Amapá  (AP) : l’Etat de l’extrême Nord du Brésil

Publié le:25-02-2019

Découvrir le Brésil | Tourisme Voyage Brésil |

(Mis à jour le: 2 mars 2019)
Amapá  (AP) : l’Etat de l’extrême Nord du Brésil
5 (100%) 1 vote

Parmi les vingt-six Etat du Brésil, vous avez Amapá qui est composé de seize municipios dont sa capitale, Macapá. Voici tout ce qu’on peut dire à propos de l’Etat d’Amapa.

Amapá : qu’est-ce que c’est ?

Amapá  est un Etat brésilien de l’Amérique du Sud faisant une superficie de 142 828 km²  avec une population de 831 027 habitants, soit 4,7 habitants par km2. Les villes qui regroupent le plus de monde sont Macapá, la capitale avec 507 444 habitants environ et Santana avec 113 854 habitants. Ce sont en outre, les principales villes ainsi que Laranjal do Jari parmi les seize municipalités de l’Etat d’Amapá.

Amapá : où est-il situé exactement?

Amapá  est un Etat fédéré brésilien. Il se trouve sur la côte atlantique, à l’extrémité Nordeste du Brésil au Sud de la Guyane française. A l’Est, il est bordé par l’Océan Atlantique, au Sud et à l’Ouest on retrouve l’Etat du Para. Ce qui le délimite au Sud c’est le delta du fleuve Amazone.

Amapá : quel est son drapeau ?

Amapá (AP) : l’Etat de l’extrême Nord du Brésil

D’après le décret N°008 du 23 avril 1984, le drapeau de l’Etat d’Amapá est composé de couleurs différentes qui ont toutes leurs significations :

-La couleur bleue en haut rappelant le ciel symbolise la justice.

-La couleur verte au milieu est un hommage à la couleur verte des forêts en temps e pluies.

-La couleur jaune en bas symbolise l’union et les trésors naturels de l’Etat.

-La couleur noire des traits est un hommage aux défunts qui se sont sacrifiés pour l’Etat.

-La couleur blanche est un symbole de paix et de stabilité.

-L’illustration à gauche représente la forteresse de São José qui est à l’origine de la capitale.

Lire aussi :

Amapá : quel est son climat ?

L’Etat d’Amapá vit sous un climat de savane (Aw) d’après la classification de Köppen-Geiger. L’été est la saison des pluies alors que l’hiver se révèle un peu plus sec. La température moyenne y est de 27.1°C et les précipitations de 1400.7 mm par an. La meilleure période pour y aller est entre le mois de juillet au mois de décembre.

Amapá : comment s’y rendre ?

Ce qui rend l’Etat d’Amapá unique c’est qu’il n’y a aucune route qui le relie aux autres Etats. Il ne possède que deux routes principales, l’une qui traverse Amapá du Nord au Sud, s’échouant sur les rives du fleuve Jari qui marque la limite avec l’Etat de Para, et l’autre appelée Perimetral Norte n’est pas fini jusqu’à aujourd’hui et est devenu une route boueuse de 250km environ.

Par contre, l’Etat d’Amapá est doté d’un port fluvial situé à 30km de la capitale Macapá, dans les environs de Santana. Ce port est spécialisé dans l’import et l’export de marchandises locales.

Il y a également l’aéroport international de Macapá qui est construit en pleine centre-ville.

Amapá : quelle est sa géographie ?

L’Etat d’Amapá est constitué d’un relief plutôt plat avec une altitude générale inférieure à 300 m. c’est une région très fluviale par contre avec ses rivières principales telles que l’Amazone, Le Jari, l’Oyapock, l’Araguari, le Calçoene et le Rio Maraca.

Amapá : sur quoi est basée son économie ?

L’économie de l’Etat d’Amapá est concentrée sur l’exploitation du bois, du manganèse et surtout sur l’extraction de la castanha-do-Pará, une variété de noix brésilienne.

Amapá : quelle est son histoire ?

Amapá

Selon le traité de Tordesillas, l’Etat d’Amapá était un territoire espagnol. Cependant, l’Espagne et le Portugal a fait une alliance pour repousser les envahisseurs français, hollandais et anglais en montant la capitainerie de Costa de Cabo Norte dirigée par Bento Maciel Parente.

En 1713, le traité d’Utrecht a désigné les portugais comme seuls occupants de la région.

Jusqu’au XIXe siècle, l’Etat d’Amapá servait juste de rempart militaire. Pourtant, la fièvre du caoutchouc commençait à gagner la région.

En 1822, l’Amapá se joint à l’Etat du Para quand le Brésil obtient son indépendance.

Jusqu’en 1900, la guerre de territoire entre les portugais et les français continue durant le Contesté franco-brésilien. Cependant, la Suisse qui servait de médiateur a décidé que le Brésil devait la remporter.

En 1943, on assista à la séparation de l’Amapá de l’Etat du Para.

En 1940, on fit la découverte de gisements de manganèse par la Bethlehem Steel Company.

En 1970, un entrepreneur américain a fondé le projet Jari qui consistait à fabriquer de la cellulose à partir de bois et de riz. Hélas, son projet n’a jamais pu voir le jour.

En 1998, la nouvelle constitution brésilienne a déclaré Amapá comme un Etat fédéré du Brésil.

En 1999, la langue française fut enseignée dans les écoles selon la loi fédérale de 1998 disant que l’enseignement d’une langue étrangère dans les établissements publics était obligatoire. Ce choix est dû au fait qu’Amapá se trouve juste au Sud de la Guyane française et que la région est assez isolée du reste du territoire brésilien.

On dit que la majorité des chercheurs d’or d’origine brésilienne exploitant clandestinement le territoire de la Guyane française, les Garimperos, viennent tous de l’Etat d’ Amapá.

Amapá : quelle est sa particularité ?

Il y a des tas de raisons qui rendent cet état unique, mais les principales sont :

Amapá : son site archéologique

Un observatoire astronomique daté de plus de 2000 ans a été découvert dans la région de Calçoene par des archéologues brésiliens. Cela a été prouvé par l’étude des céramiques retrouvées sur le site.

D’après Mariana Petry Cabral, une archéologue de l’Institut de Recherche Scientifique et Technologique d’Amapá (IEPA), cet édifice a pu être construit grâce à une communauté très bien organisée. En effet, ce monument est composé de 127 blocs de granite faisant 3m de haut chacun formant un cercle très précis, dans un endroit assez dégagé de la forêt amazonienne.

Amapá : une fenêtre sur la culture francophone

A cause de sa proximité avec la Guyane française, une petite communauté de l’Etat d’Amapá parle créole avec un mélange de français-brésilien nommé « karipuna » ou « lanc’patua Louço-Francés ». La loi de 1999 obligeant l’enseignement du français dans les écoles publiques a fait de lui l’unique région francophone du Brésil.

Amapá : la capitale Macapá

La ville de Macapá, surnommé « A Capital do Meio do Mundo », couvre une surface de 6 563 km² avec une altitude moyenne de 16 m et contient plus de quatre cent mille habitants. On les appelle des « Macapaenses » et la majorité d’entre eux travaillent dans les exploitations de mines environnantes.

Cette ville a été construite en 1758 sur les berges du fleuve Amazone dans le Nordeste brésilien.

Le terme Macapá vient du mot  tupi-guarani « Macapaba », plus connu sous le nom de « Macaba » ou « Babaca », qui désigne le fruit d’un palmier appelé « Acrocomia Mart ».

En 1554, Francisco de Orellana, un espagnol fait la découverte du site actuel de la ville de Macapá.

En 1738, les portugais y fondèrent une place qui devient la forteresse San José de Macapá deux ans plus tard.

En 1944, la ville de Macapá est élue capitale de l’Etat d’ Amapá.

Amapá : ne pas confondre avec la ville

Eh oui ! Il existe une ville du même nom que l’Etat d’Amapá. En effet, c’est l’une de ses seize municipalités. Elle compte plus de huit mille habitants répartis sur une superficie de 9 169 km2. Elle se trouve dans le Nordeste du côté atlantique et est entourée par les villes de Calçoene au Nord et à l’Ouest, Macapa et Cutias au Sud ainsi que Tartarugalzinho et Pracuuba au Sud-Ouest.

Tags:

Category: Découvrir le Brésil, Tourisme Voyage Brésil


Warning: Use of undefined constant php - assumed 'php' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/39/d702347829/htdocs/brasil/wp-content/themes/wp-clear321/auth-bio.php on line 35

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *