Dilma Rousseff entame une guerre contre les banques au Brésil

Publié le:02-06-2012

Actualité Economique |

(Mis à jour le: 31 juillet 2013)
Dilma Rousseff entame une guerre contre les banques au Brésil
Evaluer cet article

Dilma Rousseff condamne le système financier

Le ministre des Finances brésilien  Guido Mantega vient d’annoncer  que les  banques privées doivent  réduire leurs taux d’intérêt de 30% à 40% dans un mois.

C’est une mesure prise par le gouvernement pour la réforme secteur financier accusé depuis 1994 de pratiquer des marges extraordinairement élevées, actuellement de l’ordre de 45% par an pour le crédit consommation, ou de 174% pour les découverts.

Dilma Rousseff annonce  la guerre au système financier au Brésil

Dilma Rousseff annonce  la guerre au système financier au Brésil

La  présidente brésilienne Dilma Rousseff a condamné dans un discours
télévisé  le système financier d’imposer des pratiques jugées abusives
aux consommateurs et aux entrepreneurs.

En prenant la défense, la Fédération des banques (Febraban) , sous la
présidence  Murilo Portugal , a envoyé une liste de vingt
sollicitations  au ministère des Finances pour revendiquer des baisses
d’impôt.

Malgré la chute considérable des  taux de base de la banque centrale,
les blâmes  contre les banques  ne cessent pas de se multiplier, dans
l’intention de la réduction des marges par une grande  majorité de la
population brésilienne, agacée de payer des taux d’intérêt exorbitants.

Pour obliger les banques privées à diminuer leurs taux abusifs, le
gouvernement a fait jouer la concurrence entre les  banques privées et
les grandes banques publiques, telles que  Banco do Brasil et Caixa
Econômico Federal. Depuis lors, plusieurs grandes banques ont déclaré
une diminution  de leurs taux d’intérêt.

 

Tags:

Category: Actualité Economique

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *