Guarana : la caféine du Brésil

Publié le:03-04-2019

Boissons Brésiliennes

(Mis à jour le: 9 mai 2019)
Guarana : la caféine du Brésil
5 (100%) 5 vote[s]

Quand mes hôtes Brésiliens me disent qu’il y a des yeux dans la forêt amazonienne, je me fais tout un film d’horreur et ils ont laissé planer ce doute jusqu’à ce que O ! Miracle, j’aperçois des petits yeux au-dessus de nos têtes. Là, je respire, ma peur s’envole pour laisser place à l’émerveillement. Je devais certainement faire une drôle de tête vu qu’ils ont éclaté de rire, mais je n’y faisais pas attention tant j’étais absorbé par cette vision des plus insolites face au Guarana.

Le Guarana c’est quoi ?

Guarana

C’est un petit fruit originaire du bassin amazonien. Il pousse sur un arbuste grimpant composé de feuilles alternées et qui porte le doux nom de guarana. Je le qualifierais de plante parasite puisque l’arbre prend la forme de lianes grimpant le long des autres grands arbres de la forêt amazonienne. Quand vient la floraison, l’arbre donne naissance à des fleurs verdâtres qui tombent en grappes. Les fruits, quant à eux, tombent également en grappe, mais ils prennent la forme de petites boules rouges.

Lorsque le fruit est mûri, sa capsule rouge s’ouvre pour laisser transparaître une pulpe blanche avec une graine noire de forme ovale. C’est cela qui lui donne l’aspect d’un œil et comme les fruits tombent en grappe, on a très vite l’impression que des petits yeux nous espionnent du haut des arbres. L’avantage c’est qu’on reconnaît tout de suite les fruits mûrs prêts à être cueillis de ceux qui doivent encore rester accrocher pour mûrir.

Chaque fruit abrite trois loges contenant chacun une graine noire. Toutefois, de là où ils sont, on ne voit qu’un grain noir faisant office de pupille.

Le guarana : comment se déguste-t-il ?

Les Tupi-Guarani, premiers occupants du Brésil quand les Portugais y accostèrent en 1500,  utilisent les grains du guarana depuis des siècles. En effet, des traces ont démontré que durant l’ère précolombienne, ces peuplements se nourrissaient de ce fruit pour survivre aux périodes de famine, pour réduire leur fatigue et pour ne pas avoir faim surtout lorsqu’ils devaient marcher pendant des jours à travers la forêt. Pour les Amérindiens, c’est un fruit magique à vertus multiples qu’ils continuent aujourd’hui encore de consommer. Il n’a donc plus aucun secret pour les Brésiliens, ce qui n’est pas le cas des touristes comme moi.

Dans mon cas, le guarana a été l’une des plus grandes découvertes durant mon séjour au Brésil que je me suis empressé de le faire découvrir, à mon tour, à mes proches et à tous ceux qui rêvent de fouler ce sol exotique. A travers le monde, notamment en Europe, la notoriété de ce fruit commence à s’étendre. Une fois exporté hors son pays natal, le guarana se consomme sous forme de boisson.

Au pays toutefois, particulièrement dans les villages amazoniens, on le consomme sous forme de jus frais ou sous sa forme nature.

Le guarana : que contient-il ?

guarana boisson

Les grains séchés du guarana sont beaucoup utilisés en phytothérapie. Ils contiennent de :

  • guaranine qui n’est autre que le caféine : le guarana est le fruit qui présente la concentration la plus élevée de caféine, plus que le café lui-même
  • alcaloïdes
  • vitamines A, B1, B3, E et PP
  • adénine
  • acides gras essentiels
  • hypoxanthine
  • théophylline
  • xanthine
  • théobromine
  • pectine
  • mucilages
  • acides aminés
  • tanins
  • oligoéléments
  • sels minéraux, …

C’est surtout sa richesse en caféine qui fait de lui un produit phare dans les boissons énergisantes brésiliennes.

Lire aussi :

Le guarana : quelles sont ses vertus ?

Le guarana procure de nombreuses vertus thérapeutiques. Il est ainsi :

  • un excellent stimulant grâce à sa forte teneur en caféine : il stimule le corps en renforçant la concentration, les réflexes, l’organisme tout en entier et est aussi un excellent neurostimulant. C’est pour cela que les Amérindiens en consomment quand ils se rendent dans la forêt amazonienne puisque ce fruit leur permet de rester aux aguets, d’éviter les dangers et de ne pas sentir la fatigue qui peut les guetter au mauvais moment. Il renforce l’endurance et les capacités cognitives.
  • un allié minceur puisque qu’il favorise la combustion des graisses
  • un antifatigue puisqu’il stimule le système nerveux central
  • un euphorisant d’où la nécessité de respecter un bon dosage
  • un diurétique
  • un antinévralgique
  • un antidiarrhéique, mais attention, une surdose peut favoriser la diarrhée
  • un tonique cardiaque
  • un stimulant de base des cellules
  • un régulateur de tension notamment l’hypotension
  • une aide à la digestion et aux cas de ballonnements
  • un antistress puisqu’il améliore la concentration
  • un antidouleur pour les muscles
  • un anti-migraine puisque sa teneur en caféine lui permet de soulager le mal de tête
  • un bon traitement contre la dysepsie, le rhumatisme, l’artériosclérose, …
  • un bon détoxifiant sanguin
  • un antigrippal et analgésique ce qui signifie qu’il renforce le système immunitaire de l’organisme

Oui, un fruit miracle vous dis-je, mais attention à ne pas dépasser la dose, car ses effets seront tout autres dans ce cas-là.

Le guarana : quelle est la posologie adéquate ?

Le guarana

Pour bénéficier des propriétés positives du guarana, la première chose à retenir c’est sa forte teneur en caféine qui se chiffre autour de 2, 5 à 7 % par grain soit 3, 5 fois plus que dans les grains de café. Pour profiter de l’effet stimulant de la caféine, il faut consommer une dose minimale de 60 mg sans faire de surdosage.

La majorité des boissons énergétiques contenant du guarana contient environ 250 mg de caféine ce qui fait qu’elles sont bien tolérées par les grands amateurs de caféine, mais moins chez ceux qui en consomment occasionnellement et à petite dose. Consulter les étiquettes reste donc votre premier bon geste à adopter lorsque vous voyez une canette ou une bouteille de ce type de boisson.

Pour référence, les Brésiliens consomment entre 4 à 8 g de poudre de guarana par jour. Pour préparer le breuvage, il leur suffit de mélanger cette dose de poudre dans un verre d’eau ou dans du jus de fruit frais. Il faut dire qu’ils en ont l’habitude … Pour les non-habitués comme moi, voici un petit aperçu de la posologie à respecter :

  • les adultes peuvent consommer jusqu’à 450 mg de guarana par jour sauf les femmes enceintes qui doivent se limiter à 300 mg
  • les enfants ne doivent pas dépasser la dose de 2, 5 mg par kilo de poids

Le guarana peut aussi se trouver sous forme de gélules dont la quantité va de 75 à 250 mg, à lire avant d’en avaler.

Autant que possible, mieux vaut éviter d’en donner aux enfants, aux femmes enceintes et aux femmes allaitantes. Certes, on a établi une posologie où les risques sont écartés, mais comme le guarana reste très riche en caféine et en d’autres substances, mieux vaut rester prudent.

Le guarana : comment profiter de ses propriétés ?

Pour profiter pleinement des effets stimulants du guarana, voici quelques recommandations des habitués :

  • mélanger 2 à 5 g de poudre de guarana dans un verre d’eau ou de jus de fruits environ un à deux heures avant une séance d’entraînement. Cela va accroître les performances énergétiques du sportif, décupler sa vitalité, son endurance et sa force. Cela ne doit pas devenir une habitude afin d’éviter toute forme d’accoutumance. Trois fois par semaine, voire deux est la limite recommandée.
  • mélanger 1 à 2 g de poudre de guarana dans un verre d’eau et le boire avant les repas. Cela va permettre de réduire l’appétit, de stimuler l’amaigrissement et de réduire la fatigue. Cela peut être fait tous les jours pendant quatre à six semaines, mais pas plus.
  • diluer entre 450 à 500 mg de poudre de guarana dans un verre d’eau ou du jus de fruit frais pour stabiliser sa tension artérielle, soulager la migraine, chasser la fatigue passagère, accroître l’attention intellectuelle, …

Attention, il faut garder en tête que c’est un excitant donc à proscrire après le coup des 16h sauf si vous comptez faire la fête jusqu’au petit jour. Les Brésiliens en boivent même après 16h durant la période du carnaval.

Et lorsque vous souhaitez acheter une boisson énergisante à base de guarana, lisez toujours la teneur de caféine et si la dose est déjà élevée, évitez de consommer en parallèle d’autres produits qui en contiennent comme le café.

Enfin, si vous suivez un traitement médicamenteux à base d’aspirine, d’inhibiteurs MAO, d’anticoagulants, d’inhibiteurs de plaquettes, d’antiacides, de cimétidine, de clozapine, … la consommation de guarana sous toutes les formes est interdite. En effet, la caféine contenue dans le fruit pourrait accroître leurs effets ce qui peut devenir dangereux.

 

 

Category: Boissons Brésiliennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *