Le chamanisme, une tradition religieuse brésilienne

Publié le:11-10-2019

Découvrir le Brésil | La culture

(Mis à jour le: 11 octobre 2019)
Le chamanisme, une tradition religieuse brésilienne
3.5 (70%) 2 vote[s]

Le chamanisme

Si vous avez eu l’occasion de venir un jour au Brésil, vous avez pu constater que ce pays empli de cultures et de traditions, notamment religieuses. Lors de la venue des conquistadors portugais au XVIème siècle, ceux-ci ont amené avec eux la religion catholique en convertissant (de force souvent !) les populations autochtones. De ce fait, le Brésil est un pays où le catholicisme est la religion dominante. Toutefois, le Brésil bénéficie d’une multitude d’influences dans sa culture, notamment des amérindiens qui pratiquaient le chamanisme. Celle-ci consiste en une médiation entre les esprits de l’homme et de la nature et est dirigée par un prêtre chamane. Nous vous proposons maintenant de partir à la découverte de cette tradition toujours qui est toujours bien présente dans le Brésil d’aujourd’hui !

Qu’est-ce que le chamanisme ?

Bien que son origine ne puisse être identifiée historiquement ou géographiquement, les recherches archéologiques prouvent que le chamanisme, connu sous le nom de « médecine de la Terre », est apparu avec l’homme primitif à l’époque paléolithique. Au-delà d’une religion, le chamanisme est l’acte de reconnaître que tous les individus font partie d’une nature universelle et que la force et la reconnaissance individuelle ne peuvent être obtenues que par la conscience et le contact avec la nature.

Aussi appelé voyage de conscience et de connaissance de soi, un individu chamaniste croit que, étant tous les enfants de la terre, le souci doit être avec ce monde. Cette conviction se traduit par un plus grand contact avec la nature, une préoccupation environnementale et une prise de conscience écologique. De plus, dans le chamanisme, toutes les réponses sont obtenues par la connaissance de soi – de la guérison aux problèmes psychiques et physiques ou des solutions aux problèmes quotidiens.

Le chamanisme

L’origine du chamanisme

De nombreux historiens, archéologues et anthropologues pensent que le chamanisme est à l’origine de l’Europe de la fin de l’âge de pierre, entre 30 000 et 20 000 ans. La preuve principale serait dans les magnifiques peintures rupestres trouvées dans des grottes en Espagne et en France. La plupart d’entre eux représentent des animaux tels que les chevaux, les bisons et les daims, probablement avec l’intention de chasser symbolique et rituelle, en concluant un pacte avec les esprits de ces animaux.

Qu’est-ce qu’un prêtre chamane ?

Mot d’origine russe, « Shaman » est le prêtre responsable des pouvoirs surnaturels qui se manifestent sur un certain groupe d’adeptes. Il a toujours pour fonction d’évoquer les esprits et a besoin de connaître pleinement la nature pour pouvoir pratiquer la guérison.

Les chamanes peuvent obtenir leur statut par hérédité. Qu’ils soient garçons ou filles, les enfants qui ont un père, une mère, un grand-père ou une grand-mère chamane peuvent obtenir leur nouveau titre de prêtre chamane par filiation. Mais une personne peut également devenir prêtre chamane d’une communauté après un sacrifice ou un défi maladie mentale ou physique ou abstentions telles que les jeûnes et le retrait.

Parmi les processus préparatoires figurent principalement la connaissance des hommes, de la spiritualité et de la nature, tels que les mouvements et les changements physiques, mais ce n’est pas tout ! Le prêtre chamane doit également savoir tout ce qui concerne le processus et le mystère de la vie est essentiel à la formation de chamane : connaître la fonction des quatre éléments de la terre (air, feu, terre et eau), la formation planétaire et l’utilisation de tout être vivant, qu’il soit animal ou végétal, pour guérir. Comme vous le voyez, on ne devient pas prêtre chamane du jour au lendemain, cela demande quelques aptitudes et quelques connaissances !

Un chamane

Les rites chamaniques

Pour la connaissance de soi et le contact avec le moi le plus profond, le chamanisme utilise des états de conscience altérés, obtenus par des percussions, des danses, des chants ou l’utilisation de plantes enthéogènes, qui permettent la manifestation du divin par le biais d’altérations et causés par des plantes ou des substances psychoactives.

Le principal rite consiste à entrer en transe à travers des rythmes répétitifs joués sur des tambours ou des substances psychoactives trouvées dans des champignons ou des légumes. Dans cet état de conscience modifié, le chamane serait capable d’effectuer le soi-disant « vol magique » : se détacher de son corps pour voyager vers d’autres plans de l’univers au-delà. Dans ces mondes – certains paradisiaques, d’autres souterrains -, il sauvera les âmes perdues. En effet, dans la conviction de ces personnes, lorsque quelqu’un est malade, est que l’âme de ladite personne est perdue.

Un autre trait commun aux diverses traditions chamaniques est de travailler avec des « esprits alliés », issus à la fois de leurs ancêtres et d’animaux sauvages et d’herbes médicinales. Ce sont les animaux et les plantes dits puissants qui vous aident à voyager dans d’autres dimensions et à guérir les maux physiques et psychologiques, ainsi que les rituels qui favorisent la chasse et la fertilité dans la nature.

Le néo-chamanisme

Certaines classifications sont faites lorsque l’intention est de catégoriser le chamanisme. Le « chamanisme traditionnel » correspond aux rituels qui utilisent uniquement les anciens enseignements, tandis que le « néo-chamanisme » est ce qu’on appelle les rituels qui rassemblent des éléments urbains, tels que la fusion avec d’autres religions – catholicisme, candomblé ou umbanda.

Le chamanisme

Le chamanisme au Brésil

Au Brésil, la figure du chaman et le chamanisme sont présents dans les manifestations indigènes depuis de nombreuses générations. Car, comme d’autres communautés chamaniques, les tribus indigènes brésiliennes utilisent des chants, des danses, des instruments de musique et des substances psychoactives pour communiquer avec leurs ancêtres et éloigner les mauvais esprits. Mais le chamanisme n’est pas seulement présent dans les rituels autochtones. Les communautés urbaines en quête de connaissance de soi et de relations plus étroites avec la nature suivent également des orientations chamaniques.

Vous savez désormais tout (ou presque !) du chamanisme. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à vous rendre au Brésil pour vivre au plus près les pratiques des prêtres chamanes. Et peut-être aurez-vous l’opportunité de vivre une cérémonie de vos propres yeux !

Category: Découvrir le Brésil, La culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *