Brésil, bilan 2011 du gouvernement de Dilma Roussef

Publié le:28-12-2011

Actualité politique | | |

(Mis à jour le: 10 février 2019)
Evaluer cet article

Dilma Roussef, un an déjà à la tête du gouvernement brésilien

Le Brésil entre Lula et Roussef a connu  un changement radical en style de gouvernance, avec une Dilma Roussef révolutionnaire et trop sérieuse.

En fait, le Brésil est l’un des pays du monde où la corruption est dans ses plus haut taux, mais avec Roussef, il n’est plus question de fermer les yeux sur ces pratiques. En un an de gouvernance, la présidente élue a mis 6 ministres à la porte et la population l’applaudit.

Dilma Roussef

Dilma Roussef

Mettre fin à la corruption au Brésil est une tâche des plus durs qui prendra même un siècle. Mais Roussef, plus résignée que jamais elle commence fort même si cela peut affecter ses relations avec ses alliés politiques.

Sur le plan économique, le pays dépend toujours  de  ses exportations de commodités qui représentent actuellement 69,4 % du total. Heureusement que la demande de commodités ne diminue pas. Les taux d’intérêts sont des plus hauts au monde, par exemple, l’équivalent de la prime rate est à 11%. La banque centrale brésilienne intervient indépendamment sur le marché en jouant avec le dollar pour maintenir le taux du dollar qui lui convient par rapport au Real et les banques se réjouirent des bénéfices les plus hauts du monde.

Le gouvernement a essayé pendant des mois pour contrôler l’inflation en mettant en œuvre des mesures classiques pour ralentir la croissance. Mais actuellement, il parait que le gouvernement change de stratégie en jouant la croissance. Pour ceci, on compte sur les nouveaux consommateurs qui ne se soucient pas de crise ni d’inflation. Il faut juste leur donner les moyens de consommer avec des crédits sur mois et années. En 2011, le PIB a connu une augmentation de 4%.

En politique étrangère, Roussef se montre plus prudente que Lula. Pour elle, il n’est pas question d’apporter appui à Ahmadinejad. Elle se montre notamment hésitante à l’idée d’aider l’Europe. Apparemment elle n’a pas oublié les exigences du FMI à laquelle était soumise le Brésil pendant des années

Finalement, il s’agit d’une année assez calme au Brésil à part quelques grandes opérations militaires dans les favelas. Cependant, Dilma Roussef a montré qu’elle manque de stature politique ce qui pourrait l’affecter pendant les prochaines élections.

Bon il lui reste 3 ans pour montrer ce qu’elle a montré au peuple brésilien.

Tags: , ,

Category: Actualité politique

Comments (1)

  1. Sabine dit :

    Mais évidemment que c’est une révolutionnaire Dima Roussef ([url]http://www.brasilbresil.com/brasil-bresil/actualite-politique/bresil-une-ancienne-photo-de-dilma-roussef.html[/url])
    Mais à mon avis elle va réussir à faire du Brésil un pays qui rivalise avec les pays les plus développé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *