Loalwa Braz, du succès mondial au destin tragique

Publié le:09-07-2019

Musique brésilienne | |

(Mis à jour le: 22 juillet 2019)
Loalwa Braz, du succès mondial au destin tragique
4 (80%) 3 vote[s]

Connaissez-vous Loalwa Braz ? Ce nom ne vous dit peut-être rien a priori, mais si on vous parle de la « Lambada », alors cela vous parle plus ! En effet, vous ne le saviez peut-être pas, mais Loalwa Braz interprétait cette fameuse chanson qui a eu un succès mondial à la fin des années 1980. C’est l’occasion de revenir sur la vie de cette chanteuse, qui a connu la gloire avant de connaître une fin des plus funestes. Tout en lisant ces lignes, mettez en fond sonore la musique de la Lambada, et laissez-vous bercer par notre récit !

Une enfance tournée vers la musique

Loalwa Braz est née le 3 juin 1953 au Brésil à Jacarepaguá, dans la banlieue de Rio de Janeiro. La petite Loalwa a été bercée depuis toute petite par la musique avec sa famille : son père était chef d’orchestre et sa mère une pianiste populaire et classique. Ce qui explique pourquoi Loalwa Braz a appris le piano dès l’âge de quatre ans et a commencé à chanter à l’âge de 13 ans.

Découvrez d’autres chanteuses brésiliennes :

Une progression musicale rapide

Elle a grandi entourée par les rythmes brésiliens, qui brillent à travers ses chansons. Ses dons naturels sont renforcés par le travail acharné. Loalwa Braz obtint rapidement de nombreux prix et commença à se produire dans les boîtes de nuit les plus prestigieuses de Rio de Janeiro. Son talent lui a valu la reconnaissance des plus grands artistes de la musique brésilienne: Gilberto Gil, Tim Maia, Alcione, Maria Bethânia, Emilio Santiago, Gal, Costa, Caetano Veloso, qui est devenue sa complice de la scène et de l’enregistrement de 1975 à 1985. Elle a déménagé à Paris en 1985, après son succès au Palais des Sports, avec le spectacle « Brésil en Fête ».

Loalwa Braz est apparu dans les principales salles de spectacle: Paradis Latin, Méridien (Paris), Olympia (88 et 92 ans), TLP Dejazet, New Morning, Zénith, Madison Square Garden, Londres Palladium, Waldorf Astoria.

Le grand succès de sa carrière : la Lambada

En 1989 est le hit de sa vie : la Lambada. Pour l’occasion, Loalwa Braz s’associe avec d’autres artistes pour former le groupe musical Kaoma. Le groupe est composé des personnes suivantes : Chico (le bassiste, originaire de la Martinique), Jacky (le guitariste, originaire de la Guadeloupe), Jean-Claude (le claviériste, originaire de Toulouse), Michel (à la batterie et aux percussions), Fania Niang (la choriste, originaire du Sénégal), et donc Loalwa Braz (la chanteuse du groupe).

La Lambada sera un tube mondial : tube de l’été 1989, la chanson restera en tête du hit parade pendant douze semaines ! Kaoma continuera encore quelques années d’exister jusqu’en 1998, date de son troisième et dernier album.

Après la Lambada, la poursuite du succès

Loalwa Braz a composé et chanté deux chansons pour la bande sonore du film «Le Roi Desperados» – produit par le studio de télévision français Canal + – et a été interprété avec le London Philharmonic Orchestra, à Abbey Road, pour la musique du film français « Dis-Moi Oui » (dirigé par Alexandre Arcady et la musique de Phillipe Sarde).

De nombreuses chansons ont marqué sa carrière: Chorando se Foi (Lambada), Tago Mago, Dançando Lambada, Mélodie d’Amour, La Media Noche… L’adaptation par Braz de la chanson «Another Star» (Outro Lugar) de Stevie Wonder en portugais témoigne de ses talents, et c’est pourquoi ses compositions et ses arrangements ont intéressé de grands noms de la musique du monde.

Malgré sa nationalité brésilienne, Loalwa Braz était membre de l’Académie française des arts, des sciences et de la littérature. Elle a reçu la médaille d’argent (Prix Thorlet) en 2003. Un nouvel album solo est sorti en 2006, un voyage entre le romantisme et l’explosion de rythmes qui caractérisent le style musical de l’artiste. Un nouveau titre enrichit la carrière de la chanteuse, qui vient d’être nommée honorablement ambassadrice de l’Association francophone pour la promotion de l’esprit sportif (AFPES) dans le monde entier.

2017 : une mort tragique

Le 19 janvier, un drame stupéfait le monde entier. Aux premières heures de la journée, la police locale brésilienne retrouve une voiture incendiée près d’une route à Saquarema, à 73 kilomètres de Rio de Janeiro avec à l’intérieur un corps carbonisé. Les autopsies sont effectuées et la conclusion du médecin légiste tombe tel un couperet : le corps retrouvé brulé est une femme, et pas n’importe quelle femme, il s’agit de Loalwa Braz !

La chanteuse venait d’avoir 63 ans… Comment expliquer un tel geste ? Une enquête est diligentée et des témoignages affirment rapidement que deux hommes auraient déjà été vus au domicile de Loalwa Braz, non loin de l’endroit où le véhicule a été retrouvé. La police a arrêté trois hommes soupçonnés de meurtre, décrivant le crime comme « un vol qualifié qui a mal tourné ».

Et c’est effectivement l’hypothèse la plus plausible, car les conclusions de l’enquête de la police affirment que Loalwa Braz aurait été assassinée par l’un de ses employés qui avait commencé à travailler à l’auberge de la chanteuse, quinze jours avant sa mort. Loalwa Braz était en effet propriétaire d’une petite auberge pour touriste à 100 kilomètres de Rio de Janeiro. Loalwa Braz est donc morte d’un crime crapuleux visant à masquer les traces d’un cambriolage.

Discographie de Loalwa Braz

Pour terminer cette biographie de l’artiste, voici les albums interprétés au cours de sa carrière.

En Solo

  • Brésil (1989)
  • Recomeçar (2003)
  • Ensolarado (2011)

Avec Kaoma

  • Worldbeat (1989)
  • Tribal-Pursuit (1991)
  • A la Media Noche (1998)

Vous savez tout (ou presque tout !) sur la vie de Loalwa Braz. Deux évènements majeurs auront donc marqué son existence. Tout d’abord l’interprétation de la Lambada, qui lui a permis de sortir de la confidentialité et de connaître le succès mondial. Et ensuite son destin tragique au cours d’un grave fait divers qui a malheureusement mal tourné. En tout cas, les gens garderont toujours en mémoire la voix chaleureuse de cette artiste qui a marqué les esprits lors de l’été 1989…

Tags: ,

Category: Musique brésilienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *