Brésil, une femme commande les opérations de pacification des favelas

 

Actualités du Brésil | Général |

Priscilla de Oliveira Azevedo, une femme qui commande les opérations dans les favelas brésiliennes

Pricilla de Oliveira Azevedo est une policière brésilienne de 34 ans, malgré qu’elle ait été enlevée et torturée par des malfaiteurs dans une favela depuis environ 5 ans, elle a réussi à dépasser l’épreuve et actuellement elle est aux commandes des nouvelles Unités de police pacificatrices qui assurent la sécurité dans des dizaines de bidonvilles de Rio.

En 2008, Mme Oliveira Azevedo a était en charge de la mission de pacification de la favela de Dona Marta à Botafogo. Elle était la seule femme parmi 126 hommes.

Priscilla de Oliveira Azevedo

Priscilla de Oliveira Azevedo

Aujourd’hui, Priscilla de Oliveira Azevedo assure la coordination de 25 Unités de police pacificatrices qui sont déployés dans 144 favelas avec 5.500 policiers.

Selon Mme Priscilla, l’opération a  » réussi à transformer des endroits redoutés par les habitants et les visiteurs en endroits touristiques ».

Au mois de mars dernier elle a eu le prix international « Femmes de Courage » des mains de la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton et de la première Dame, Michelle Obama à Washington. Elle a souligné que la  » plus grande victoire a été de montrer que dans les favelas de Rio, contrairement à ce que pensent une bonne partie des
gens et de la police, la majorité des habitants sont des travailleurs, des personnes honnêtes ».

Elle a ajouté que le plus difficile est de gagner la confiance des habitants. Pour son enlèvement en 2007 par un groupe de criminels elle relate :

« Ils m’ont beaucoup battue, ils m’agressaient sans arrêt. J’ai pensé que je ne m’en sortirais jamais. J’étais dans un endroit isolé de la favela, avec plusieurs hommes armés, moi, une femme de la police, seule. Je ne m’en suis sortie qu’avec la grâce de Dieu ».

Tags:

Category: Actualités du Brésil, Général

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *