Etat de Ceara : un paradis encore méconnu

Publié le:12-02-2019

Découvrir le Brésil | Tourisme Voyage Brésil | | | |

(Mis à jour le: 2 octobre 2019)
Etat de Ceara : un paradis encore méconnu
4.3 (85%) 4 vote[s]

Le Brésil compte 26 Etats Fédérés et un Etat Fédéral. Le Ceara figure parmi ses Etats Fédérés. Bien qu’il soit méconnu par rapport aux Etats de Bahia, de Sao Paulo ou de Rio de Janeiro, c’est un territoire qui abrite de nombreux trésors brésiliens. Partez à la découverte de ce joyau du Brésil …

Des informations pratiques sur l’Etat de Ceara

L’Etat de Ceara au Brésil

Idéalement situé au bord de l’océan Atlantique qui lui confère 775 km de côtes, Ceara se situe dans la région Nordeste du Brésil. Il couvre une superficie de 148 920 km². Il se subdivise en 184 municipalités dont la capitale est la ville de Fortaleza.

Autrefois Etat pauvre du Brésil, le Ceara commence à connaître un succès certain et  se développer. Certaines de ses villes restent toutefois encore méconnues et préservées du tourisme de masse et c’est justement pour cela qu’elles sont si charmantes. Non seulement elles sont charmantes, mais authentiques.

Dans l’Etat du Ceara, l’authenticité est présente même dans ses grandes villes telles que Fortaleza ou encore Jericoacoara. Ce sont ses plus importants lieux touristiques d’aujourd’hui, mais comme je vous le disais plus haut, l’affluence touristique y est encore faible notamment à cause de l’accès difficile de certains endroits.

Le Ceara alias la « Terra do sol »

On sait tous que le Brésil est un pays tropical, mais avec des climats changeants en fonction des régions. En ce qui concerne l’Etat de Ceara, il se situe dans un milieu semi-aride du Nordeste brésilien que l’on appelle le Sertão. Il est inclus dans l’écorégion de la WWF baptisée la « caatinga ».

Il bénéficie alors de conditions météorologiques très attractives où le soleil brille tout au long de l’année. C’est pour cela qu’on la surnomme la « Terra do sol » ou région à l’éternel été. Cela signifie-t-il qu’il y fait chaud toute l’année ?

La réponse est oui. Même si on enregistre des changements de température sur les douze mois de l’année, les différences sont peu remarquées dans la mesure où la température ne descend jamais sous la barre des 10°C. ce qu’il faut garder en tête c’est que :

  • Le Ceara compte trois à quatre mois de saison humide. Cela se déroule généralement entre février à mai et au cours de cette période, la température moyenne tourne autour de 20°C
  • Au cours des huit-neuf autres mois de l’année, le climat semi-aride prédomine et instaure une forte chaleur et un climat sec dans la région. Au cours de cette période, la pluie est totalement absente et la température moyenne tourne autour de 29°C
  • On remarque quelques changements sur les hauteurs et dans les régions littorales lesquelles bénéficient d’un climat plus doux et d’une humidité suffisante pour que la végétation s’y développe. Dans le littoral, la température moyenne oscille entre 15 à 28°C tandis que dans les hauteurs, elle varie entre 13 à 25°C
  • Sur les zones côtières, la température minimale est de 10°C tandis que la maximale est de 32°C

Au vu de ces informations, à vous de trouver la bonne période pour y aller en fonction de vos disponibilités. Pour ma part, j’y suis allée vers la fin de l’année pour pouvoir passer Noël et les fêtes de fin d’année dans un pays chaud pour une fois.

Lire aussi :

Le Ceara, en plein développement économique

L’Etat de Ceara

Pendant très longtemps, le Ceara a été délaissé par le gouvernement brésilien. C’est encore le cas de la majorité de ses villes, mais ces dernières années, on remarque une belle dynamique dans toute la région. En effet, cet Etat du Nordeste connaît effectivement un important développement économique et le tourisme n’est pas la seule cause.

  • Le tourisme :

Depuis que Fortaleza s’est vu doter et améliorer son aéroport qui lui permet désormais de multiplier les liaisons internationales (Miami, Francfort, Paris, Milan, Lisbonne, Buenos Aires, …), que ce soit en termes d’arrivée ou de départ, le nombre de touristes qui y atterrit chaque année ne cesse de grimper. Certes, les chiffres sont encore loin de ceux de Rio de Janeiro ou de Salvador de Bahia, mais la dynamique est bien là et cela ne peut que croître dans les années à venir.

Face à ce constat, le gouverneur de l’Etat a effectivement lancé des publicités diffusées à l’étranger pour attirer les investisseurs. Dans ses vidéos, il met en avant les superbes paysages de son Etat, son climat idyllique et surtout ses plages dont certaines figurent parmi les plus belles au monde. Depuis, l’Etat voit construire de nouvelles infrastructures touristiques qui, malgré leur modernité, se fondent bien dans le paysage.

  • Les autres secteurs d’activité :

A part le tourisme, il faut savoir que le Ceara est aussi une porte d’entrée du Brésil depuis l’Europe par le biais du port de Pecém. Ce dernier est le plus proche pont brésilien du Vieux continent ce qui en fait le plus grand exportateur de fruits du pays. Il est d’ailleurs le premier producteur de noix de cajou au Brésil et ce n’est pas seulement dans ce domaine qu’il excelle. Au Brésil, il est aussi le premier producteur brésilien de crevettes et de langoustes et se retrouve à la troisième place en matière de production de Tilapia.

Il est également la porte d’entrée des câbles sous-marins du réseau internet mondial du Brésil. Il fait alors figure d’un énorme hub où transitent plus de sept connexions différentes avec d’autres encore en cours.

Il convient également de citer son secteur sidérurgique qui figure parmi les plus vastes et les plus modernes au monde. Cela a d’ailleurs donné naissance à diverses industries de pointe situées dans le Nordeste brésilien.

Face à son ensoleillement qui s’étale presque à longueur d’année et aux vents qui soufflent sur son territoire, le Ceara a pu se lancer dans le développement durable en se dotant de panneaux photovoltaïques d’une capacité d’environ 270 MW et d’une cinquantaine de parcs éoliennes.

Le Ceara est également un fournisseur de textile majeur du Brésil.

Enfin, il faut savoir que l’Etat connaît un développement constant de son système de santé publique, de ses universités ainsi que de ses centres de recherche.

Les plus beaux trésors du Ceara

Ceara

Maintenant que tous ces points ont été précisés, parlons maintenant des nombreux trésors du Ceara et il y en a pas mal, je vous l’assure. De mon point de vue, les moins connus sont les plus beaux d’entre eux, mais à vous de trancher.

  • Fortaleza :

Capitale de l’Etat de Ceara, Fortaleza est la cinquième plus grande ville du Brésil. Elle a été fondée par les Portugais, mais c’est du Fort Schoonenborch érigé par les Hollandais au cours du 17e siècle qu’elle doit son appellation. Depuis la colonisation portugaise jusqu’au 19e siècle, la ville a prospéré grâce à la culture de coton.

Aujourd’hui, elle est une ville touristique dont les principaux atouts résident dans ses 15 superbes plages bordées par l’océan Atlantique. L’eau y est tellement bleue, une couleur encore plus mise en valeur par les hautes dunes de sable qui l’entoure. Et ce n’est pas tout !

En s’éloignant un peu de la mer pour entrer dans les terres, on découvre la vieille ville que tout le monde appelle « le Centro ». Il y règne une atmosphère chaleureuse et grouillante de vie. Cet endroit est animé de jour comme de nuit. Si dans la journée, je prends plaisir à me perdre dans ses ruelles pour découvrir son centre culturel qui est le Dragão do Mar des Arts et de la Culture ou encore ses magasins et ses restaurants, le soir venu, c’est une ambiance festive qui s’impose. Et de ce que j’ai pu comprendre c’est que si les nuits restent animées toute la semaine, l’endroit où cela se passe change constamment. Il faut donc suivre le rythme pour être au bon endroit au risque de se retrouver seul au bar.

Pour en revenir à ses restaurants, sachez que Fortaleza c’est « The place to be » pour découvrir et goûter différentes sortes de fruits de mer. Sur leurs cartes, on retrouve également les spécialités classiques du Brésil comme la feijoada.

A lire – Guide brésil, forêt vierge et plages secrètes seront au rendez-vous

  • Jericoacoara :

Appelé « Jeri » par les intimes, Jericoacoara est une perle du Brésil et de l’Etat du Ceara. J’ai beaucoup voyagé, notamment à travers le Brésil, mais j’ai rarement vu d’aussi belles plages. Il n’est nullement surprenant si les plages de Jeri figurent parmi les dix plus belles de la planète et chose incroyable, malgré leur beauté, elles restent encore très bien préservées du tourisme de masse.

Il faut dire que la belle Jeri ne se dévoile pas à tout le monde. Seuls les plus téméraires pourront gagner son cœur. Pour l’atteindre, il faut embarquer à bord d’une 4×4, faire cinq heures de route et enfin arriver à destination. Je rappelle que Jericoacoara se situe seulement à 280 km au nord de Fortaleza. Elle fait partie d’un parc national protégé et est considéré comme une Oasis au sein de cette zone aride du Sertão. En tant qu’oasis, elle abrite une belle végétation verdoyante, des plages au sable blanc et une eau turquoise tantôt très calme tantôt assez agitée à certains endroits. Ce qui est sûr c’est qu’aussi bien les baigneurs que les amateurs de kitesurf ou de planche à voile y trouveront leur bonheur.

  • Canoa Quebrada :

Ce site est encore très peu connu et pourtant il s’agit de l’un des joyaux de l’Etat de Ceara. Sa beauté est telle qu’on le situe à mi-chemin entre le Monument Valley et le désert du Sahara.  deux endroits qui lui confèrent son originalité et son authenticité.

A Canoa Quebrada, les eaux sont également d’un beau turquoise entourées de hautes dunes de sable. Il est d’ailleurs courant d’y rencontrer des buggys qui partent à l’assaut de ce petit désert côtier.

Et si on s’éloigne légèrement des plages, on y découvre de charmants villages de pêcheurs le long desquels s’alignent de nombreuses « jangadas », leurs voiliers de pêche traditionnels.

Et toujours en termes de dunes, je vous invite aussi à faire un tour sur les dunes de Morro Branco et de Cumbuco qui plongent dans un tout autre univers.

Tags: , , ,

Category: Découvrir le Brésil, Tourisme Voyage Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *