Tout savoir sur le bacupari

 

Plantes Fruits au Brésil

Tout savoir sur le bacupari

Le bacupari n’est pas un fruit qu’on trouve habituellement sur nos étalages de fruits en Europe. Originaire d’Amérique du Sud, il est très apprécié pour son arôme agréable et son goût qui est voisin de celui de la crème pâtissière légèrement acidulé. Aujourd’hui, des laboratoires brésiliens concentrent leur recherche sur ce fruit, car il peut servir dans la lutte contre le cancer.

L’arbre du bacupari

L’arbre du bacupari

Le bacupari, connu sous le nom scientifique « Garcinia gardeneria », est une espèce dioïque à feuilles ayant une taille entre dix et vingt centimètres de long appartenant au genre des Garcinia et à la famille Clusiaceae. On en trouve sur tout le bassin amazonien d’Amérique du sud, notamment au Brésil, au Pérou, en Argentine, au Vénézuela, au Paraguay et en Bolivie. Il y a tout de même quelques pieds dans certaines régions de l’Asie du Sud-Est. Sa hauteur peut atteindre les 14 mètres à maturité.

Le bacupari donne des fleurs blanches disposées en grappe axillaire. Sur sa terre d’origine, sa période de maturité se situe entre octobre et janvier. Cet arbre donne des fruits au bout de sept ans et ceux-ci sont de couleur de jaune orangée.

Même si cet arbre semble très résistant, il se développe plus dans une région où le climat est chaud et où le sol est riche en nutriments.

Découvrez :

Le bacupari, le fruit

Le fruit du bacupari est dans une teinte se trouvant entre le jaune et l’orange. Sa taille est variable, mais les plus grands peuvent faire 2,5 pouces sur un diamètre de 2 pouces. A l’intérieur, on a une pulpe blanche et trois à quatre graines. Ces dernières, lorsqu’elles sont très vite mises à terre, peuvent germer dans les 60 à 80 jours et suivre un rythme lent pour donner un arbre.

Lorsque les fruits sont bien mûrs, à la dégustation, on peut ressentir un goût de la crème pâtissière avec une touche d’acidité.

Le bacupari, le fruit

Le fruit, l’écorce, les graines et le bois : leurs utilisations

Le bacupari est utilisé pour faire de la confiture, d’autres préparations en conserves et des desserts. Vous pouvez aussi vous préparer avec ce fruit un bon jus et des gelées. Son écorce et ses graines contiennent des actifs qui peuvent combattre les germes responsables des caries.

Dans certains produits minceurs, vous pouvez trouver dans la liste des composants le bacupari. Ce fruit contient des éléments qui vont agir sur les molécules lipidiques, ce qui va entraîner la perte de poids. Si vous avez un problème de surpoids, pensez à l’intégrer dans votre menu.

Les autres parties de la plante sont utilisés en médecine traditionnelle brésilienne. Les feuilles, par exemple, ont des propriétés anti-inflammatoires. Il faut tout simplement les appliquer sur la zone à traiter pour réduire l’inconfort. On les prépare en infusion pour guérir les infections urinaires. Les graines et l’écorce peuvent aussi soigner certains problèmes cutanés. Sa résine est aussi utilisée dans le traitement des plaies.

Le bois du bacupari est plus mou et plus léger comparé aux autres bois. Il est dans une couleur combinée de jaune et de brun foncé ou de gris et de rose brun. Au Brésil,  il est utilisé comme combustible. Il peut également servir pour la fabrication de revêtements sols, de petit mobilier, de poteaux de clôture et de manches d’outils. Cette essence n’est pas la meilleure de toute la collection, car elle se décompose vite et ne résiste pas à l’attaque des insectes. De nombreux menuisiers le choisissent malgré ces quelques défauts, car c’est un bois facile à couper et à manipuler.

Le bacupari, un fruit anticancer ?

Aujourd’hui, des scientifiques au Brésil ont jeté leur dévolu sur le bacupari. Des premières recherches ont dévoilé que ce fruit contient du 7-épiclusianone, un composant anticancéreux. Des études se focalisent sur ce composant et sur le fruit pour trouver une solution pouvant limiter la propagation des cellules cancéreuses. Elles sont toujours en cours et les laborantins espèrent pouvoir exploiter ce fruit pour trouver un remède pouvant éliminer les tumeurs cancéreuses sans passer par la radiothérapie.

On aurait également évoqué les propriétés anti-inflammatoires et digestives de ce fruit, mais jusqu’ici, les recherches sont toujours en cours pour confirmer ces affirmations.

Le bacupari

Acheter, consommer et conserver du bacupari

On peut comprendre que ce n’est pas un fruit qu’on consomme tous les jours, mais si vous avez l’occasion d’en trouver, achetez-en. Pour le manger, rien de très compliqué : il suffit d’enlever la peau avec vos doigts ou avec un couteau, de récupérer la pulpe blanche juteuse tout en retirant les graines. Comme ce n’est pas un fruit que vous avez l’habitude de manger, il est préférable de demander l’avis de votre médecin sur sa consommation si vous êtes enceinte.

On ne peut pas se permettre de conserver longtemps cette chair de bacupari. Vous pouvez le garder deux ou trois jours si vous le mettez au réfrigérateur. Pour une période de conservation plus importante, transformez-les en confiture.

Category: Plantes Fruits au Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code