Brésil, la forêt brésilienne est le nouvel eldorado mondial économique

Publié le:14-12-2011

Actualité Economique | |

(Mis à jour le: 23 mars 2019)
Evaluer cet article

La forêt brésilienne devient le nouvel eldorado mondial

Le marché d’immobilier qui vit une période de ralentissement aigue vise actuellement la forêt, plus particulièrement la forêt brésilienne.

Une forêt riche en bois qui pourrait  s’utiliser pour faire de la pâte à papier, les cartons ainsi que l’ameublement.

Forêt brésilienne

 

Forêt brésilienne

 

Le cabinet d’études Pira International, estime une augmentation de la
consommation de bois notamment pour le carton ondulé qui atteindra les
5% par an jusqu’en 2015. Cette croissance est définie surtout par
l’essor du secteur immobilier, marketing et de l’emballage au Brésil
ainsi que dans les pays  du groupe BRIC, Brésil, Russie, Inde et Chine.
Cette augmentation dans la demande du bois est due également à
l’évolution des modes de consommation dans les pays les plus développé,
le e-commerce et du principe de la livraison.

Le Brésil sera l’une des principaux acteurs de ce secteur, grâce à un
sol favorable pour les forêts ainsi qu’un climat pluvieux qui améliore
les chances d’avoir une zone forestière importante.

En effet, on enregistre au Brésil de nouvelles zones plantées
d’eucalyptus
, une variété qui pousse très vite ce qui lui vaut de
s’offrir des prix compétitifs sur le marché. Ceci permet de rendre le
Brésil au premier rang de ce secteur vu que  les forêts scandinaves par
exemple qui sont peuplées de  pins, prennent entre 40 et 50 ans pour
arriver à la taille adulte alors que l’eucalyptus pousse en sept ans en
moyenne.

Plusieurs entreprise telle que le français SLB Sarl, se sont lancées sur
ce projet. En fait, depuis quelques années, Stéphane Ledentu, le
fondateur de la société a entamé des programmes d’investissements
forestiers au Brésil, sous le nom de Brazil Forest Développement
Durable. Ce projet  consiste à obtenir des terres fragilisées par
l’agriculture et ensuite commencer à les replanter d’eucalyptus. Cette
plantation envisage de laisser le tiers de la surface obtenue libre ce
qui assure le rétablissement de la forêt primaire.

A noter qu’un investissement minimum dans un tel projet demande 30 000 euros.

Tags: ,

Category: Actualité Economique

Comments (2)

  1. Marianne dit :

    Espérons que cela n’aura pas d’impact sur la terre!!

  2. Elvis22 dit :

    Oui vous avez raison Marianne, en fait moi j’y étais au Brésil et j’ai visité cette forêt, c’est vraiment malheureux de la déboiser..espérons qu’ils sachent ce qu’ils doivent faire pour la préserver!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *