Erechim : une des plus grandes villes du Rio Grande do Sul

Publié le:12-03-2019

Découvrir le Brésil | Tourisme Voyage Brésil | | | |

(Mis à jour le: 15 juillet 2019)
Erechim : une des plus grandes villes du Rio Grande do Sul
5 (100%) 2 vote[s]

Erechim est une ville brésilienne rattaché à l’Etat du Rio Grande do Sul, lui-même situé dans la région Sud du pays. Au sein de l’Etat, la ville se trouve dans sa partie nord. Elle est connue comme étant l’une des premières villes du Brésil à avoir été planifiées dans un style moderne. Zoom sur cette petite ville où il fait bon de vivre …

L’histoire d’Erechim

Erechim

Erechim a été fondée par les colons Polonais, Allemands et Italiens vers 1908 au bord d’une ligne de chemin de fer déjà établi pour relier le Rio Grande do Sul à l’Etat de São Paulo.

  • Un plan moderne :

Dès sa formation, elle fut conçue selon un plan d’urbanisme moderne inspiré de celui de Washington et de Paris. En effet, ces deux villes affichaient déjà un plan bien tracé se présentant par des rues très larges, un tracé en damier lequel était traversé par des avenues diagonales. Le même schéma a été reproduit à Erechim pour obtenir des quartiers de dimension moyenne. Même si la ville s’est beaucoup étendue ces dernières années et qu’une modification du tracé est survenue, elle est restée fidèle à vastes rues qui lui ajoutent, je dois l’avouer, un certain cachet.

  • Ce que son nom signifie :

En ce qui concerne son appellation, Erechim signifie « petit champ ». Selon l’histoire, le site sur lequel elle a été établie était autrefois entouré de forêts. Il faut néanmoins savoir qu’elle n’a pas toujours été appelée ainsi.

En effet, avant le nom tout court d’Erechim, la ville a été baptisée Paiol Grande, puis Boa Vista, ensuite Boas Vista de Erechim devenu José Bonifacio et enfin Erechim.

  • Son secteur économique :

Depuis sa création, les habitants d’Erechim étaient des agriculteurs et des éleveurs. A une époque, elle a même été considérée comme la capitale du blé tant elle produisait en grandes quantités, des céréales. Aujourd’hui, elle a perdu ce titre, mais continue quand même de produire du blé en quantité moins importante qu’autrefois. Le seul titre qu’on lui confère toujours c’est celui de « capitale de l’amitié », une autre bonne raison d’y aller.

Le commerce, les services et le tourisme font désormais partie de ses activités économiques.

  • Quelques données géographiques :

La ville d’Erechim s’étend sur une superficie de 431 km². Sur toute cette surface, sa zone urbaine n’occupe que 14 km² tandis que le reste est occupé par sa zone rurale.

Le centre du site se situe à une altitude de 783 m avec un centre urbain culminant entre 700 à 830 m d’altitude.

Découvrez aussi :

Quand séjourner à Erechim ?

Erechim Rio Grande do Sul

Il n’y a pas de critères standard pour déterminer la meilleure période pour séjourner à Erechim, car si certains se basent essentiellement sur la météo, d’autres privilégient plutôt les festivités pour planifier leur séjour.

  • En fonction de la météo :

La température moyenne annuelle qui règne à Erechim tourne autour de 20, 5°C. La ville bénéficie d’un climat subtropical chaud et humide sans véritable saison sèche puisqu’à l’année, les précipitations moyennes atteignent les 817 mm.

Pour que votre séjour se déroule agréablement, les mois les plus propices pour y aller sont août à janvier, puis mars à mai. Les mois de février, juin et juillet sont déconseillés.

  • En fonction des festivités :

Pour ceux qui veulent découvrir la ville en période de fêtes, pensez à planifier le séjour pour :

  • Le mois d’avril au cours duquel les habitants célèbrent la fête nationale des Tiradentes en date du 21 avril
  • Le mois de mai, car le 22 de ce mois, ils célèbrent le Corpus Christi qui est une fête religieuse
  • Le mois de juin et plus précisément le 21 juin dans la soirée duquel se déroule de nombreux concerts organisés dans le cadre de la fête de la musique
  • Le mois de septembre durant lequel les Brésiliens célèbrent l’Indépendance de leur pays, 7 septembre
  • Le mois d’octobre, à la date du 12, ils célèbrent la fête de Notre-Dame d’Aparecida

Et si vous souhaitez vous rendre au Brésil au mois de février pour assister au carnaval, je vous recommande plutôt d’aller dans le Sudeste ou dans le Nordeste où les climats sont plus cléments à cette époque.

Que voir à Erechim ?

Pour découvrir les richesses de la ville, il ne faut pas hésiter à parcourir son centre urbain et ses zones rurales. Parmi les lieux que je vous recommande, je cite :

  • Le Centre historique d’Erechim :

Dans cette zone, c’est le patrimoine architectural où prédomine le style Art Déco qui frappe le regard. De bâtiment en bâtiment, on retrouve les formes géométriques chères à ce style ainsi que des motifs décoratifs inspirés des cultures indiennes, mésoaméricaines et africaines.

  • Le Castelinho :

Il s’agit d’une maison en bois qui a été construite entre 1912 à 1915 et qui occupe une superficie de 604 m². A l’époque, elle abritait la commission foncière de l’Etat du Rio Grande do Sul laquelle a eu la charge de délimiter les plans de la ville avec sa zone urbaine et sa zone rurale. De nos jours, le bâtiment est toujours en bois et il est d’ailleurs considéré comme le plus vieil édifice en bois de la ville. Il a été inscrit au patrimoine public du Rio Grande do Sul.

  • Le Castelo Alabardas :

Situé au n°90, Rue Angelina Rech Lise, le Castelo Alabardas a été construit par Erechinense Aldo Sperhack. Ce dernier l’a utilisé en tant que résidence principale. Au fil des ans, ses résidents successifs ont étoffé ses collections d’objets rares comme les timbres, les montres, les armes, les pièces de monnaie, … tant et si bien que le château a fini par attirer la curiosité des habitants puis des touristes.

Aujourd’hui, il propose régulièrement des soirées à thème qui font réellement voyager puisque ces évènements se basent souvent sur divers endroits à travers le monde. C’est aussi le lieu idéel pour découvrir la gastronomie de la région tout en revivant son histoire.

Lire aussi :

Cuisine Brésilienne : Sur les traces de la cuisine brésilienne à Salvador de Bahia

Les meilleurs délices brésiliens

  • La Catedral São José :

La Cathédrale São José a été construite entre 1969 à 1977 pour remplacer la vieille église baroque construite en 1932. C’est un édifice à ne pas manquer, non seulement de l’extérieur, mais aussi de l’intérieur.

En effet, dans ses murs se cachent de splendides fresques conçues par Arystarch Kaszkurewicz, un sculpteur Polonais arrivé à Erechim au cours de la Deuxième Guerre Mondiale.

  • Le Centro Cultural 25 de Julho :

Cet espace culturel a été créé en 1983. Dès sa construction, il a été considéré comme la meilleure maison de culture à travers l’Etat de Rio Grande do Sul et pour causes : elle offre une excellente acoustique, un bon éclairage et une bonne ventilation. Il accueille, aujourd’hui encore, de nombreux spectacles.

  • La zone rurale d’Erechim :

Les zones rurales d’Erechim abritent de vastes trésors verdoyants dont mes coups de cœur sont la « Vale Dourado » et la « Vale Dos Parreiras ».

Le premier se situe dans la région de Alto Uruguai Gaucho et nous plonger dans de magnifiques paysages ou l’environnement et les anciens bâtiments coloniaux semblent vivre en parfaite harmonie. C’est dans ce petit paradis que le sanctuaire Notre-Dame de la Sainte-Croix a élu domicile.

En ce qui concerne le second, c’est un endroit incontournable pour les amateurs de vin. On y trouve effectivement des vignobles qui ouvrent leurs portes aux étrangers ainsi que des petites églises, des propriétés privées bien entretenues, des boutiques d’articles artisanaux, …

  • Le Parque Longines Malinowski :

Couvrant une superficie de 24 ha, ce parc abrite une flore typique de l’Alto Uruguai à savoir le Mata com Araucaria. Il abrite de nombreux sentiers écologiques.

  • Le Mercado Popular :

C’est là qu’il faut se rendre pour acheter quelques victuailles alimentaires en vue d’un bon dîner fait maison. Ce marché a été ouvert en avril 2005.

  • L’Estação Ferroviaria :

Ce stade est considéré comme le point 0 d’Erechim, c’est-à-dire le point au niveau duquel la ville a été fondée. Il a été inauguré en août 1910.

  • Le Museus e arquivo historico :

On trouve de nombreux musées à Erechim à savoir :

  • Le Musée des Sciences qui abrite des animaux taxidermisés, une collection antomologique, un herbier avec plus de 7 000 espèces, des minéraux, des roches, …
  • Le Musée de la Presse : on y trouve de nombreuses archives concernant l’histoire de la municipalité
  • Le Musée d’Histoire et d’Anthropologie : ce dernier abrite une prestigieuse collection de pièces inestimables axées sur l’histoire, la zoobotanique et l’anthropologie
  • Les Archives historique municipales : les documents qui y sont stockés permettent de remonter jusqu’à la colonisation
  • Le Polo de Cultura :

C’est un centre culturel et artistique réputé de l’Etat du Rio Grande do Sul. A l’origine, il devait se focaliser sur la culture des immigrés, mais petit à petit, il a fini par s’orienter vers leur gastronomie.

  • La Praça da Bandeira :

De là partent les différentes avenues de la ville. C’est donc la place centrale d’Erechim qui est toujours très animées de jour comme en fin de journée.

 

Tags: , , ,

Category: Découvrir le Brésil, Tourisme Voyage Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *