Arraial do Cabo : un petit paradis de l’Atlantique au Brésil

Découvrir le Brésil | Tourisme Voyage Brésil

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 24 octobre 2018)

Le Brésil est depuis toujours connu comme étant une destination exotique. Oui, à part ses belles prouesses au football, ses compétences en matière de festivités et de carnaval et sa grande foi religieuse, ce pays abrite également de superbes paysages à vous couper le souffle. Là, je ne vous parle pas des favelas et des grandes aires urbaines, mais des zones un peu reculées heureusement à portée de tous les autocars ou des véhicules privés si vous êtes du genre à vraiment fuir la foule, ce qui est un peu dommage dans ce pays où les autochtones sont si chaleureux. De plus, chaque voyage en autocar est une véritable aventure, pas forcément parfaite, mais quand même inoubliable. Pour en revenir à Arraial do Cabo, la ville est surnommée « paradis de l’Atlantique » par les habitants. Pour confirmer ou pas cette hypothèse, à chacun son point de vue, mais pour ma part, je ne peux qu’affirmer et voilà pourquoi …

Un village devenu ville

Arraial do Cabo

Avant l’arrivée d’Amerigo Vespucci et son équipage sur le site de la ville au cours du 16e siècle, le lieu était déjà occupé par les Indiens Tamoi. L’arrivée des Portugais marqua un tournant dans l’histoire du village. Ces derniers commencèrent à y ériger des demeures au style colonial ainsi qu’une église baptisée Notre-Dame de Remedy. Cette dernière, construite en 1503, trône aujourd’hui encore dans le centre historique de la ville.

Autrefois, Arraial do Cabo a longtemps abrité un petit village de pêcheurs. Ses eaux riches en faune aquatique lui a permis de connaître une certaine renommée auprès des touristes. Toutefois, il a fallu attendre l’année 1985 pour que l’urbanisation s’y installe et petit à petit, le village est devenu une ville, haut-lieu du tourisme.

Dans les années qui suivent, de nouvelles infrastructures touristiques sont venues s’y installer, mais la ville a su garder quelques vestiges de son passé dont les voiliers de pêcheurs et quelques anciens bateaux de pêche. Ces traces historiques lui donnent un charme un peu désuet, mais que j’ai beaucoup apprécié.

Comment se rendre à Arraial do Cabo ?

Pour ceux qui veulent suivre mes pas, sachez qu’Arraial do Cabo est rattachée à l’Etat de Rio de Janeiro. Elle se situe dans la région des lacs, à quelques minutes de Cabo Frio et à environ une heure de Buzios. Si vous souhaitez y aller au départ de Rio de Janeiro, il faudra prendre le bus pour un trajet d’environ quatre heures.

Il faut savoir que toutes les villes du Brésil sont desservies par un réseau d’autocars. Ces moyens de transport sont plus ou moins corrects et abordables, mais selon votre budget, vous avez le choix entre différentes classes allant des formules basiques aux formules de luxe.

De nombreuses compagnies proposent les mêmes prestations donc pensez à comparer les offres avant de monter à bord. Dans mon cas, j’ai eu droit à un autocar très très climatisé, voire même un peu froid, mais vu le soleil perché haut dans le ciel, cela ne m’a pas gêné outre-mesure.

Que voir à Arraial do Cabo ?

Arraial do Cabo Brésil

Arraial do Cabo est une destination bien connue au Brésil et je comprends aisément pourquoi. Ici, l’eau est fraîche et d’une très belle couleur dans un dégradé de bleu allant au vert émeraude. La mer est légèrement agitée, mais d’une telle transparence qu’on peut apercevoir les fonds marins avec ses habitants notamment une multitude de poissons aux couleurs chatoyantes.

La ville :

En ce qui concerne la ville d’Arraial do Cabo, il faut savoir qu’à part son église, elle n’abrite que très peu de monuments. Je prends néanmoins plaisir à me promener dans ses ruelles pour aller à la rencontre des habitants et de tester les restaurants de la ville. Ces derniers servent de succulents plats de crevettes, de calamars, de poissons et d’huîtres. Pour ceux qui veulent se limiter aux pizzas, ce qui est dommage, il faudra attendre vers 18h du soir pour en trouver.

Ilha do Farol :

Tout en poursuivant ma visite, j’arrive au mini-port d’Arraial et c’est là que je trouve l’attraction la plus importante à savoir embarquer à bord d’un bateau pour aller jusque sur l’Ilha Farol. Attention, vous ne pouvez embarquer sans passer par une agence, car les excursions sur l’île sont réglementées par la marine. Après un saut dans l’agence la plus proche, je monte à bord d’une embarcation et me retrouve au sein d’un groupe assez sympathique.

La traversée se déroule sans encombres et très vite, on se trouve en pleine mer avec une vision inoubliable : celle de la mer vert-émeraude qui s’étend à perte de vue devant nous avec, un peu plus loin deux petits bouts de terre totalement sauvages et sans aucune construction. Avant d’atteindre l’île, on fait d’abord une halte dans une crique où l’eau est merveilleusement fraîche contrairement à la chaleur qui règne dehors. Surpris par cette température, le guide nous explique que là, on se rapproche de Cabo frio signifiant cap froid. Nul surprenant donc si les températures chutent un peu sans toutefois vous geler.

Après une baignade glacée, nous reprenons le chemin pour arriver sur l’île du phare avec sa superbe praia do Farol. Là, je me dis que le surnom de « paradis de l’Atlantique » prend tout son sens, car des dunes de sable blanc s’étendent à perte de vue entourées, côté terre par quelques verdures peu luxuriantes et côté mer par une eau turquoise translucide.

Des touristes semblent déjà avoir accosté avant nous sans que la plage ne soit comble tout autant. Très vite, je trouve un petit coin isolé où je peux me prélasser à souhait et plonger dans ces eaux magnifiquement bleues. Petits conseils :

  • tâchez de bien fixer votre chapeau sur la tête, car des vents assez forts peuvent souffler sur l’île
  • pensez à emporter votre serviette ou de quoi vous allonger sur la plage, car bien que le sable soit fin, la plage est recouverte d’éclats de coquillages lui donnant une jolie couleur blanche-rosée. Ces éclats ne sont aucunement dangereux ni même coupants, mais je préfère néanmoins le confort du sable

Après quelques heures de baignade et de plongée, tout le monde remonte sur le bateau et la visite se poursuit par le rocher tête de singe, la grotte bleue qui serait, la deuxième grotte la plus belle au monde, les parois rocheuses de l’île et encore quelques petites plages que l’on appelle « prainhas ». Même si ma volonté de rester sur cette île paradisiaque est grande, l’excursion ne dure que trois heures donc il faut bien rebrousser chemin. Arrivé à Arraial, j’ai encore assez d’énergie pour me rendre jusqu’à la praia Grande.

Praia Grande :

Arraial Cabo au Brésil

Longue de 45 km, la praia Grande est l’une des deux plus belles plages d’Arraial do Cabo. Même si celle-ci est rattachée à la ville, il faut sortir un peu plus loin du centre-ville pour l’atteindre et c’est tant  mieux. En effet, étant à l’écart de la ville, praia Grande a su garder son caractère sauvage et authentique.

Même si le trajet à pied a été un peu long, le réconfort vient rapidement à la vue de ces étendues de sable blanc débouchant sur une mer turquoise. Quelques personnes sont déjà sur place, mais vu la taille de la plage, on ne se sent pas du tout étouffé. Très vite, je trouve un coin de plage tranquille et hop, à l’eau. J’ai même pu faire de la planche à voile avant de retourner au village pour retrouver le cocon douillet de mon hôtel.

Il faut savoir que faire l’aller-retour Rio de Janeio-Arraial do Cabo est possible sur une journée, mais cela vous laissera peu de temps pour vraiment apprécier le charme de la région.

Quand aller à Arraial do Cabo ?

La température moyenne annuelle qui règne à Arraial do Cabo est de 25°C. Toutefois, pour vraiment y passer un agréable séjour, il faut savoir que :

  • de décembre à janvier, c’est la saison la plus pluvieuse avec une moyenne de 200 mm de précipitation
  • l’automne est la période la plus propice pour un séjour loin de la foule
  • la période estivale, qui coïncide avec les vacances scolaires au Brésil, est celle qui connaît la plus forte affluence touristique. Il est donc conseillé de réserver son hôtel assez tôt ainsi que ses excursions. Quant aux plages, elles sont combles à cette époque
  • en avril et mai, les températures peuvent grimper jusqu’à 30°C, mais c’est la meilleure période pour la pêche
  • en hiver, les précipitations sont aux plus bas, voire inexistantes et les températures tournent autour de 21 à 24°C, voire plus
  • septembre et octobre sont les mois les plus secs

Si vraiment vous tenez à fuir la foule, pensez à planifier votre séjour entre lundi à jeudi où les habitants sont encore pris par leur train-train quotidien. A partir de vendredi, l’affluence reprend quelque peu, quelle que soit la saison.

 

 

 

 

Category: Découvrir le Brésil, Tourisme Voyage Brésil

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *