Îles Malouines, l’ONU pourrait jouer le médiateur entre l’Argentine et la Grande Bretagne

Publié le:17-02-2012

Actualités de l'amérique du sud

(Mis à jour le: 17 février 2012)
Evaluer cet article

L’ONU, joue le rôle de médiateur entre la Grande Bretagne et l’Argentine

Le ministre argentin des Affaires étrangères a annoncé que son pays est d’accord pour l’offre de médiation présentée par les Nations Unies afin de trouver une solution dans sa querelle avec la Grande-Bretagne sur les îles Malouines ou les îles Falkland.

 
Les îles Malouines

 

  Les îles Malouines

 

En fait, lors d’un communiqué publié par le ministère argentin, Hector
Timerman
, le ministre des Affaires étrangères a informé vendredi dernier
le président de l'Assemblée générale de l'ONU, Nassir Abdulaziz
Al-Nasser
, des dernières ascensions entre l’Argentine et la Grande
Bretagne sur les Malouines.

Le président de l’Assemblée générale de l’ONU a précisé qu’il espère que
les deux pays ait recours aux solutions pacifiques pour résoudre leur
dispute et a proposé de servir de médiateur entre les deux parties.

En effet, les deux pays s’arrachent depuis longtemps le droit de la
souveraineté de ces îles situées à quelque 460 km des côtes argentines.
Rappelons que la guerre de 1982 s’est déroulée suite à la dispute sur
ces îles. L’Argentine, malgré qu’il a été vaincu lors de cette guerre,
il n’a jamais reconnu le règne de la Grande-Bretagne de cet archipel.

Cet appel à l'ONU vient suite à l'augmentation de la présence militaire
britannique près des îles Malouines à l'approche du 30ème  anniversaire
de la guerre. Plus de 900 personnes ont été tuées dans cette bataille.

Cependant, la Grande-Bretagne a précisé que les navires de guerre envoyés dans la zone ne faisainet qu’une opération de routine.

Category: Actualités de l'amérique du sud

Comments (1)

  1. Salomey dit :

    Il semble que la crise politique entre les deux pays s’amplifie de jour en jour…il faut retrouver une solution pacifique, on n’a pas besoin de nouvelles guerres!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *