routes en dur est interdit. Les voitures et tout autre type de véhicule y sont également proscrits. Seuls les riverains ont le droit d’en posséder ce qui fait qu’au final, on n’y rencontre que très peu de véhicules.

Découvrez le village de Jericoacoara au Brésil

Le village possède quatre rues principales lesquelles ont été aménagées en parallèle. On les nomme Rua São Francisco, Rua S da Duna, Rua Principal et Rua do Forro. Chacune d’elles offre une ambiance festive et aboutit à la plage.

Il reste possible de s’y rendre en voiture privée, si on souhaite éviter le bus, mais celle-ci doit rester sur un parking situé à l’entrée de la ville.

Une fois à destination, vous découvrirez une petite ville dont les ruelles principales, en sable, sont entourées par des petites maisons colorées. La plupart d’entre elles font office de chambres d’hôtes, de restaurants ou de bars. Et comme on est loin de la civilisation, il n’est pas rare d’y croiser des chiens, des chats et même des ânes qui circulent en toute liberté.

Découvrez les sites incontournables du Brésil

Comment s’y rendre ?

Pour aller à Jericoacoara par le biais des transports locaux, il faut prendre un premier car à Fortaleza qui se trouve à environ 300 km à l’est de la station balnéaire. Ce bus vous emmènera à Jijoca, la ville la plus proche de votre destination finale. De là, vous prendrez un autre bus qui vous éloignera, petit à petit, de toute forme de modernité. Vous plongerez alors dans un univers entouré de dunes à perte de vue et ne croiserez, en chemin, que des ânes ou quelques groupes de surfeurs. La circulation y est très fluide et un peu cahoteuse, car le véhicule roule sur du sable et sur des nids de poule, ce qui fait perdurer le silence.

Découvrez aussi la meilleure période pour aller au Brésil pour y passer un bon séjour.

La plage, l’incontournable de la ville

Les touristes et les Brésiliens y vont surtout pour profiter de la plage. Celle-ci est envahie de barracas dès 9 h du matin. Ce sont des foodtrucks locaux qui proposent des caïpirinhas et autres types cocktails.

Découvrez les plages de Jericoacoara au Brésil

Si les uns profitent seulement de ces cocktails bien assis sous leur parasol ou dans un bar de surfeurs, d’autres s’adonnent à la baignade, au kitesurf ou à la planche à voile. Certains poussent la découverte jusqu’à Pedra Furada qui se présente sous forme d’une grande arche naturelle de sable qui vient mourir dans l’océan. Et pour ceux qui aiment les activités physiques, pourquoi ne pas s’essayer à un peu de capoeira ou admirer ces combattants-danseurs qui s’entraînent au bord de l’eau ?

Et puisqu’on se trouve au sein d’un parc national, il est possible de partir, à bord d’un buggy, d’un quad ou à cheval, à la découverte du reste du parc. Vous pouvez également découvrir le Lagoa do Paraiso ou Lagune du Paradis qui se situe à une demi-heure du centre-ville et le Lagoa Azul ou Lagune bleue.

Quelle que soit l’activité qui vous y attire, tout le monde se retrouve, en fin d’après-midi, face à la mer pour admirer le coucher de soleil. La dune du coucher du soleil ou Duna do Pôr do Sol est le meilleur endroit pour admirer cette vue.

Une randonnée dans les dunes

Pour ceux qui veulent visiter le reste, il faudra s’éloigner de la mer turquoise pour embarquer à bord d’un quad ou d’un buggy et s’enfoncer dans les dunes. Quel est l’intérêt de quitter son parasol pour le désert vous demanderez-vous et bien, il suffit de tenter l’aventure pour trouver des réponses.

Au fur et à mesure que vous évoluerez dans cette vaste étendue de sable, vous vous apercevrez que ce n’est pas un désert sec et sans âme qui y vive. En effet, après seulement quelques kilomètres, on se retrouve au bord de lagons, certes, pas cristallines comme la mer, mais vraiment tentant. Il faut dire que les locaux ont fait quelques efforts pour donner une touche d’originalité à ces lagons au sein desquels on trouve des hamacs. On abandonne alors nos quads pour se mettre en maillot, plonger dans l’eau jusqu’à atteindre l’un d’eux et s’y prélasser quelques minutes le temps de savourer ce doux balancement du corps frôlant la surface du lagon. Un vrai délice !

A la découverte de Jericoacoara au Brésil

Et en attendant de repartir, commandez quelques poissons grillés à déguster les pieds dans l’eau. Que rêver de mieux ?

Mais bon, comme il reste beaucoup à voir encore, on quitte ce havre de paix avec un petit pincement au cœur, on se remet sur nos quads et on continue la visite du parc. A quelques kilomètres des lagons, on arrive au bord d’un bras de rivière. Une fois encore, on abandonne les quads pour embarquer à bord de radeau en bois afin d’atteindre l’autre rive et y découvrir « Mangue Seco », une mangrove aujourd’hui desséchée, mais qui n’a pas perdu de sa superbe. Là encore, on retrouve quelques hamacs et des balançoires pour paresser quelques minutes.

Après s’y être reposé, on repart à bord des quads pour mettre le cap vers Tatajuba Lagoon. Pour l’atteindre, il faut rouler sur de grandes pentes dans les dunes et arrivé en bas, on reste dubitatif face à cette sorte de tapis rouge déroulé jusque dans le lagon. Et non, aucun personnage royal n’est attendu puisqu’il s’agit simplement d’un taboggan de fortune qui plonge directement dans l’eau. Difficile d’y résister et l’eau est à la bonne température. Comme avec les autres lagons précédents, des hamacs ont été installés un peu partout au sein du lagon, donc une fois de plus, repos sur une bonne odeur de poissons grillés. On y trouve également des planches pour naviguer sur l’eau.

L'arche Pedra Furada à Jericoacoara au Brésil

Sur le retour, on peut s’arrêter à proximité de l’arche Pedra Furada, mais on ne peut y descendre qu’à marée basse donc le mieux serait d’y aller au petit matin.

Et le soir venu …

Quand le soleil commence à décliner à l’horizon, le spectacle du haut des dunes, le Por do Sol, est tout simplement magnifique avec ces tons orangés contrastant avec la couleur, devenue sombre de la mer. De nombreux vendeurs de cocktails et autres amuse-gueule en profitent même pour écouler quelques marchandises tout en profitant de cette belle vue.

Jericoacoara au Brésil

Une fois qu’il aura disparu, les activités diurnes font place à la fête qui peut durer jusqu’au petit matin. Une preuve que l’on se trouve bien au Brésil. La seule différence, c’est qu’en plus de la samba, on y entend beaucoup de reggae, notamment du Bob Marley.

Découvrez les danses emblématiques du Brésil

Les habitants font également la fête à la manière de Saint-Tropez dans une ambiance et un style très décontracté. Généralement, tous les barracas proposent une ambiance festive, mais chaque bar est successivement, mis à l’honneur.

Category: Découvrir le Brésil, Tourisme Voyage Brésil

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *