Inflation au brésil : des chiffres inquiétants

Actualité Economique | Actualités du Brésil

No votes yet.
Please wait...
(Last Updated On: 28 août 2015)

Au Brésil, lorsqu’il s’agit d’inflation, cela se base plutôt sur les indices de prix à la consommation (IPC). C’est le meilleur indice qui donne un aperçu fidèle de la manière dont les prix évoluent, que ce soient pour les marchandises standards ou pour les services auxquels les ménages ont recours au Brésil pour leur consommation. La détermination de l’inflation au Brésil s’appuie donc sur l’observation de l’augmentation d’IPC (en pourcentage) sur une certaine période et en comparaison avec l’IPC précédent. Ainsi, au regard de cet indice, la situation au brésil devient inquiétante. En effet, le pays n’a pas connu une telle hausse des chiffres depuis le début des années 2000.

Inflation au brésil : des chiffres inquiétants

Evolution de l’inflation depuis 2014

D’après l’IBGE ou Institut brésilien de géographie et de statistique, le chiffre sur l’inflation était à son pic en 2014, si l’on se réfère aux quatre années d’avant. Les analystes avancent un taux de 6.41 % et les prix à la consommation n’ont pas fini de monter en flèche. Les projections pour cette année 2015 sont à 7 %. Alors que l’on croyait pouvoir maîtriser cette hausse, il n’en est rien. L’inflation est bel et bien de retour, malgré l’espoir de  pouvoir maintenir un taux en-dessous de 4 %, chiffre de 2010. Mais cette hausse arrive au même moment que la crise économique, qui ne cesse de s’aggraver d’année en année. En cinq ans, le taux a donc connu une hausse de plus de 2 %. Les projections annoncent une situation de pire en pire avec une augmentation de plus de 0.5% en une année. Cela a d’énormes conséquences sur la consommation au Brésil. Les salaires des brésiliens ne sont pas indexés, ce qui créé une lourde pénalisation chez les consommateurs. Désormais, le coût du logement a presque augmenté de 153 % en cinq ans car les crédits immobiliers croissent en flèche et les offres ne répondent pas suffisamment aux demandes. Dans le domaine des télécommunications, la situation est tout aussi inquiétante, avec une hausse de près de 320 % de 2010 à aujourd’hui. Les transports en commun ne sont pas épargnés par la situation, avec un accroissement de 286 %.

Des chiffres qui dépassent les projections

Alors que les analystes prévoyaient un indice d’inflation de 7 % cette année, au mois de juin dernier, elle était sur le point de franchir le cap des 9 %. Cette hausse se poursuit, ce qui a amené le gouvernement brésilien à lancer un plan de 64 milliards d’euros dans la relance économique, déjà lésée par le recul des matières premières, qui devrait tomber dans le négatif cette année.

Le taux le plus élevé constaté au Brésil remonte à l’année 2013 (8,13 % en 12 mois), d’après les annonces de l’Institut brésilien de géographie et de statistique. Outre le secteur du logement, celui de l’alimentation et des boissons n’est pas épargné  par la hausse et il en est de même pour l’éducation.  Au mois de février, les prix au consommateur ont connu une hausse de 1,22 %, s’établissant à 3,83 % depuis le début de l’année. L’objectif de l’Etat brésilien est de ramener le taux à  4,5 %.

Category: Actualité Economique, Actualités du Brésil

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *