Expéditionnaires de la santé auprès des indiens Xavantes

Publié le:13-02-2015

Actualités du Brésil | Amérique latine |

(Mis à jour le: 29 juin 2018)
Expéditionnaires de la santé auprès des indiens Xavantes
Evaluer cet article

« Expéditionnaires de la santé » travaille maintenant depuis 10 ans au cœur de l’Amazonie. C’est un hôpital éphémère qui offre des soins aux indigènes du pays, une œuvre humanitaire d’une très grande aide à cette population isolée. Pour cette fois-ci, le bénéfice reviendra aux Indiens Xavantes, une population de l’Ouest du Brésil.


Qui sont les indiens Xavantes ?

Originaires de l’Etat du Goias, les indiens Xavantes ont émigré vers l’Ouest entre 1830 et 1860. Plusieurs guerres ont marqué leurs déplacements. Ils entrent souvent en conflit avec d’autres indiens sur les territoires d’arrivée.
Actuellement, ils sont localisés dans les réserves réparties à l’Ouest de Rio Araguaia dans la Serra do Roncador et à l’Est du Rio das Mortes. Leurs villages abritent dans les 10 000 habitants. Pour Rio das Mortes, elle comprend 850 Xavantes qui sont répartis dans quatre villages. Cette population est surtout réputée par leurs pratiques ancestrales qu’ils essaient de respecter jusqu’à nos jours. Néanmoins, certaines ont dû être abandonnées comme cellle de parcourir des kilomètres à la recherche de gibier. Leur limite est de 20 km à présent mais leur technique de chasse reste ancestrale.

Le début des expéditionnaires de la santé

Pour une cause humanitaire, l’ONG brésilienne « Expéditionnaires de la santé » a été fondée pour venir en aide aux zones les plus reculées de l’Amazonie. Une idée venant de Ricardo Affonso Ferreira quil s’est invité au sein des populations indigènes pour leur apporter de l’aide. Ce chirurgien de 56 ans travaille maintenant depuis 10 ans en survolant l’immensité de l’Amazonie avec un hôpital éphémère et des blocs opératoires suréquipés. Créatif et obstiné, ce grand homme offre une grande aide à la population indigène en affirmant qu’il n’y a pas de médecine pauvre pour les démunis.
Expedicionarios da Saude, EDS a été fondée en 2003. Une idée qui nait lors d’un voyage effectué par le chirurgien avec un groupe d’amis médecins dans le nord brésilien. Les quotidiens bouleversants des Yanomami, villageois près du pic du brouillard ou Pico de Neblina, ont changé leurs points de vue. Depuis, ils visitent de nombreux villages au cœur de l’Amazonie avec des équipements adaptés pour y apporter leur aide.

L’ONG parmi les Xavantes

Pour se soigner, traditionnellement, les Xavantes dansent en cercle. Ils pensent qu’avec le corps peint en rouge en tournant en rond hors du village, ils feront fuir la maladie. Cette tribu est connue pour l’utilisation de plantes et de fumée pour se soigner. Pour eux, le sorcier est leur médecin qui affirme même pouvoir guérir une pneumonie. Une population totalement isolée, à trois heures en avion depuis Campinas, puis six heures de route cahoteuse et poussiéreuse. Voilà le contexte auquel les humanistes des expéditionnaires de la santé vont affronter pour atteindre l’Etat Mato Grosso afin de venir en aide aux indiens Xavantes.
Sur place, 42 médecins vont œuvrer pour soigner les malades avec les 16 tonnes de matériel. Toute une équipe déjà habituée sur terrain qui va aider les 14 000 individus répartis dans les neuf réserves. Pour les plus éloignés, les malades seront affrétés par avions de tourisme. Toute une histoire de rencontre de culture donc qui fera l’objet d’un documentaire. Pour une 29e édition, le réalisateur Zinedine Boudaoud partagera aux auditeurs le sentiment de méfiance mêlé d’espoir que ressentent les indiens face aux membres de l’ONG.

Tags:

Category: Actualités du Brésil, Amérique latine

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *