Amazonie : un écologiste assassiné

 

Général |

Amazonie : un écologiste assassiné

Au Brésil, la protection de l’environnement est un sujet sensible qui a valu la vie à plus de 400 militants depuis 2002. Raimundo Santos Rodrigues rejoint ce nombre inquiétant puisque son corps sans vie a été retrouvé dans la réserve de Gurupi, au nord-est de l’Amazonie. L’enquête sur les circonstances de sa mort est en cours.

Raimundo Santo Rodrigues

L’homme était un écologiste qui représentait, en Amazonie, l’Institut Chico Mendes rattaché au ministère de l’environnement. Lui et sa femme faisaient partie de cette association qui luttait pour la protection de la biodiversité. Depuis quelques temps, l’homme a entrepris de défendre avec acharnement des pans intacts, très rares, de la forêt vierge situés dans l’est de l’Amazonie.

Foret amazonienne

Une embuscade ?

Selon les témoins, le couple est tombé dans une embuscade, car Raimundo Santos Rodrigues était en compagnie de son épouse lorsque des individus armés cachés dans la jungle sont tombés sur eux. Ils traversaient un pont dans l’Etat de Maranhao quand les malfaiteurs ont surgi. Mme Rodrigues a survécu à cette attaque, mais son mari n’a pas eu la même chance. Soulignons que l’homme a déjà reçu de nombreuses menaces de mort à cause de son métier.

Les réserves naturelles : des zones dangereuses ?

Contrairement à ce qui se passe dans le reste du monde, les réserves naturelles protégées du Brésil sont les zones les plus dangereuses. De nombreuses tribus indigènes y vivent en totale autarcie, mais les plus dangereux se sont les bûcherons clandestins qui ne reculent devant rien pour pouvoir continuer leurs petites affaires illégales au sein de la jungle.

Tags:

Category: Général

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code