Transat Jacques Vabre : Histoire de la transat

 

Sport Brésil

Transat Jacques Vabre

La Transat Jacques Vabre, où bien La Route du Café est une course transatlantique qui se produit une fois tous les deux ans.  Elle est ouverte aux bateaux monocoques et multicoques. L’équipage est formé de deux marins.

Histoire de la transat Jacques Vabre

La Transat Jacques Vabre a été créé en 1993. Au début il s’agissait d’une course transatlantique solitaire dont le départ se faisait du Havre en France et le port d’arrivée à Cartagena en Colombie. C’est pendant la deuxième édition, en 1995, que la route du café devient une course double. Elle gardait le même itinéraire jusqu’en 1999. De 2001 jusqu’à 2007, la Transat change de destination. Elle met le cap vers le Brésil, à Salvador dans l’Etat de Bahia. Depuis la 9e édition en 2009, le port d’arrivé est Puerto Limn au Costa Rica.

La Transat Jacques Vabre rivalise aujourd’hui avec les plus grandes Transat. Elle a su conquérir les cœurs des amateurs de cette discipline et enthousiasmer le public.

On comprend aisément pourquoi elle suscite autant d’engouement puisque l’idée est quand même originale : organiser une grande course qui suit un parcours historique à savoir la fameuse Route du Café.

L’épreuve offre un savoureux mélange de goûts et d’arômes ! D’un point de vue marketing c’est très bien joué.

Jusqu’à l’édition de 2005, les multicoques de 18, 28 mètres partent un jour après les monocoques 60, 50 et 40 pieds. Ces derniers avaient un parcours plus long. Ils passaient autour de l’île de Fernando de Noronha.

Le podium de la course

Histoire Transat Jacques Vabre

1993 :

  • 1er multicoque : Paul Vatine sur Région Haute-Normandie.
  • 1er monocoque : Yves Parlier sur Cacolac d’Aquitaine.

Cette première édition a été marquée par le naufrage de Marie Sergent.

1995 :

  • 1er multicoque : Paul Vatine et Roland Jourdain sur Région Haute-Normandie.
  • 1er monocoque : Jean Maurel et Fred Dahirel sur Côte d’Or.

1997 :

  • 1er multicoque : Laurent et Yvan Bourgnon sur Primagaz.
  • 1er monocoque : Yves Parlier et Éric Tabarly sur Aquitaine Innovations.

1999 :

  • 1er multicoque : Loïck Peyron et Franck Proffit sur Fujicolor.
  • 1er monocoque : Thomas Coville et Hervé Jan sur Sodebo.

Cette édition a connu par la disparition de Paul Vatine, à bord de Groupe André.

2001 :

  • 1er multicoque 60 : Franck Cammas et Stève Ravussin sur Groupama.
  • 1er monocoque 60 : Roland Jourdain et Gaël Le Cléac’h sur Sill Pleint Fruit.
  • 1er monocoque 50 : Alex Bennett et Paul Larsen sur One Dream.

2003 :

  • 1er multicoque 60 : Franck Cammas et Franck Proffit sur Groupama.
  • 1er multicoque 50 : Hobson et Andy Newman du Royaume-Uni sur Mollymawk.
  • 1er monocoque 60 : Jean-Pierre Dick et Nicolas Abiven sur Virbac. Ross.
  • 1er monocoque 50 : Conrad Humphreys du Royaume-Uni et Paul Larsen de l’Australie sur Hellomoto.

2005 :

  • 1er multicoque 60 pieds : Pascal Bidégorry et Lionel Lemonchois de la France sur Banque Populaire IV
  • 1er multicoque 50 pieds: Franck-Yves Escoffier et Kevin Escoffier sur Crêpes Whaou
  • 1er monocoque 60 pieds : Jean-Pierre Dick et Loïck Peyron sur Virbac Paprec
  • 1er monocoque 50 pieds: Joe Harris et Josh Hall sur Gryphon Solo

2007 :

  • 1er multicoque 60 : Franck Cammas et Stève Ravussin sur Groupama
  • 1er monocoque 60 : Michel Desjoyeaux et Emmanuel Le Borgne sur Foncia.
  • 1er multicoque 50 : Franck-Yves Escoffier et Karine Fauconnier sur Crêpes Whaou.
  • 1er monocoque 40 : Giovanni Soldini et Pietro d’Ali sur Telecom Italia.

2009 :

  • 1er monocoque 60 : Marc Guillemot et Charles Caudrelier sur Safran.
  • 1er multicoque 50 : Franck-Yves Escoffier et Erwan Leroux sur Crêpes Whaou.

2011 :

  • 1er monocoque 60 : Jean-Pierre Dick et Jérémie Beyou sur Virbac Paprec 3.
  • 1er multicoque 50 : Yves Le Blevec et Samuel Manuard sur Actual.
  • 1er monocoque Class40 : Yannick Bestaven et Éric Drouglazet sur com.

2013 :

  • 1er multicoque MOD70: Sébastien Josse et Charles Caudrelier sur Edmond de Rothschild.
  • 1er multicoque Multi50 : Erwan Le Roux et Yann Eliès sur FenetreA – Cardinal.
  • 1er monocoque 60 pieds IMOCA : Vincent Riou et Jean Le Cam sur PRB.
  • 1er monocoque Class40 : Sébastien Rogues et Fabien Delahaye sur GDF Suez

2015 :

  • 1er multicoque Ultime : François Gabart et Pascal Bidégorry sur Macif
  • 1er multicoque Multi50 : Erwan Le Roux et Giancarlo Pedote sur FenetreA – Prysmian
  • 1er monocoque 60 pieds IMOCA : Vincent Riou et Sébastien Col sur PRB
  • 1er monocoque Class40 : Yannick Bestaven et Pierre Brasseur sur Le Conservateur

2017 :

  • 1er multicoque Ultime : Thomas Coville et Jean-Luc Nelias sur Sodebo Ultim
  • 1er multicoque Multi50 : Lalou Roucayrol et Alex Pella sur Arkema
  • 1er monocoque 60 pieds IMOCA : Jean-Pierre Dick et Yann Eliès sur St Michel – Virbac
  • 1er monocoque Class40 : Maxime Sorel et Antoine Carpentier sur VandB

Engagement de la Transat Jacques Vabre dans l’écologie

Depuis l’édition 2007, on a pris plusieurs mesures pour la réduction de l’émission de CO2 et limiter son impact écologique. Cette réduction est devenue l’un des objectifs des acteurs de la Transat.

L’édition 2019

Cette année, la 14e édition de la Transat Jacques Vabre débutera en octobre 2019. Le point de départ se fera au Havre et le point d’arrivée se situera, une fois de plus à Salvador de Bahia. Au cours de cette course suivant la Route du café, les participants devront parcourir près de 7 000 km soit 4 350 miles.

Si le trajet reste inchangé, la liste des classes de bateaux pouvant y participer a été réduite à trois catégories. On cite :

  • les Multi50 ou multicoques de 15 m
  • les Imoca ou monocoques de 18 m
  • les Class40 ou monocoques de 12 m

Les Ultimes n’apparaissent nulle part sur la liste puisque les organisateurs ont décidé de les retirer de la course pour deux raisons. Avec leur 32 m, ils sont trop puissants pour que la course soit équitable. Et en 2018, au cours de la Route du Rhum, un participant a connu des problèmes à bord de ce type d’embarcation. Les organisateurs veulent alors éviter que cela se reproduise surtout que l’itinéraire est ici très long.

Découvrez le Brésil de A à Z

Category: Sport Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *