Belém capitale du Pará

Amazonie | Découvrir le Brésil | Tourisme Voyage Brésil |

La ville de Belém

Belém, est la capitale de l’Etat du Pará du Brésil. Belém est un port industriel et économique important de la région Nord situé à quelques centaines de kilomètre de l’océan Atlantique.

Elle se situe sur la rivière Parà qui fait partie de l’Amazone et elle est séparé du delta du plus grand fleuve du monde par l’île de Marajó.

La carte de Belém

La carte de Belém

La carte de Belém

Belém est en fait la traduction littérale en portugais du mot Bethléem qui désigne la ville où Jésus Christ est né. En Brésil, on l’appelle souvent Belém do Pará.

La géographie de Belém :

Belém se situe à une altitude de 10 mètres sur 1065 km2. Elle est situé à l’embouchure des deux fleuves rio Tocantins et rio Pará.

Cette ville originale est composée de 55 ilots, dont une majorité est encore inhabités. Les îles les plus connues et  les plus visitées sont
Mosqueiro et Caratateua.

La ville de Belém est l’un des villes les plus pluvieuses sur la planète surtout dans la période entre novembre et mai. En fait la pluie fait
partie du folklore quotidien, elle atteint en moyenne 2889 mm par an.

Cette pluie rafraichie un peu la chaleur tropical. Les températures moyennes à Belém varient entre 21°C et 31°C.

Belém est fameuse également, grâce aux grands nombres d’arbre (amazoniens) qui se trouvent dans ses rues, elle est nommé la « Cité des
Manguiers » ou bien « Cidade das Mangueiras ».

Le Nord, de Belem à Fortaleza

Le Nord, de Belem à Fortaleza

 

Histoire de Belém :

Entre les rues et l’architecture variées, Belém raconte sa propre histoire. Tout comme les villes voisines du continent sud Américain,
Belém était l’objet des ambitions coloniales des européennes.

A l’origine, la zone où se situe la ville était habitée par des peuples des Indiens Tupinamba. Elle fut fondée, le 12 janvier 1616 par le capitaine de l’expédition portugaise qui s’est formé défendre ce qui est considéré comme territoire portugais contre les tentatives de conquêtes françaises,
néerlandaises et anglaises. Le capitaine Francisco Caldeira Castelo Branco, crée un fort, baptisé le Forte do Presépio, ou bien Forte do
Castelo.

la ville de Belém

Belém est considérée comme étant la première colonie européenne sur l’Amazone, elle fut intégrée en Brésil en 1715.

L’économie de la ville se reposait sur l’agriculture de subsistance ainsi que de quelques activités d’élevage et de pêche. Une région éloignée, elle n’entreprend pas de liaisons avec le royaume portugais.

Dans les années entre 1835 et 1840, cette vile était la scène d’une révolte, connu pour être la révolution la plus populaire du Brésil, la
Révolte du Cabanagem. Pierre II du Brésil, a donné à cette commune le titre de commune impériale, Imperial Município.

Au 19ème siècle, avec la découverte du caoutchouc extrait de la sève de l’hévéa, le fameux arbre de l’Amazonie, Belém entame une nouvelle
période de son histoire. Elle devient un centre commercial très important.

Lors de cette période, plusieurs monuments ont vu le jour notamment le Palácio Lauro Sodré, le Colégio Gentil Bittencourt, le Teatro da Paz ou
encore le Palácio Antônio Lemos et le marché du Ver-o-Peso.

Un dynamisme énorme qui a attiré plusieurs personnes du monde entier, la chine, la France, le Japon…et bien sur des portugais et d’espagnoles.
Une explosion démographique qui a participé au développement agricole de la commune, en particulier la zone de Bragantina.

La ville de Belém

La ville de Belém

Les peuples d’origine indiens se sont éloignés au début des zones urbaines, tout en prendre part du développement.

La ville a vu également une croissance énorme dans le commerce des esclaves venu d’Afrique.

Les lieux charmants de Belém

Cette ville qui sort de l’ordinaire déborde de lieux historiques et très charmants. On note le marché du Ver-o-Peso, c’est le marché le plus merveilleux au Brésil. On peut y trouver des élixirs, des philtres et des potions qui selon les traditions de la population fortifie le désir amoureux.

marché du Ver-o-Peso

marché du Ver-o-Peso

Il y a également l’ancien fort juste au front de la mer. Une promenade entre les manguiers énormes qui se situe tout au long des rues de la ville.

La ville contient plusieurs petites églises de l’ère coloniale. A 15 km du centre de la ville, dans le quartier de Tenon, se situe l’Amazone Bioparque, entouré de forêts, rivières et ruisseaux.

Le Musée de Paléontologie et Malacologie, où les visiteurs peuvent découvrir 3000 pièces de coquilles et de mollusques exposés recueillies
auprès de tous les continents. Ce musée comporte aussi des peintures avec des motifs de cabloco Amazon.

Tags:

Category: Amazonie, Découvrir le Brésil, Tourisme Voyage Brésil

A propos de l'auteur ()

Comments (5)

  1. Pamela dit :

    Le nord du Brésil
    Enfin un article qui ne parle pas de Rio Sao Paulo ou Salvador

    mais qui parle de ma ville natale,
    je vous invite à venir découvrir Belém, vous serez surpris par la beauté de la région, la gentillesse et l’accessibilité des gens

    Nous sommes au bord de l’amazonie,un endroit exceptionnel

  2. Bresil dit :

    J’ai visité le Brésil deux fois mais je n’ai jamais penser d’y aller à Belèm, je pensais que c’était une ville qui ne vaut pas la peine!
    Elle a l’air magnifique et très charmantes!!

  3. Eric BH dit :

    La ville hors du commun
    Belém est une ville très magnifique. j’y étais l’année dernière, et c’était hors du commun.
    Elle n’est pas du style de ville qui vous choque par sa beauté, au contraire, mais vous vous trouvez bizarrement attachée!

  4. Anne-Sophie dit :

    Belém
    La dernière fois j’ai fais escale à l’aéroport de Belèm mais je n’ai pas penser à faire un tour, parce que je n’entendais pas beaucoup parler d’elle…c’est vraiment décevant!
    Merci pour nous présentera d’autres zones à part Rio et Bahia…

  5. Paul dit :

    Belem
    oui c’est très bien le nord du Brésil
    l’Amazonie est une super région

    il y a beaucoup à voir à faire
    la faune et la flore sont remarquables

    il y a aussi Manaus une autre ville de l’Amazonie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *