Brasilia, les Indiens Guarani-Kaiowas réunis pour réclamer l’amélioration de leur situation

Publié le:05-11-2012

Actualités du Brésil | Général |

(Mis à jour le: 23 mars 2019)
Evaluer cet article

Les Indiens Guarani-Kaiowa veulent délimiter leurs terres

Plusieurs représentants de la population indigène du centre-ouest du Brésil, les Indiens Guarani-Kaiowa se sont réuni dans la capitale brésilienne Brasilia pour dénoncer les actes d’expulsion des indigènes de leurs terres au profit des blancs.

Lide Solano Lopes, un représentant du village de Pyelito Kue, a annoncé qu’ils vont « rester sur nos terres; si les +pistoleros+ nous attaquent, nous mourrons pour notre terre ».

Manifestation de soutien des Guarani-Kaiowa

Manifestation de soutien des Guarani-Kaiowa

Il a ajouté qu’il faut délimiter les terres appartenant à sa tribu dans l’Etat du Mato Grosso do sul.

Les
représentants de la tribu Guarani-Kaiwos ont été reçus par le ministre
de la Justice José Eduardo Cardoso et mercredi dernier, une
manifestation de soutien des indiens et des étudiants des autres tribus
indigènes au Brésil, a eu lieu dans la capitale avec la participation de
quelques 200 personnes.

En effet, les Guarani-Kaiowas ont adressé
au début de la semaine dernière une lettre aux autorités, ce qui a été
derrière l’énorme campagne de soutien sur les différents réseaux sociaux
d’internet.

Dans cette lettre, les Guarani-Kaiowas dévoilent que
suite à une décision d’un tribunal dans le cadre d’une affaire de longue
date, les oblige à quitter une terre proche des fermes à Iguatemi. Ils
estiment que cette décision est comme ci on a décréter leur mort
collective.

« Nous avons perdu tout espoir de survivre dans la
dignité, sans violence, sur notre terre ancestrale. Nous mourrons tous
bientôt »
, annoncent-t-ils.

Les autorités brésiliennes ont fait
appel à cette décision, les membres de la tribu auront donc la
possibilité de rester sur leur terre jusqu’à l’annonce officiel de la
délimitation de la région. Des militaires ont été déployés dans la
région pour renforcer la sécurité et faire face aux tentatives de
violence.

Tags:

Category: Actualités du Brésil, Général

Comments (1)

  1. macgamesandmore.com dit :

    La ou il y a des richesses l’homme blan
    Il y a trop de richesses naturelles au brésil, tout comme les européens l’ont fait avec les indiens d’amérique du nord, le peuple local est condamné à être exterminé, l’homme blanc n’a rien compris, ils vont détruire la nature pour une vision à cours terme, déforester, planter du soja transgénique et balancer du pesticide à outrance afin de contaminer l’eau…. afin de pouvoir ensuite revendre de l’eau décontaminée, on marche sur la tête !!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *