La Mata Atlantica ou la forêt Atlantique

 

Tourisme Voyage Brésil | | |

La Mata Atlantica ou la forêt Atlantique

Lors d’un séjour au Brésil, on vous affichera sûrement l’Amazonie qu’on en oublie souvent la Mata Atlantica ou la forêt Atlantique. Pourtant, elle peut très bien s’aligner avec l’Amazonie si on se réfère à sa biodiversité. Pendant vos vacances sur les terres brésiliennes, pensez à organiser une randonnée dans cette réserve.

Brève présentation de la Mata Atlantica

C’est en avril 1500 que le navigateur portugais Pedri Alvares Cabral arrive dans la région de Bahia. Il tombe au milieu d’une forêt luxuriante qui n’est pas la forêt amazonienne. Il le définit comme la forêt atlantique brésilienne, d’où la traduction « Mata Atlantica ». Aujourd’hui, la zone sur près de 100 000 km² et elle s’étend de l’extrême du Brésil au nord de l’Argentine. La Mata Altantica compte en partie le plateau brésilien et quelques zones les plus élevées de l’éternel pays d’avenir. Malheureusement, cette réserve naturelle voit sa superficie se diminuer à cause des extensions des plantations de cannes à sucre et de café ainsi qu’à cause de l’urbanisation. Elle renferme une variété d’écosystèmes dont des forêts sèches, des forêts tropicales humides de plaines et de montagnes et des savanes de montagnes. C’est ici que passe aussi plusieurs fleuves dont le Rio Grande do Sul, le Rio Jequitinhonha, le Rio Ribeira de Iguape, le Rio Tieté et le Rio Sao Francisco.

Lire aussi – Les réserves de Mamiraua et d’Amana au Brésil

Une biodiversité très riche

Sur cette grande zone, on voit différents environnements avec chacun des caractéristiques spécifiques. On compte alors pas moins de huit écosystèmes typiques dont quatre principales.

Les Mangroves

Les Brésiliens nommeront cette zone les « Manguezais ». Elles sont recouvertes de baies et d’estuaires. La biodiversité est ici très remarquable, car la végétation attire de nombreuses espèces aquatiques venant de l’océan. Dans les eaux douces et dans les eaux saumâtres des mangroves résident de nombreux poissons et crustacés.

Dossier – Atoll das Rocas : une réserve biologique protégée du Brésil

Les « Restingas »

Cet écosystème étonne plus d’un. Il se caractérise par des plantes rampantes qui se dispersent le long des plages, par des buissons et d’arbustes très denses et touffues. On trouve aussi dans les « Restingas » des arbres tordues et des arbres constituant une forêt de basse altitude. C’est ce type d’écosystème qu’on retrouve dans l’état de Sao Paulo, notamment dans le Parque Estadual Costa do Sol.

mata-atlantica

Les forêts de basses altitudes

On retrouve cet écosystème dans le sud-est du Brésil, plus précisément dans les plaines côtières chaudes et humides de la côte atlantique. Il est caractérisé par des épiphytes et des lianes. C’est lui qui est le plus menacé par l’expansion humaine et l’extension des bananeraies.

Les forêts de montagne

Cet écosystème se forme dans les hauts sommets des montagnes du sud-est du pays. On y retrouve des pentes verdoyantes et des vallées boisées qui sont ornés de rose, de violet, de jaune en fonction des saisons. Une randonnée dans ces forêts vous fera passer dans les résidences de différents types d’oiseaux et de mammifères.

Ceci pourrait également vous intéresser – Voyage en Amazonie avec les enfants : quelques conseils

La Mata Atlantica, une zone peuplée d’animaux

De par ces différents écosystèmes, de nombreux animaux ont pris résidence dans la forêt atlantique brésilienne. Lors d’une randonnée, vous allez pouvoir faire la rencontre de quelques-uns d’entre eux.

Les mammifères

La Mata Atlantica compte plus de 250 espèces et une bonne partie est endémique. Nous pouvons citer entre autres le singe, l’ocelot, le tapir, l’irara, le jaguar, le paca, le tatou et l’écureuil. C’est ici que vous pourrez retrouver le hurleur brun qui est le plus grand singe d’Amérique et quelques espèces de tamarins-lions qui sont aussi considérés comme des espèces en danger d’extinction. Avec un peu de chances, vous pourrez également faire la rencontre du coati roux qui est un petit carnivore, cousin lointain du raton laveur.

A découvrir – Quels sont les 8 lieux incontournables à visiter au Brésil ?

Les oiseaux

Le Brésil, à lui, même affiche un cinquième des espèces d’oiseaux dans le monde et quelques-uns ont trouvé résidence dans la Mata Atlantica. Cette dernière répertorie même plus d’espèces que sa cousine l’Amazonie. Vous n’allez pas faire des heures de marche pour pouvoir admirer les toucans, les perruches, les perroquets, les pics-verts, les colibris, les faucons et les sabias. Dans cette forêt, il y a près de 200 espèces qui sont menacées d’extinction.

mata-atlantica

Les reptiles et les amphibiens

Pendant votre randonnée à Mata Atlantica, faites attention où vous mettez les pieds. On y trouve plusieurs reptiles dont une large diversité de serpents. Parmi les plus rencontrés, on a la vipère « Jararaca » qui est une espèce vénimeuse. Vous-êtes vous déjà renseigné sur les amphibiens du Brésil ? Sachez que 65% d’entre eux viennent de la forêt Atlantique. On a parmi eux, la grenouille verte atlantique qu’on rencontre plus dans les végétations près des cours d’eau, des lacs et des marais.

Dossier – 8 clés pour un voyage réussi au Brésil

Les poissons

La variété des écosystèmes de Mata Atlantica explique aussi la diversité des espèces de poissons dans cette zone. En 2007, on a répertorié plus de 250 espèces dans la forêt Atlantique. On a des tétras, des poissons-chats, des cichlidés et des raies d’eau douce.

Le sentier de la forêt atlantique ou le Caminho da Mata Atlantica

Pour mieux découvrir la forêt atlantique brésilienne, vous pouvez emprunter le sentier de randonnée baptisé « Caminho da Mata Atlantica ». Il faut près de 3800 km, ce qui vous prendra bien sûr quelques jours. Le sentier commence dans le parc national Aparados da Serra et se poursuit dans le parc d’Etat de Desengano. Si vous faites l’intégralité du parcours, vous allez faire cinq états brésiliens, dix parcs nationaux, 32 parcs d’Etats et plus de 70 aires protégées. Vous n’allez pas non plus être déçu pour ce qui est de la découverte, car il y a plus de 1500 espèces d’animaux à découvrir.

Lire également – L’île de Fernando de Noronha, un eden terrestre au Brésil

Tags: , ,

Category: Tourisme Voyage Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code