Connaissez-vous Elis Regina ?

 

Musique brésilienne | |

Elis Regina

Elis Regina, la Diva du Brésil

Si vous avez vécu dans les années 60, vous aurez pu connaître Elis Egina. Pour ceux qui ont été bercé par la musique européenne, ce nom peut ne rien évoquer. Dans ce dossier, nous allons vous présenter cette grande diva du Brésil.

Une grande chanteuse brésilienne

Elis Regina est née le 17 mars 1945 à Porto Alegre au Brésil sous le nom Elis Regina Carvalho Costa. Elle se plonge dans le monde musical en tant que chanteuse dès ses 11 ans. Elle se produit dans l’émission de radio pour enfants « O Clube Do Guri », diffusée sur radio Farroupilha au Brésil. Elle devient une vraie professionnelle lorsqu’elle est appelée par Radio Gaucha pour l’enregistrement de son premier album « Viva a Brotalandia », que l’on peut traduire par « Vive l’adolescence ». C’est là qu’elle devient une diva de la musique brésilienne.

Pour Elis Regina, ce premier album ne fut pas vraiment un succès. Elle enregistre tout de même un second album « Peoma de Amor » en 1962 et un troisième en 1963 « O Bem do Amor ». Ce sont les morceaux « Arrastão de Edu Lobo” et “Vinicius de Moraes » qui les poussent sous les feux des projecteurs. Au début des années 70, elle enchaîne les tournées et d’autres artistes de renom chantent avec elle comme Gilberto Gil, Chico Buarque, ou Milton Nascimento, ou encore Jorge Ben et Rita Lee. En 1974, elle enregistre avec Antonio Carlos Jobim l’album intitulé « Elis & Tom » qui est considéré comme l’un des meilleurs disques de bossa-nova du monde entier. On le surnomme « ouragan » et « petit piment » à cause des morceaux qui ont une sonorité au timbre marqué.

Elis Regina

Elis Regina Statue, Porto Alegre

Comme les autres chanteurs de cette époque, Elis Regina a constamment contesté le régime politique dictatorial du Brésil. Si d’autres célébrités ont choisi de quitter le pays, elle y reste et cette contestation lui mène même en prison. A sa sortie de prison, la diva se lance dans de grands projets qui vont changer sa vie professionnelle et personnelle, mais elle trouve la mort le 19 janvier 1982 à São Paulo. Elle a 36 ans lorsqu’elle quitte le monde. Elle avait des problèmes avec l’alcool et c’est ce qui lui conduit au décès.

Une diva « maman »

Lorsqu’on voit Elis Regina monter sur scène et avec ses tournées, on pourrait croire qu’elle n’a pas de vie familiale. Détrompez-vous : elle est maman de trois enfants issus de deux unions. En 1967, elle épouse Ronaldo Bôscoli, l’un des paroliers les plus célèbres de la bossa-nova. En 1970, le couple est face à un heureux événement : la naissance de leur fils Jo?o Marcelo Bôscoli.

Après son divorce avec Ronaldo Bôscoli, Elis Regina se marie avec le pianiste compositeur César Camargo Mariano. Ce dernier contribue d’ailleurs à la réussite de sa carrière musicale. C’est de cette relation qu’elle tient ses deux autres enfants : Pedro Camargo Mariano en 1975 et Maria Rita en 1977.

 

 

Tags: ,

Category: Musique brésilienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *