Economie 2017 : de bons augures économiques pour le Brésil

Actualité Economique

La situation économique du Brésil pour l’année 2017 connaîtra une croissance positive selon les prévisions établies par le gouvernement local. En effet, dans un communiqué qu’il a fait savoir dernièrement, cette croissance se manifesterait par une progression de 1.2% du PIB ainsi que par un déficit primaire en décroissance de l’ordre de 37.5 milliards d’euros.

Un gouvernement intérimaire très optimiste

L’année 2017 promet de grands changements pour le Brésil, notamment dans le domaine de l’économie. Si depuis le second trimestre 2015, le pays est plongé dans une crise politique et économique d’envergure nationale, l’année 2017 semble être de bons augures pour ce plus grand pays de l’Amérique Latine. En effet, le gouvernement mis en place de manière intérimaire a revu les priorités de l’Etat pour l’année prochaine. Il met ainsi en avant le redressement des comptes publics en vue d’instaurer une croissance économique positive. Il remet en même temps en question les prévisions déjà préétablies par le gouvernement Rousseff qui, quant à lui, prévoyait un déficit primaire moins important, d’une valeur de 65 milliards de réais soit 17.5 milliards d’euros. Pour la part du gouvernement en fonction actuellement, ce déficit devrait être à 139 milliards de réais soit à 3.7 milliards d’euros en 2017, chiffre dévoilé par Henrique Meirelles, le ministre de l’Economie actuel dans un communiqué de presse.

Pour rappel, le gouvernement intérimaire s’est abstenu depuis le 12 mai des services de Dilma Rousseff avec l’appui du Sénat. Le chef de l’Etat est notamment accusé de maquillage des comptes publics et attend son jugement pour la mi-2017.

Pour le moment, le Brésil se trouve entre de bonnes mains, celles d’un gouvernement intérimaire comptant  des personnalités telles que Michel Temer, l’ancien vice-président pendant l’autorité de Dilma Roussef et tenu au poste de président par intérim à l’heure actuel.

Des mesures drastiques pour refluer les comptes de l’Etat

Prévisions positives pour l'économie brésilienne en 2017

Les prévisions semblent positives pour l’économie brésilienne 2017. Le président en fonction, Michel Temer, évoque notamment une hausse de 1.2 %du Produit intérieur brut. Ce chiffre atteindrait donc les 3.8% d’ici 2017 afin de pouvoir s’allier à celui de 2015. Pour ce faire, le gouvernement compte prendre quelques mesures drastiques dont l’objectif est de redresser les comptes publics. Le président par intérim parle notamment de « mesures impopulaires » qu’il pense mettre en œuvre dans les prochains jours. Le ministre de l’Economie évoque également la nécessité de réduire les dépenses de l’Etat ajouté à un apport de nouvelles recettes. Ceci suppose notamment la vente de certains actifs, mais aussi la cession de certaines activités touchant à différents domaines tels que le secteur pétrolier et l’aérien.

Autres mesures de grandes envergures, pas encore certaines mais à prévoir, ce sont des impôts ponctuels qui peuvent être revus à la hausse afin d’accompagner le redressement des caisses de l’Etat. Avec l’application de ces différents efforts, la croissance présagée par le gouvernement Temer prévoit un excédent budgétaire pour l’année 2019.

Des prévisions contraires selon l’OCDE

L’avis de l’OCDE ou Organisation pour la coopération et le développement économique est tout autre quant à la situation 2017 de l’économie brésilienne. En effet, cette entité spécialisée dans l’économie verrait plutôt l’évolution de la situation brésilienne à la baisse. Parmi les chiffres qu’elle a évoqués, on parle notamment d’une croissance négative de 4.3% de son économie pour 2017 et d’une baisse du PIB de 1.7%. Il faut savoir que le pays se trouve dans une récession économique importante et vit une situation politique en crise depuis plusieurs mois. Ajoutés à cela, le chômage qui touche de plus en plus sa population ainsi que l’inflation qui se fait plus importante.

En tout, le gouvernement intérimaire se doit de prendre en compte de la fragilité de l’économie du pays. Ses motivations et ses objectifs étant des plus louables, reste à savoir si l’application des mesures qu’il prévoit prendre prochainement est à la portée de sa population.

Category: Actualité Economique

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *