Chute des exportations d’éthanol au Brésil

Publié le:19-12-2007

Actualité Economique | | |

(Mis à jour le: 31 juillet 2013)
Evaluer cet article

ethanolLes exportations d'éthanol carburant vont chuter de 21,95% pour la
récolte de canne à sucre 2007/2008 (elle qui prend fin en mars
prochain) par rapport à celle de 2006/2007, a indiqué mercredi la
filière de canne à sucre brésilienne (Unica).



Pour la saison 2006 2007  à mars 2007, les exportations d'éthanol à base de canne à sucre s'étaient élevées à 4,1 milliards de litres, mais pour la même période 2007/2008 elles ont reculé de 3,2 milliards de litres.

Les exportations ont chuté malgré une hausse de production de 23,14% dans la principale région productrice, le centre-sud du Brésil, de 16,06 milliards de litres en 2006/07 à 19,78 milliards de litres en 2007/08.

Dans tout le Brésil, la production d'éthanol atteindra 21,6 milliards de litres, a précisé Unica.

"Le marché dépend des bulles de demande, comme celle qui s'est produite l'an dernier aux Etats-Unis", a expliqué le directeur technique d'Unica, Antonio de Padua Rodrigues, au cours d'une conférence de presse.

Le président d'Unica, Marcos Jank, a estimé quant à lui que "le marché extérieur était encore débutant et volatile". "Nous esperons qu'il se consolide à l'avenir", a-t-il ajouté.

Au moment où la société mondiale proteste contre le réchauffement climatique mondial et réclame des substituts aux combustibles fossiles, "nous vivons une contradiction d'un marché libéré pour le pétrole et protégé pour les biocarburants", a souligné M. Rodrigues.

"Si on ne met pas fin au protectionnisme, les Etats-Unis et l'Union Européenne continueront à produire de l'éthanol à base de maïs et de betterave et empêcheront l'importation d'alcool produit à base de canne à sucre, plus propre et moins cher", a-t-il déploré.

La demande intérieure s'appuie sur l'augmentation des véhicules bicombustibles, fonctionnant aussi bien à l'essence qu'à l'alcool, a expliqué M.Rodrigues.

En 2007, 2,2 millions de voitures bicombustibles ont été immatriculées au Brésil, portant à 4,4 millions le nombre de ce type de voitures sur une flotte totale de 20 millions d'automobiles.

"Nous avons une capacité de production pour une consommation interne de jusqu'à 1,8 milliards de litres d'éthanol par mois", a conclu M. Rodrigues.

Tags: , ,

Category: Actualité Economique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *