Atoll das Rocas : une réserve biologique protégée du Brésil

 

Découvrir le Brésil | | | |

Atoll das Rocas : une réserve biologique protégée du Brésil

Chaque fois que je me rends au Brésil, un de mes sites favoris est l’archipel de Fernando de Noronha. Situé à 360 km au large de Natal, c’est un petit paradis qui se découvre en une journée, mais qui s’apprécie sur plusieurs jours. Oui, il est difficile de se lasser de cet Eden surtout qu’à proximité, il y a un site que je rêve encore de découvrir : l’Atoll das Rocas.

L’Atoll das Rocas : une légende ?

Nous sommes nombreux à en avoir entendu parler, mais rares sont ceux qui ont pu le découvrir par eux-mêmes. Il faut dire que cet atoll est fermé aux touristes et n’accueillent que les scientifiques. Si vous vous appelez Charles Darwin, vous y aurez un laissez-passer gratuit, mais si vous vous appelez Mr X comme moi, vous ne pourrez que rêver de ce paradis.

Rassurez-vous, même s’il n’en existe que de rares témoignages, l’Atoll das Rocas existe bel et bien. Il a même été la première réserve marine protégée du Brésil puisque ce statut lui a été attribué dès 1979. L’atoll est aujourd’hui rattaché à l’Etat du Rio Grande do Norte.

L’Atoll das Rocas : un site classé

L’Atoll das Rocas se situe à environ 145 km à l’ouest de Fernando de Noronha. Bien que les deux sites soient distants de plusieurs kilomètres, ils ont été regroupés en un seul site classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 2001. L’Atoll figurait sur la liste indicative depuis 1996. En 2015, sa réserve biologique a également été classée site Ramsar.

C’est donc un lieu hautement protégé, seulement ouvert aux scientifiques.

Lire aussi – Patrimoine mondial de l’Unesco au Brésil : quels sont les sites classés ?

A quoi ressemble l’Atoll das Rocas ?

A quoi ressemble l’Atoll das Rocas ?

Baignant dans l’Atlantique Sud, l’Atoll das Rocas est un petit ensemble qui s’est développé au-dessus du cratère d’un volcan aujourd’hui totalement immergé sous l’eau. Cela explique pourquoi les eaux y sont peu profondes alors que tout autour du cratère, l’océan est très profond. En effet, au sein de l’atoll, la profondeur des eaux du lagon n’est que de 6 m. On peut même en voir le fond depuis la surface.

Sous ses eaux turquoise et cristallines vivent de nombreuses espèces de poissons. D’ailleurs, avant que le site n’a été décrété réserve biologique, beaucoup de pêcheurs y venaient pour pêcher. Ces activités de pêche ont duré pendant des années et ont ravagé une partie du site.

De forme ovale, l’atoll est long de 3.7 km et large de 2.5 km. Son lagon est entouré d’un anneau de corail presque entièrement fermé. Pour accéder au lagon, il n’y a que deux canaux : un canal de 200 m au nord et un autre plus étroit à l’ouest.

Au sein du site, le lagon est plus vaste que la terre ferme. En effet, alors que le lagon est vaste de 7.5 km², la terre ferme, la seule partie qui reste émergée en permanence, ne couvre que 0.36 km². Cette partie émergée est représentée par deux îlots situés à l’ouest du site : Farol et Cemitério.

Sur ces îlots, on ne trouve que quelques palmiers, des buissons et des herbes. Sur la pointe Nord de Farol, un phare réservé aux gardes-côtes est toujours en service. Il a été construit au cours des années 60. Un autre phare a été construit, en 1933, à proximité de celui-là, mais il n’en reste plus que des ruines. L’îlot de Farol abrite le point culminant de l’Atoll. Il est représenté par une dune sise au sud de ce bout de terre et dont le sommet n’est que de 6 m.

Lire aussi – Iles du Brésil : à la découverte des îles brésiliennes

Les richesses de l’Atoll das Rocas

L’Atoll das Rocas possède une flore essentiellement composée de corail et d’algue rouge. En termes de faune, de nombreuses espèces y ont élu domicile.

L’atoll est un site majeur pour la reproduction des tortues vertes. On y trouve également des tortues à écailles. Ses eaux abritent des requins, des thons, des dauphins et d’autres espèces aquatiques comme les éponges et les crustacés. En surface, ce sont les oiseaux marins tropicaux qui y font la loi. De nombreuses espèces y vivent à l’année et cohabitent parfaitement avec les autres mammifères marins.

Un site en danger

Bien que l’atoll das Rocas est fermé au public et fait l’objet d’une surveillance importance, des bateaux de pêche continuent de pêcher illégalement dans les alentours. Pour les scientifiques, il est important de renforcer la surveillance qui est une réserve de protection des espèces qui y vivent.

Fernando de Noronha, plus libre

Même si on ne peut pas visiter l’atoll das Rocas, on peut quand même se rabattre sur Fernando de Noronha qui propose plusieurs activités. Attention toutefois, même si l’île est ouverte au public, le tourisme y est très réglementé. Pensez à vous renseigner avant d’y aller.

En savoir plus sur : L’île de Fernando de Noronha, un eden terrestre au Brésil

Tags: , , ,

Category: Découvrir le Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code