Le Brésil et la Coupe du Monde de football 2018 : une histoire qui dure

Coupe du Monde | Football - Coupe du monde | |

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 4 juillet 2018)

Depuis 21 ans que la Coupe du Monde de football est organisée, le Brésil n’a jamais manqué une occasion pour y participer. Pour le Mondial 2018, il a réussi à se qualifier facilement et se retrouve dans le groupe E aux côtés de la Serbie, de la Suisse et du Costa Rica. Retour sur le parcours des Auriverde en Coupe du Monde.

21 éditions du Mondial, 21 participations du Brésil, 5 coupes du Monde

Le Brésil est, sans aucun doute, le seul pays à avoir participé à toutes les éditions de la Coupe du Monde de football. Cette année, il en est à sa 21e participation et tient à corriger le fiasco de 2014 qui a laissé une empreinte indélébile dans les mémoires des Brésiliens et du monde entier.

Rappelons néanmoins que ce fiasco ne fait pas toute sa carrière, car avant 2014, les Auriverde s’imposaient comme la star du Mondial, le géant du football, la tête à abattre et l’équipe la plus crainte des autres pays. Il faut dire que le football Brésil, est la discipline sportive la plus pratiquée et appréciée de tous, hommes et femmes et petits et grands. Cette belle réputation, ils l’ont forgé au fil du temps et l’ont façonné par ses cinq victoires dans cette compétition.

A part être la seule équipe à avoir participé aux 21 éditions du Mondial, elle est aussi la seule à avoir joué à toutes les phases finales et à avoir remporté cinq coupes notamment en 1958, en 1962, en 1970, en 1994 et en 2002. Même si aucune autre coupe n’a été rajoutée à sa jolie collection depuis 2002, elle reste une équipe très professionnelle et à ne surtout pas sous-estimer.

Le Brésil et la Coupe du Monde de football

Le fiasco de 2014

C’est indéniablement une édition que les Brésiliens souhaiteraient oublié, mais qui, malheureusement pour eux, continuent à faire de l’ombre sur leur équipe et même leur quotidien.

Pour la Coupe du Monde de 2014 durant laquelle le Brésil a été le pays hôte, il a brillé avec près de 10 victoires en phases de groupe et en quart de finale. La demi-finale semblait donc être une simple formalité pour gagner sa place en finale, mais cela ne s’est pas déroulé comme on l’espérait.

En effet, l’Allemagne n’en a fait qu’une bouchée des Auriverde, marqués par l’absence de Thiago Silva. Rien que durant la première demi-heure du match, les Allemands ont réussi à marquer cinq buts dans un filet béant de Julio César totalement délaissé à son sort par une défense mal travaillée des Brésiliens. A la fin du match, les scores affichés étaient de 7-1, à la grande humiliation du Brésil qui perdait non seulement à domicile, mais avec un important écart jamais enregistré à Belo Horizonte.

Depuis, cette tragédie a été gravée dans les mémoires tant et si bien qu’aujourd’hui, on la surnomme « le massacre de Belo Horizonte ». Elle a également donné naissance à une expression, aujourd’hui courante, utilisée pour parler d’une mauvaise nouvelle : « le but de l’Allemagne ». Ainsi, quand un Brésilien vous fera part d’une nouvelle et qu’il parle de « but de l’Allemagne », vous savez d’ores et déjà à quoi vous en tenir.

Le Brésil au Mondial 2018

  • Les matchs en phase de groupe :

Cette année, le Brésil se retrouve dans le groupe E et affrontera, en phase de groupe :

  • La Suisse : le match Brésil-Suisse est prévu pour le 17 juin prochain au stade de Rostov
  • Le Costa Rica : le match Brésil-Costa Rica est prévu pour le 22 juin au stade de Saint-Pétersbourg
  • La Serbie : le match Serbie-Brésil est prévu pour le 27 juin à Moscou
  • Les 23 joueurs du Brésil :

Pour le Mondial 2018 en Russie, la Seleçao, surnom donné à l’équipe brésilienne et qui signifie tout simplement « la sélection », se compose de 23 joueurs dont :

  • Allison, Ederson et Ramos Cassio au poste de Gardiens
  • Danilo, Fagner, Marcelo, Filipe Luis, Thiago Silva, Marquinhos, Miranda et Geromel en Défenseurs
  • Casemiro, Paulinho, Renato Augusto, Philippe Coutinho, Fernandinho, Fred et Willian en Milieux
  • Taison, Neymar, Roberto Firmino, Gabriel Jesus et Douglas Costa en Attaquants
  • Le Onze départ :

Pour le onze départ, Tite, le sélectionneur de l’équipe a choisi :

  • En gardien de but : Allison
  • En ligne défensive : Marquinhos, Dano Alves, Marcelo et Miranda. Thiago Silva jouera le rôle de remplaçant
  • En milieu à trois : Renato Augusto, Paulinho et Casemiro avec Fernandinho en remplaçant
  • En offensif : Neymar, Coutinho et Gabriel Jesus avec Willian et Firmino en remplaçants
  • Le sélectionneur de l’équipe :

Tite est l’actuel sélectionneur des Auriverde. Il a remplacé Dunga le 21 juin 2016 et depuis qu’il a pris ses fonctions, l’équipe brésilienne est totalement métamorphosée. Non seulement, elle a enchaîné les succès jusqu’à en arriver à la Coupe du Monde 2018, mais en plus, elle a retrouvé toute sa combativité et son dynamisme pour essayer de remporter la victoire.

Coupe du monde 2018

  • Neymar est de retour :

Pour la deuxième fois de sa brillante carrière, Neymar, le joueur star du Brésil, sera au Mondial de Russie. Une bonne nouvelle pour le pays, car le joueur s’est cassé un os du pied droit en février lors d’un match entre l’OM et le PSG. Son grand retour tombe donc à pic et l’homme semble prêt à affronter des tempêtes.

D’autres faits marquants de l’histoire du football au Brésil

Le football est le sport national au Brésil. En plus des nombreuses victoires qu’il a enregistrées depuis plusieurs décennies, l’histoire de ce sport a été marquée par :

  • Son fameux cri de guerre « Olé » :

Ce dernier a été inventé par Garrincha en 1957. Durant un tournoi qui a opposé son équipe de Botafogo à River Plate, l’ailier Brésilien s’est exclamé par un « Olé » à chaque petite victoire qu’il remportait sur l’Argentin Vairo. Vers la fin du match, le cri a été repris à l’unisson par le public, rendant presque fou le dribbleur Argentin. Depuis, le fameux « Olé » est devenu le cri de guerre de la Seleçao.

  • Le roi « Pelé » :

Même si aujourd’hui, Neymar éclipse les autres joueurs Brésiliens, il ne faut pas oublier que Pelé reste le joueur « Roi » du Brésil. Contrairement au prince qu’est Neymar, il est le seul joueur à avoir permis au pays de remporter, à trois reprises, la Coupe du Monde de football en 1958, en 1962 et en 1970. Rappelons que Neymar, n’est qu’à sa deuxième Coupe du Monde et encore, sa première participation en 2014, n’a pas été des plus brillantes.

  • Un menu spécial Neymar :

Pour honorer le joueur star d’aujourd’hui, la ville de Sao Paulo a dressé un menu spécial Neymar composé d’un combo pain-perdu/pingado au petit-déjeuner, d’une feijoada au déjeuner ainsi que des quibes, quelques pao de queijo et du guarana en fin de journée. Un menu à tester lors de votre prochain séjour au Brésil.

 

Tags: ,

Category: Coupe du Monde, Football - Coupe du monde

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *