La noix du Brésil : ce qu’il faut savoir

Découvrir le Brésil |

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 9 septembre 2018)

Également connue sous le nom de noix d’Amazonie ou châtaigne du Brésil, la noix du Brésil est une graine que l’on retrouve dans le fruit du Noyer du Brésil. Le fruit lui-même se présente sous forme de coque que l’on casse à la machette pour recueillir les graines. Aujourd’hui appréciées pour ses nombreuses vertus, les noix du Brésil couvrent aussi une part importante de l’économie du pays. Voici ce qu’il faut savoir …

La noix du Brésil, un produit d’exportation

La noix du Brésil

C’est en 1570 qu’on retrouve les premières traces de la noix du Brésil. A cette époque, Juan Alvarez Maldonado ayant eu vent des propriétés nutritives de ces graines, décide de les récolter pour les donner à ses troupes.

A partir de 1633, le Brésil commence à en exporter vers les Pays-Bas puis vers d’autres pays européens à partir du 18e siècle. En 1810, des échanges commerciaux s’ouvrent également avec les Etats-Unis vers qui le Brésil exporte, en parallèle avec les noix du Brésil, des noix de cajou et du cacao.

En 1866, la rivière amazonienne est ouverte au commerce internationale, car soulignons que les Noyers du Brésil poussent dans la forêt dense de l’Amazonie, à l’état sauvage, sur des arbres sauvages. Aujourd’hui encore, de nombreux Amérindiens s’y rendent à chaque période de récolte pour récupérer le plus de noix possibles qu’ils vendent ensuite, à très bas prix, auprès des usines de traitement qui vont les revendre au prix fort.

Pour les Amérindiens et les petits producteurs, la noix du Brésil est une ressource vitale qui contribue d’ailleurs à renflouer l’économie de tout le pays.

Il faut savoir que le Brésil n’est pas le seul pays du continent sud-américain à en avoir sur son territoire, car la Bolivie, le Venezuela, la Guyane, l’Equateur et le Pérou en produisent également, mais en quantité moindre par rapport au Brésil. Et depuis 1500, quand les vertus des noix ont commencé à être percées à jour, d’autres pays d’Europe ont aussi commencé à en faire pousser.

La noix du Brésil, à quoi ressemble-t-elle ?

La « castanha-do-Para » comme on l’appelle en portugais, se développe dans des coques rigides ressemblant un peu à la noix de coco. Une coque, selon sa taille, peut contenir entre 12 à 20 graines. Une fois la coque cassée, on trouve des petites graines d’environ 5 cm de longueur, chacune enveloppée dans une coquille grisâtre. Il faut retirer la coquille pour atteindre l’amande de couleur blanc-jaunâtre.

C’est cette amande que l’on appelle noix du Brésil et que le pays exporte aujourd’hui vers de nombreux pays.

Il faut savoir que les coques poussent sur des arbres gigantesques qui peuvent atteindre 2 m de diamètre et 45 m de hauteur. Ces arbres ne produisent des fruits, et donc des coques, qu’à partir de 12 à 15 ans d’âge. Les fruits commencent à mûrir au mois de novembre et la récolte s’étale de décembre à mars. Les Amérindiens qui participent à la récolte y vont, le plus souvent, en famille et dressent des cabanes à proximité des noyers pour y vivre pendant toute la saison de récolte.

La récolte se fait toujours manuellement, car on ne ramasse que les fruits tombés à terre, jugées suffisamment mûrs. Après avoir ramassé les coques, les récoltants les cassent pour extraire les graines et les faire sécher au soleil. Une fois la saison terminée, ils rapportent leur butin aux usines de traitement.

 

La noix du Brésil, comment la consommer ?

noix Brésil

La châtaigne du Brésil se consomme telle quelle en guise de fruit sec. Son goût se rapproche de la noisette. Elle peut également :

  • être grillée comme les cacahuètes pour être dégustée salée ou nature comme on le souhaite.
  • être utilisée dans la confection de crèmes glacées ou de desserts
  • être utilisée pour extraire de l’huile alimentaire végétale

Découvrez le brésil de A à Z.

 

Que contient la noix du Brésil ?

Depuis de nombreux siècles, les peuples autochtones d’Amazonie consomment ces graines en guide de complément alimentaire. Elles ont effectivement de nombreuses vertus tant nutritives que médicinales.

D’un point de vue médicinal, ces graines riches en énergie accélère la cicatrisation et renforce le système immunitaire. Elles ont également des propriétés antalgiques, diurétiques et antispasmodiques. Les sportifs l’affectionnent particulièrement, car elles leur donnent de l’énergie et de la vitalité. Il est aussi dit que la consommation appropriée de la noix du Brésil limite également la multiplication de cellules cancéreuses notamment dans le cadre d’un cancer des os, de la prostate et du sein. Pour bénéficier de cette dernière vertu, il faut toutefois que la quantité de noix consommée réponde, sans excès, aux besoins énergétiques de chaque individu.

D’un point de vue nutritif, la noix du Brésil a de nombreux bienfaits non-négligeables. Ces derniers sont liés à sa richesse en :

  • Sélénium :

La noix du Brésil est l’aliment le plus riche en sélénium, car une seule graine suffit à apporter l’apport quotidien nécessaire à notre organisme. Des études scientifiques ont également prouvé que la consommation de deux noix au quotidien augmente le taux de sélénium dans le sang de 65 %.

Rappelons que le sélénium est un oligo-élément indispensable à notre organisme et pour causes, il intervient dans de nombreux processus comme l’amélioration du fonctionnement de la glande thyroïde. Son caractère antioxydant est bénéfique pour nos cellules puisque permet la production de la glutathion-peroxydase. Cette dernière agit ensuite avec la vitamine E pour protéger nos cellules des radicaux libres sources de maladies cardiovasculaires, de certains types de cancers, de cataractes et de vieillissement précoce.

  • Vitamine E :

La vitamine E a également des propriétés antioxydantes comme le sélénium d’où son rôle dans la protection des cellules. A part cela, elle évite également l’oxydation des lipoprotéines de faible densité que l’on appelle LDL ou « mauvais cholestérol », un phénomène qui favorise les maladies cardiovasculaires et l’athérosclérose. Enfin, la vitamine E a aussi les vertus vasodilatatrices, anti-inflammatoires et antiplaquettaires.

  • Acides gras monoinsaturés :

Les principaux acides gras monoinsaturés présents en grande quantité dans les noix du Brésil sont l’acide oléique et l’acide palmitoléique. Ces derniers permettent la réduction du taux du mauvais cholestérol dans le sang. Pour ceux qui hésitent à en consommer vu le terme « gras », rassurez-vous, il s’agit du bon gras même si 100 g fournissent jusqu’à 656 calories.

  • Fibres :

Les fibres contenues dans les noix du Brésil contribuent à la gestion de la glycémie, à la régularisation du système gastro-intestinal, à la réduction du taux de cholestérol et aussi à la perte de poids puisqu’elles donnent un sentiment de satiété permettant de réduire la quantité de nourriture avalée.

  • Autres minéraux :

La noix d’Amazonie contient également du magnésium, du zinc, du potassium, du fer, du calcium, du cuivre, du manganèse et du phosphore.

 

Quels sont les bienfaits apportés par la noix du Brésil ?

La noix Brésil

Au vu de tous ces composants, la noix du Brésil est une petite graine qui procure de nombreux bienfaits dont les principaux sont :

  • La stimulation du système digestif en partie grâce à sa teneur en fibres. Et puisqu’on parle de la digestion, sachez que la vertu analgésique des graines permet de soigner l’épigastralgie c’est-à-dire les maux qui apparaissent dans l’estomac
  • L’amélioration de la santé cardiaque grâce à sa richesse en acides gras oméga-3 que l’on appelle aussi « bon cholestérol »
  • La perte de poids, car sa richesse en glucides complexes et en protéines favorisent la sensation de satiété. Attention toutefois de ne pas en abuser, car cela donnerait l’effet inverse
  • Le soin cutané grâce aux vitamines et autres nutriments qu’elle apporte comme le sélénium qui favorise l’élasticité de la peau. La méthionine qu’elle contient lutte également contre le vieillissement des tissus organiques
  • L’amélioration de la fonction hormonale, car le sélénium agit de manière positive sur la glande thyroïde d’où un métabolisme sain
  • Le renforcement du système immunitaire : l’association de la vitamine C au sélénium et au zinc booste la production de globules blancs et d’antioxydants qui vont attaquer les radicaux libres, sources de nombreuses maladies dont les cancers
  • Le traitement des boutons et acnés : c’est la richesse en antioxydants et en vitamines qui lui donne cette propriété. Pour en bénéficier, vous pouvez appliquer un peu d’huile de la noix sur la zone touchée ou bien consommer, en dose normale, des noix du Brésil
  • Le renforcement du système nerveux grâce à la thiamine présente en grande quantité dans la noix

La noix du Brésil, conseils et recommandations

La castanha-do-Para est une graine hautement énergétique et nutritive que l’on conseille aux personnes ayant besoin d’énergie comme c’est le cas des sportifs ou des personnes sentant leur barrière immunitaire flancher à cause de maladies saisonnières comme la grippe.

Par contre, comme tout autre aliment, en abuser est néfaste pour l’organisme parce que cette noix est très riche en nutriments qu’elle risque de saturer notre organisme en minéraux et en acides gras. De plus, un excès peut nuire au foie, engendrer des troubles intestinaux ou encore accroître la nervosité. En termes d’excès, il est conseillé de ne pas dépasser deux à trois graines par jour, car en consommer plus ne décuple pas ses bienfaits, mais engendrent des effets néfastes.

 

Tags:

Category: Découvrir le Brésil

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *