Finale du Mondial 2014 : le scénario

Publié le:10-07-2014

Coupe du monde Brésil 2014 | Football - Coupe du monde |

(Mis à jour le: 12 février 2019)
Finale du Mondial 2014 : le scénario
4 (80%) 1 vote

Depuis 1930, cela aura fait sept fois que l’on aura assisté à l’affrontement entre l’Allemagne et l’Argentine. Avec cette finale qui s’est déroulée au stade de Maracana de Rio, ce duel constitue le pus récurrent dans toute l’histoire du Mondial, avec le même nombre de rencontres opposant le Brésil et la Suède, ainsi que l’Allemagne et la Yougoslavie. Cette septième rencontre, c’était une troisième finale entre les deux équipes. Les deux premières fois, c’était successivement l’Argentine et la RFA qui avaient remporté la victoire (Victoire de l’Argentine à 3-2 en 1986 et victoire de l’Allemagne 1-0 en 1990).

drapeau Argentin

drapeau Argentin

Par ailleurs, il y a eu la victoire de l’Allemagne en 2006 lors du quart de finale. En somme, on a déjà pas mal d’éléments pour établir un scénario sur cette finale. Retour sur les moments forts de ce surprenant match…

Avant le match, lors de l’intonation de l’hymne argentin, les supporters brésiliens, qui ont pris le soin de réserver leur place pour la finale un an auparavant, ont émis des coups de sifflet. Sur l’écran de télévision, on peut apercevoir Messi réagir en disant « Hijos de puta ».

Sur les écrans géants, le message d’encouragement de Michel Platini défile, demandant aux supporters de l’équipe brésilien de mettre fin aux mouvements sociaux et de faire preuve de respect au cours de ces festivités. Quant à Sepp Blatter, il a adopté le style Jacques Chirac en 2002 et quitte le stade pour aller assister au match dans une favela, maintenant l’activation de la conférence par téléphone sur la commission de discipline au cours de la mi-temps.

A la 23è minute, Messi tire un coup franc à partir du latéral droit et Neuer, avec sa confiance en lui confortée par les dires des médias à son sujet, a manqué sa sortie, permettant à Garay de marquer grâce à un coup de tête. Et voilà, le score arrive à 1-0, à l’avantage de l’Argentine.

A la mi-temps, Messi hérite de 12 matchs internationaux de suspension, avec l’obligation de faire un stage qui durera six mois auprès de l’Unicef. Mais la fédération de football de l’Argentine arrive à négocier le report de l’application de cette sanction pour le 14 juillet. Cela traduit qu’il y a des capitaines qui dérangent plus que d’autres, d’après la déclaration de Maradona à la télévision nationale argentine.

En même temps, Luis Suarez, interdit de stade, se déguise en supporter pour pénétrer Maracana, puis se retrouve expulsé par les autorités chargées de la sécurité, perdant alors une dent en tentant de résister.

A la 56ème minute, Neuer tente en vain d’intercepter une balle longue de l’Argentine, laissant l’opportunité à Lavezzi de le tromper par un tir enroulé. A la 65è minute, Demichelis est également expulsé du match après avoir taclé Ozil. A la 72è minute, Di Maria, qui jusque là a fait preuve de performance, est remplacé. Voilà que la presse espagnole ne tarde pas à commenter l’évènement, indiquant que Di Maria était préservé pour la supercoupe d’Espagne.

drapeau Allemand

drapeau Allemand

A la 74è minute, l’Allemagne tente de marquer un but et le ballon, après avoir été dévié, est intercepté par Klose, marquant ainsi le point de l’Allemagne. Klose manifeste sa joie en retirant son maillot, laissant apparaître un autre maillot au nom et numéro de Martesacker, d’où une sanction de l’arbitre qui lui donne un carton jaune pour avoir fait une usurpation d’identité. A ce stade, le score est de 2-1, à l’avantage de l’Argentine.

A la 82è minute, on assiste à un corner de l’Allemagne, mais là encore, la balle finit au poteau. Mais Müller prend le relais et marque un but qui permet l’égalisation. C’est ainsi que Bild, qui se préparait à sortir une édition spéciale concernant la défaite des allemands, revoit son speech.

Messi réussit à faire une passe décisive à Higuain à la 85è minute, ce dernier n’ayant pas de difficulté à tromper Neuer. Voila que les drapeaux bretons sont brandis et les bonnets rouges commencent à orner les tribunes du stade de Maracana. Le score est de 3-2, avantage des argentins.

A la 86è minute, Müller se cogne à Mascherano puis s’effondre, ce qui fait bénéficier un penalty ¨qui est vivement contesté par les joueurs argentins. Müller a profité de la miètemps pour enfiler une autre paire de godasses, laissant Philip Lahm tirer le penalty et le ballon finit au ras du poteau, A ce moment-là, il y a égalité (3-3).

A la 90è minute, Mascherano est expulsé du terrain après avoir reçu un deuxième carton jaune.

On assiste maintenant à la prolongation, avec désormais dix joueurs contre neuf, ce qui sème la panique chez les allemands. Au lieu de faire des tentatives en attaquant de manière placée, comme cela a été fait avec succès jusqu’ici, les joueurs comptabilisent les longues frappes, suivant les consignes da Paul Breitner qui a assisté au coaching d’avant-match par vidéoconférence. De manière systématique, les tentatives des allemands finissent au dessus du but.

A la 120è minute, Löw et Sabella avaient mis de côté des remplaçants, pour tenter le tout pour le tout en fin de match. Ils font alors sortir leur joker et décident de faire rentrer leurs gardiens remplaçants. Conformément au règlement, trois portiers se succèdent à la garde de la cage. Mais il y a un souci : Zieler, remplaçant, tout comme Lehmann en 2006, fait une crise d’épilepsie en voyant comment messi positionne ses tirs.

Et voilà, les tirs au but arrivent et c’est Ozil qui ouvre les buts. Mais Messi se lance à son tour et tente un coup à la Zidane, n’arrivant à marquer aucun but. Pour enterrer les ambigüités, la Fifa affiche sur les réseaux sociaux l’image de « No goal » qu’on peut voir sur Goal-line technology.

Mais voilà que le réalisateur manque la retransmission des tirs au but marqués par Messi, étant trop occupé à diffuser les ralentis des tirs précédents. Le score finit à 4-3 et c’est désormais l’Allemagne qui mène. Romero fait une tentative ultime de bloquer le tir de Khedira, et devient de suite le premier goal à avoir réussi à repousser un tir au but des allemands depuis la coupe du monde de 82.

C’est maintenant au tour de Maxi Rodriguez de tirer pour tenter le retour à l’égalité. Mais voilà que la machine à scénario tombe brusquement en panne…Il va donc falloir patienter un peu pour découvrir la fin…

 

Tags:

Category: Coupe du monde Brésil 2014, Football - Coupe du monde

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *