Brésil 2014 : le rêve des touristes et le cauchemar des brésiliens !

Coupe du Monde | Coupe du monde Brésil 2014 | Football - Coupe du monde | Football Brésil | |

No votes yet.
Please wait...
(Last Updated On: 11 juin 2014)

Des qualificatifs qui ne donnent pas envie d’aller au Brésil, mais la coupe du monde oblige et surtout parce que le Brésil est considéré comme la star du football. D’ailleurs, lorsqu’on évoque ce sport en référence au pays, le monde entier s’attend à un match de choc, tout le monde sauf … les Brésiliens.

 

Brésil 2014

Brésil 2014

Et oui, si le monde entier attend le Mondial avec impatience, pour les Brésiliens, l’évènement qui aurait dû être un accélérateur à leur développement ne fait que faire apparaître les inégalités, les douleurs anciennes, la violence et même la criminalité organisée. Rien de surprenant donc si les grèves se multiplient au pays, car les habitants en ont marre de leurs conditions de vie.

Pour eux, chaque facture destinée à l’organisation de la Coupe du Monde 2014 n’est qu’une insulte supplémentaire à leur pauvreté, à leur chômage et à leur insécurité. Et pourtant, le Brésil n’a pas toujours été ce pays meurtri et amère.

En effet, depuis une dizaine d’années, le Brésil connaît une croissance en flèche et en 2011, cet essor se chiffre même à 7,5 %. Un record pour le pays et aussi un miracle si on se fie à la croissance de cette année qui peine à atteindre les 2 %. Une baisse considérable qui s’explique par la diminution de la demande intérieure en parallèle avec la Chine et l’Argentine. Il faut souligner que durant son époque prospère, le Brésil et la Chine avaient des relations commerciales très fortes qui tendent aujourd’hui à reculer, car les habitants n’ont plus les moyens de s’offrir tout et n’importe quoi.

Un phénomène que l’on a du mal à expliquer surtout que le Brésil est aujourd’hui encore considéré comme le leader dans la production de café et de soja. Il se débrouille aussi très bien dans le domaine de l’élevage et est riche en pétrole, en bois et en métaux rares. Qu’est-ce qui entraîne donc la pauvreté de sa population, car une croissance de 2 % n’est pas ce qu’on attend de deux cents millions de personnes.

Le fait est donc là, la prospérité d’il y a encore quelques années et qui a permis à de nombreux Brésiliens de monter dans l’échelle sociale n’est plus d’actualités. Aujourd’hui, rares sont les Brésiliens qui peuvent se permettre des vacances en France et les agences de notation sont même allées jusqu’à donner au pays une note de BBB-. Cette note définit assez bien la réalité : investissements en baisse, forte inflation, corruption en hausse, homicides atteignant les 50 000 par an, expansion des favelas, …

Alors même que l’on attendait du Mondial un développement rapide du pays, on se heurte à l’effet inverse, car il ne fait que ressortir les blessures du pays. Des blessures qui, au final, n’ont jamais été soignées comme il se doit, mais ont juste été dissimulées derrière cette prospérité éphémère ce qui explique la colère des Brésiliens. Les agents économiques, eux aussi s’inquiètent de leur avenir, car si la Coupe du Monde n’a pas réussi à relever le pays, les JO de 2016 réussiront-ils ?

Le hic c’est que le Brésil a encore tous les atouts en main pour se développer (gisements pétroliers, marché intérieur dynamique, beaucoup d’espace, …), mais le gouvernement semble se fier à l’ivresse du Mondial pour y arriver. Toutefois, avec un tel évènement, aucun développement durable n’est à espérer, même si le secteur touristique en profite bien.

À J-1 du Mondial, alors qu’on s’attend donc à ce que tout soit à sa place, les grèves continuent au Brésil et la colère des habitants ne cesse de s’intensifier. Ce qui est sûr c’est que la Seleçao aura du mal à se faire apprécier de son pays d’origine, sauf si elle remporte la victoire. Mais la victoire apportera-t-elle le changement tant attendu au pays ? On reste sceptique …

 

Tags: ,

Category: Coupe du Monde, Coupe du monde Brésil 2014, Football - Coupe du monde, Football Brésil

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *