Animaux du brésil : À la découverte de la faune étonnante du Brésil

Découvrir le Brésil | La culture | Tourisme Voyage Brésil

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 7 novembre 2018)

Le Brésil est le pays des mille curiosités. Sa richesse et sa biodiversité sont hors du commun.

La présence de la forêt amazonienne plus grand bassin forestier de la planète, le climat diversifié du pays allant du tropical au semi-aride, et ses biomes variés font du territoire brésilien la première zone de biodiversité au monde. Les forêts tropicales du Brésil sont les poumons de la planète. Plus de 90% du pays est considéré, y compris ses 70 parcs nationaux, comme étant un territoire protégé par l’UNESCO.

Le pays offre une grande diversité quant à sa faune et sa flore hors du commun. La forêt amazonienne du pays abrite plusieurs espèces endémiques et étonnantes. Partons à la rencontre de quelques animaux fascinant dans la jungle brésilienne.

La faune exceptionnelle du Brésil :

animaux du brésil

On estime que plus de quatre millions d’espèces végétales et animales vivent au Brésil. Plus de six cents espèces de mammifères sont présentes au pays dont plusieurs genres de félins, des paresseux, des tapirs, des tatous, des dauphins marins, des loups et une trentaine espèces de singes. Et plus 1 700 espèces d’oiseaux sont répertoriées au Brésil.

On ne cesse de découvrir d’étonnants spécimens au sein de la forêt amazonienne (440 espèces nouvelles ces dernières années.)

Pour votre plaisir, voici quelques animaux sublimes et endémiques vivants aux pays de toutes les richesses.

Le jaguar : le plus gros félin des Amériques

le jaguar

C’est l’un des félins emblématiques du Brésil. Il ressemble beaucoup à son cousin léopard, mais il est plus grand que ce dernier. Il habite les forêts tropicales et adore grimper sur les arbres. C’est un animal territorial et solitaire, son comportement est similaire à celui du tigre asiatique. Il s’active beaucoup la nuit et il est très discret. Il aime se baigner dans l’eau. Très puissance et excellent traqueur, le jaguar peut chasser des proies pesant jusqu’à 300kg. Son regard perçant et vif et ses allures de « Prince des jungles » font de ce félin un animal ensorcelant ! bien évidemment, l’espèce est protégée, d’autant plus qu’elle est menacée par l’homme.

Le loup à crinière : il mange des fruits !

loup

Chrysocyon ressemble beaucoup à un loup ou à un renard, mais détrompez-vous l’animal est génétiquement très différent de tous les canidés.

Le loup à crinière doit surtout son nom à son superbe pelage autour du coup et de ses épaules. C’est un animal endémique qui habite les prairies du Cerrado et les forêts broussailleuses brésiliennes. Contrairement au loup, il ne vit pas en meute, mais plutôt en couple.  Son poids varie de 20 à 25 kg. C’est un animal omnivore qui se nourrit de fruits et de petits rongeurs, insectes ou oiseaux qu’il chasse toujours en solitaire. Il n’est pas un grand sprinteur, mais il est doté d’une excellente ouïe. Son pelage roux, ses longues jambes et son comportent inédit font de ce loup un animal symbolique du Cerrado.

L’Opossum du Brésil : un mignon chasseur

Opossum du Brésil

Ce petit marsupial peuple le sud-est du Brésil depuis des milliers d’années.  Ne vous fiez pas aux apparences, cet animal est un redoutable chasseur au comportement agressif. On l’a connu dans « l’âge des glaces » et il est tout aussi agité et gourmand dans la réalité. Il chasse les petits mammifères et les insectes, souvent la nuit. C’est un animal solitaire par excellence. Il aime les fruits, mais aussi la chair fraiche. Dormir et chasser sont ses activités favorites. C’est un très bon acteur, dès qu’il est menacé et bien …il fait le mort !

Le Capybara : le plus gros rongeur au monde

Capybara 

Le Capybara est un gros rongeur  ressemblant à un cochon d’Inde, mais beaucoup plus gros que celui-ci. Il peut peser jusqu’à 70 kg pour atteindre la taille d’un petit sanglier ! Cet animal vit au Pantanal brésilien. On le rencontre souvent près des sources d’eau. En effet ce rongeur adore s’y baigner, on le nomme d’ailleurs « le cochon de l’eau ». Cet animal semi-aquatique vit en groupe et  se nourrit de plantes aquatiques. Il est très social et souvent les adultes assurent la garde des petits ! Lors d’une menace il pousse un cri semblable à l’aboiement de chien.

Les mammifères des eaux douces : merveilleuses créatures

Le Lamantin de l’Amazonie :

Lamantin Amazonie

Ce gros mammifère herbivore peuple les  fleuves du bassin amazonien. C’est la seule espèce sirénienne à vivre uniquement en eau douce. Le lamantin ne possède pas de cordes vocales, mais il émet de forts ultrasons. Paisible, vulnérable aux airs mélancoliques, cet animal nous donne l’impression qu’il vient d’un autre temps ou la terre était beaucoup plus harmonieuse.

Le Boto :

boto amazonie

C’est un dauphin rose vivant dans les eaux douces de l’Amazonie. Il chasse les tortues et autres poissons du fleuve amazonien. Son sonar très développé  lui permet de chasser dans des eaux très troubles. Le mammifère a entre 2 et 3 mètres de long et peut peser jusqu’à 150 Kg. Sa légendaire couleur rose provient de capillaires qui pigmentent la surface de sa peau. Cet animal a souvent été associé aux mythes et légendes du Brésil.

L’Ara bleu : le plus beau perroquet brésilien

ara bleu : perroquet brésilien

Ses plumes jaunes et saphir, ses grandes ailes scintillantes et son majestueux bec noir, font de l’Ara un oiseau splendide, ravissant et magnifiquement beau. Ce perroquet mesure 90cm et son poids est de 1.5 environ.  Comme tous les perroquets il est capable d’imiter.

L’Ara bleu  vit dans les forêts tropicales, les savanes et les marais du Brésil. Il vit toujours en couple et parfois en petits groupes. Les couples d’Ara s’unissent pour la vie et fondent leurs nids dans des trous de palmiers.

Des centaines de nouvelles espèces sont découvertes dans la forêt amazonienne :

forêt amazonienne

La forêt amazonienne est pleine de surprise. Depuis quelques années les scientifiques s’émerveillent de découverte en découverte. Des centaines d’espèces animales et végétales singulières ont été répertoriées ces dernières dix années. Parmi les spécimens les plus insolites figurent un singe qui ronronne tel un chat, une grenouille de la taille d’une cacahouète et un piranha végétarien !

« Avec en moyenne deux nouvelles espèces découvertes chaque semaine lors des quatre dernières années, il est évident que l’extraordinaire Amazonie reste l’un des plus importants réservoirs de biodiversité du monde ». Damian Fleming, directeur du programme WWF pour le Brésil et l’Amazonie.

Category: Découvrir le Brésil, La culture, Tourisme Voyage Brésil

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *