Brésil : deux tapouilles arraisonnées pour pêche illégale

Publié le:07-03-2015

Actualités du Brésil

(Mis à jour le: 28 août 2015)
Evaluer cet article

Deux grosses tapouilles brésiliennes ont été arraisonnées le 5 mars dernier alors qu’elles étaient dans les eaux nationales. La cause de cette arrestation : les tapouilles ont été maintes fois surprises en train de pêcher illégalement dans les eaux guyanaises.

Une collaboration avec les marins Français

Cela fait maintenant deux ans que la marine brésilienne essaie de mettre la main sur ces deux tapouilles et c’est finalement grâce à des renseignements fournis par des marins Français qu’ils ont pu atteindre ce but. Il s’agit-là d’un bel exemple de coopération pour la lutte contre la pêche illégale.

L’opération a débuté lundi

Suite aux informations reçues, une opération pour essayer de capturer les malfaiteurs a été mise en place dès lundi. La vedette de la gendarmerie « Organabo » et le patrouilleur brésilien « La Bocaïna » ont patrouillé ensemble à l’embouchure de l’Oyapock. Jeudi 5 mars, ils ont repéré un petit bateau et les deux tapouilles mères qui servent de support à des flottilles de petits bateaux. C’est dans les eaux brésiliennes, à proximité de la frontière maritime qu’ils ont été repérés.

Des tapouilles multirécidivistes

Les tapouilles ainsi arrêtées sont des multirécidivistes de la pêche illégale. La première a été une fois surprise en infraction tandis que la seconde a été surprise quatre fois en train de pêcher illégalement dans les eaux guyanaises. Ce sont des missions d’observation par avion qui a permis d’identifier ces deux tapouilles et d’ailleurs, ces observations ont donné lieu à des procès verbaux transmis à la police fédérale brésilienne.
Les tapouilles ont été escortées par la marine brésilienne vers le port de Santana, dans l’Amapa. Les capitaines et armateurs sont en attente de leur jugement devant le tribunal fédéral. Ils seront jugés pour toutes les infractions commises durant ces deux dernières années.

Category: Actualités du Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *