Amazonas (AM): le plus grand état du Brésil

Publié le:21-02-2019

Découvrir le Brésil | Tourisme Voyage Brésil | | | |

(Mis à jour le: 7 septembre 2019)
Amazonas (AM): le plus grand état du Brésil
5 (100%) 2 vote[s]

Le Brésil est divisé en vingt-six Etats, chacun est différent des autres par la population, la géographie, le climat, la culture, l’histoire,… L’Amazonas (AM) est le plus grand d’entre eux avec une superficie de plus d’un million de kilomètre carré. Il est aussi celui qui a le plus de chose à offrir. Voici tout ce dont vous avez besoins de savoir sur lui.

Amazonas : qui est-il ?

Amazonas (AM)

L’Etat d’Amazonas couvre une superficie de 1 664 000 km² au Brésil et compte pas moins de quatre millions d’habitants, soit 2,5 habitants par km². Sa capitale est Manaus, elle est l’une de ses grandes et principales villes avec Parintins et Itacoatiara parmi les soixante-deux autres.

Amazonas : où se trouve-t-il ?

L’Amazonas couvre une grande partie du territoire brésilien, au nord-ouest plus précisément. Au Nord, il est bordé par la Colombie et le Venezuela, à l’Est par le l’Etat de Roraima et Para, au Sud par l’Etat de Mato Grosso et de Rondônia, au Sud-Est par l’etat de l’Acre et à l’Ouest par le Pérou. Sur la frontière qui le sépare du Venezuela, on retrouve le pic de la Neblina faisant 2994m d’altitude.

Amazonas : quelle est son historique ?

Jusqu’au XVIIIe siècle, l’Amazonie était sous la domination espagnole et n’était pas vraiment connue. Il n’y avait que les missionnaires et des gens effectuant des expéditions officielles qui osaient s’y aventurer.

En 1637, le missionnaire Pedro Texeira fut le premier qui a réussi  à atteindre Quito.

En 1669, un capitaine du nom de Francisco da Mota Falcão fonda le fort de São José de Rio Negro, le cœur de la ville de Manaus qui devint la capitale de la capitainerie vers 1757.

En 1750, l’Espagne abandonna la région et la laissa au Portugais à cause du manque de possibilité en termes d’activités économiques.

En 1822, le Brésil gagne son indépendance et l’Amazonas s’y intègre au côté de Parà en participant à la révolte de Cabanagem ayant lieu entre 1835 et 1840.

En 1850, la province d’Amazonas fut fondée.

En 1866, on permit la navigation internationale sur le fleuve de l’Amazone, ce qui permet l’expansion de l’exploitation du caoutchouc.

Entre 1890 et 1910, le commerce du caoutchouc en Amazonas atteint les sommets avec 40% de la production mondiale.

De 1872 à 1920, il connait une expansion de population de 58 000 vers environ 1,5 million d’habitants. A côté, Manaus devient une ville typiquement européenne.

Vers 1910, Amazonas perd du terrain sur les marchés internationaux au profit des pays asiatiques.

En 1950, le Gouvernement décide de construire une route reliant Belém de Brasilia.

En 1967, on mit en place l’institution de la zone franche pour créer plus d’emploi dans les secteurs du commerce, du tourisme, de l’hôtellerie et des services divers. Celle concernant le secteur de l’agriculture n’a pas donné suite cependant, cela à cause de la terre qui n’est pas assez fertile.

La construction de route n’est pas tout à fait réussie à cause de la végétation de la région. En effet, la majorité des routes se voient étouffer par la forêt.

En 1980,  l’institution de la zone franche prend l’eau à cause de la diminution des aides fiscales C’est la conséquence de la tendance de diminuer l’intervention de l’État dans l’économie du pays.

En 2005, on constate la destruction d’une grande partie de la forêt amazonienne, soit 928 km2 situé le sud de l’Amazonas d’après les études du SIPAM (Système de protection de l’Amazone du Brésil).

Lire aussi:

Amazonas : quel est son climat ?

L’Etat de l’Amazonas possède un climat de type équatorial (Af) d’après la classification de Köppen-Geiger. Le taux de pluie y est très élevé, même durant la période sèche. La température annuelle de l’Amazonas est de 28°C et les précipitations de 1886.6 mm en moyenne. Si vous voulez vous y rendre, la meilleur période de l’année pour y aller est de juin à septembre.

Amazonas : les tops 10 des activités à faire

Amazonas état Brésil

L’Etat d’Amazonas est considéré comme le poumon vert de la terre à cause de sa végétation luxuriante et de son fleuve. Malgré la menace de la déforestation, cette région constitue à elle seule le plus grand repère de biodiversité terrestre ainsi que l’habitation de deux cent mille aborigènes environ.

Visiter Belém

Pour commencer le voyage, rendez-vous d’abord à Belém et visiter son centre historique, la vieille ville Praça Republica, le Forte do Castelo ainsi que le musée archéologique et le marché ver-o-peso.

Découvrir l’île aux perroquets

Prenez un bateau depuis Belém et rejoignez l’île aux perroquets pour admirer de plus près ses oiseaux symboliques du Brésil tout entier.

Visiter les chutes et grottes de Presidente Figueiredo

Presidente Figueirido est situé à 107 km au nord de Manaus. Ce lieu est connu pour ses chutes et cavernes typiques de la région. La cascade de Santuario et la caverne Maroaga sont les sites à ne surtout pas rater tant par leur beauté que par leur authenticité.

Parcourir Manaus

Manaos ou Manaus en portugais est une ville du nord du Brésil et la capitale de l’Etat d’Amazonas. Elle se trouve aux portes de l’Amazonie et au bord du fleuve Rio Negro. De ce fait, c’est le point de départ de bon nombre de touristes pour partir explorer la grande forêt amazonienne.

Le site à ne pas manquer est le Teatro Amazonas, un des plus beaux vestiges du XIXe siècle décoré de marbre italien ainsi que le Palacio Rio Negro, une très belle demeure coloniale servant de siège au gouvernement de l’époque.

Il y a également les endroits inédits comme le marché du port flottant, le jardin Adolpho Ducke ainsi que l’immense parc municipal de Mindu qui renferme de magnifiques espèces de plantes exotiques et d’orchidées sauvages.

Faire un détour par le Museu do Seringal

Quand vous quittez Manaus pour aller à la Praia da Lua, pensez à vous arrêter au Museu do Seringal Vila Paraiso qui est en fait, une ancienne propriété d’exploitation de caoutchouc apparentant à un riche producteur. Vous serez accompagné par un guide expérimenté durant votre visite qui vous informera sur la culture du caoutchouc ainsi que sur la vie quotidienne des ouvriers de ces plantations. Il faut prendre un bateau depuis la Marina Davi pour y aller.

Se détendre à la Praia da Lua

Praia da Lua est l’une des plus belles plages de la région. Ici, on peut faire trempette dans le Rio Negro, se prélasser sur votre serviette ou bien déguster du poisson frais dans les petits kiosques improvisés le long de la plage.

Regarder le confluent Rio Negro et Rio Solimões

Venez voir de plus près le point où les eaux troubles du Rio Negro rejoignent celles un peu plus claires du Rio Solimões. Les deux couleurs sont encore visibles sur plusieurs kilomètres avant de se mélanger pour n’en faire qu’un fleuve, l’Amazonas.

Séjourner dans un écolodge en pleine jungle

Si vous êtes du genre aventureux et que passer la nuit en pleine jungle ne vous fait pas peur, prenez une chambre en écolodge dans une zone sécurisée ou juste un hamac avec vue panoramique sur le ciel illuminé d’étoiles pour les plus courageux.

Découvrir l’archipel des Anavilhanas

dauphins roses

C’est le plus grand archipel fluvial du monde. Il est constitué de centaines de petites îles sauvages. Il faut prendre des embarcations typiques de la région nommées « igarapés », et  essayer d’apercevoir les dauphins roses ou bien essayer d’attraper des piranhas.

Faire une croisière sur l’Amazone

Pour finir votre voyage en beauté, pourquoi ne pas embarquer sur un bateau de croisière voguant sur l’Amazone. Il existe des bateaux avec un équipement assez rudimentaire qui proposent régulièrement un voyage authentique avec lieu de départ Manaus, Belém ou encore Santarém. Ou si vous voulez plus de confort, prenez plutôt les navires de croisières et laissez-vous bercer par le clapotis de l’eau et les bruits de la forêt.

 

Tags: , , ,

Category: Découvrir le Brésil, Tourisme Voyage Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *