Fernando de Noronha : un archipel brésilien à découvrir

 

Découvrir le Brésil | Tourisme Voyage Brésil | | | |

Fernando de Noronha est un archipel d’une vingtaine d’îles situé à 360 km au large de Natal, dans l’océan Atlantique. 545 km le sépare de Recife et 710 km de Fortaleza. La principale île a été baptisée Fernando de Noronha.

L’archipel de Fernando de Noronha n’est pas une classique ville brésilienne, mais plutôt un district dont la gestion est assurée par un administrateur général. Il s’agissait auparavant d’un territoire fédéral incorporé à l’État de Pernambouc en 1988. Aujourd’hui, même en étant un district, il reste rattaché à Pernambouc.

Histoire de Fernando de Noronha

L’histoire raconte diverses théories sur la découverte de Fernando de Noronha. Certains historiens racontent que l’archipel a été découvert en 1500 par Gaspar de Lemos, un Portugais. Il était commandant de navire de la flotte de Pedro Alvares Cabral durant l’expédition qui permit de découvrir le Brésil.

D’autres affirment, quant à eux, que c’est l’expédition de Gonçalo Coelho, financée par Fernão de Noronha qui a permis de découvrir l’archipel le 24 juillet 1503. La seconde théorie est celle qui tient le plus la route puisque c’est Amerigo Vespucci, ayant participé à cette expédition, qui a décrit pour la toute première fois cet archipel perdu dans l’océan Atlantique.

Fernando de Noronha au fil des années

Depuis sa découverte, Fernando de Noronha a plusieurs fois changé de main et d’appellation. En 1612, le capucin Claude d’Abbeville visite l’archipel et en tombe sous le charme. Il l’a baptisé Fernand de la Rogne. Il fut ensuite abandonné puis occupé par les Hollandais au 17ème siècle puis par les Français le siècle suivant. Ces derniers l’ont rebaptisé île Delphine.

En 1737, les Portugais décident de reprendre l’archipel à cause de sa situation stratégique. Il reprit alors son appellation première et fut rattaché à la capitainerie du Pernambouc. Les Portugais y ont établi de nombreux édifices dont un fort ayant laissé derrière lui de nombreux vestiges. Les Portugais ont ensuite cédé la place à l’União, pouvoir fédéral en 1938 qui bâtit sur l’île principale une prison dédiée aux prisonniers politiques. Il devint territoire fédéral militaire durant la seconde guerre mondiale et une base militaire y fut érigée en partenariat avec les États-Unis.

Fernando de Noronha : patrimoine de l’UNESCO

S’étendant sur 26 km² dont 17 km² pour l’île principale, l’archipel Fernando de Noronha est un modèle de préservation de l’environnement. Il abrite de nombreux parcs naturels dont un parc naturel marin inscrit « Aire de préservation de l’environnement », des paysages inédits ainsi qu’une faune et une flore exceptionnelles. Déjà par le passé, il a attiré de nombreux scientifiques dont Charles Darwin. Depuis 2002, l’archipel figure sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Fernando de Noronha

Étant un archipel très bien préservé, les visites de l’île sont hautement surveillées et d’ailleurs, tous les touristes doivent payer une « taxe de préservation » pour pouvoir fouler le sol de l’archipel. La taxe permet au Brésil de garder l’archipel aussi intact que possible. Une fois à Fernando de Noronha, tout est contrôlé : des baignades aux promenades et même le recyclage. Il faut savoir que le nombre de touristes à la nage est limité et nager avec les dauphins, aussi tentant que cela puisse être, y est strictement interdit.

Fernando de Noronha : un univers paradisiaque

Fernando de Noronha figure parmi les plus beaux endroits au monde. Il est réputé pour être l’un des meilleurs spots de plongée de l’Amérique du sud. Il est vrai que ses eaux limpides font rêver, mais la préservation de la nature doit quand même être respectée. Ses eaux regorgent de poissons, d’algues, d’éponges, de coraux et de mollusques. Pendant une plongée, on reste toujours émerveillé face aux nombreux trésors et spécimens que l’on peut y rencontrer tels que les tortues, les rais, les requins et les barracudas et tout cela, en toute sécurité.

Plongee a Fernando de Noronha

Pour découvrir toute la beauté de l’île, il ne suffit pas de mettre les pieds dans l’eau, mais de varier les activités. Parmi les incontournables à faire, je vous recommande :

  • Le ballet des dauphins :

Il faut se lever aux aurores pour assister à l’entrée des groupes de dauphins dans la baie. Pour moi, leur rituel s’apparente un peu à un ballet d’où l’utilisation de ce mot. Ce spectacle se produit quotidiennement donc soyez matinal, au moins une fois pendant votre séjour. D’ailleurs, après y avoir assisté une seule fois, vous aurez envie de réitérer l’expérience le lendemain.

  • Escalader le Morro do Pico :

Autre attraction à ne pas rater : escalader le Morro do Pico qui culmine à 323 m d’altitude. De là-haut, on a une vue panoramique donnant sur l’océan, la forêt tropicale, les hautes falaises et les kilomètres de plage. L’ascension n’est pas trop technique donc accessible à tout le monde, mais bien sûr, toujours faire preuve de prudence.

  • Profiter de ses plages paradisiaques :

L’archipel de Fernando do Noronha abrite de nombreuses plages toutes aussi belles les unes des autres. Durant un séjour, profiter de ses eaux turquoise est plus que recommandé, mais bien sûr, là où les baignades sont permises et en tâchant toujours de sauvegarder l’environnement. Parmi les plages que je vous recommande personnellement, je cite :

  • La Praia do Sancho
  • La Praia de Leão
  • Le Morro Dois Irmãos
  • La Praia do Meio
  • La Praia do Porto
  • La Praia do Boldro
  • La Praia Cacimba do Padre
  • La Praia do Cachorro, …
  • Découvrir les côtes sauvages de l’archipel :

Les trésors de Fernando do Noronha ne se limitent pas à ses plages ou à sa faune et flore sous-marines. Elle possède aussi une très belle côte sauvage qui promet de belles parties de pêche et de longues randonnées le long de ses hautes falaises bordées par une mer aux eaux toujours turquoise. Longue d’environ 10 km, pensez à chausser des chaussures de randonnées avant de vous lancer à l’aventure, car les falaises sont parfois abruptes. Au détour d’un chemin, on découvre des plages désertes qu’on goûte avec délectation.

  • Admirer le coucher de soleil dans une ambiance des plus romantiques :

J’ai beau admiré le coucher du soleil des milliers de fois et toujours à des endroits différents, à Fernando do Noronha, le spectacle a quelque chose de magique et de très romantique. Peut-être parce que tout autour de moi, tout le monde était en tendrement enlacé ou peut-être parce que la lumière orangée du jour couchant me rendait tout simplement nostalgique, mais le spectacle vaut vraiment le détour. Que vous l’admiriez depuis une plage, depuis la terrasse de votre hôtel ou, idéalement, depuis le Morro dos Dois Irmãos, c’est une activité qu’il ne faut vraiment pas rater.

Découvrez – Île São Sebastião

  • Jouer aux Robinson Crusoé :

Bien sûr, nul ne voudrait se retrouver à la place du vrai Robinson Crusoé vu les aventures qu’il a dû traverser pour survivre, mais on aime quand même imaginer son quotidien, notamment les côtés positifs de son isolement. Plages de sable blanc désertes, cocotiers à perte de vue, eau turquoise abritant les produits alimentaires du jour, … ce tableau a tout de même de quoi séduire les gens lassés de la vie urbaine comme nous.

Fernando de Noronha permet de revivre cette histoire, mais en version plus moderne et moins effrayant. Pendant toute la durée de notre séjour, nous avons choisi une plage pour chaque jour pour jouer les rescapés et je peux vous dire que même les plus âgés du groupe sont retombés en enfance.

Pour protéger la faune, nous avons quand même emporté de quoi pique-niquer, mais sinon, l’eau de coco était notre boisson principale tandis que le snorkeling, les baignades, la plongée, … étaient nos activités quotidiennes.

Un critère de confort que je n’aurais jamais imaginé retrouver dans ce paradis isolé était la connexion wifi. Oui, après nos journées vécues dans une ambiance bon-enfant, de retour à l’hôtel, on revient à la vie moderne en publiant les belles photos du jour sur les réseaux sociaux. Un paradis pareil se partage tout de même !

Découvrez le Brésil de A à Z

Tags: , , ,

Category: Découvrir le Brésil, Tourisme Voyage Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *