Jorge Paulo Lemann mettra-t-il Diageo dans sa poche ?

Publié le:12-06-2015

Actualités du Brésil |

(Mis à jour le: 23 mars 2019)
Evaluer cet article

Jorge Paulo Lemann est l’homme le plus riche du Brésil. On le surnomme le roi de la bière brésilienne et sa carrière a été marquée par la fusion parfaite qu’il a réussi à faire avec trois géants de la bière vers les années 2000. Aujourd’hui, l’homme fait parler de lui parce qu’il aurait des vues sur Diageo, l’industrie mondiale des spiritueux. Réussira-t-il a la mettre dans sa poche ?

 

Un coup de maître dans les années 2000

Au début des années 2000, Jorge Paulo Lemann a réussi à faire fusionner les géants mondiaux de la bière à savoir :

  • Le brésilien Ambev
  • Le belge Interbrew
  • L’américain Anheuser Bush

S’il arrive à racheter Diageo, fabricant de la fameuse bière Guiness, il deviendra le leader mondial de la bière. Pour faire l’acquisition, Jorge Paulo Lemann fait appel à son fonds d’investissement 3G Capital. Selon les rumeurs, l’homme et ses associés dont Beto Sicupira et Macrel Telles sont en pleine préparation d’une OPA pour racheter Diageo.

Jorge Paulo Lemann, le roi de la bière au Brésil

Diageo : le leader mondial des spiritueux

Si vous ne le connaissez pas sous ce nom, alors ses produits vous diront sûrement quelque chose, car Diageo est le fier producteur de :

  • Vodka Smirnoff
  • Whisky Johnny Walker
  • Rhum Captain Morgan
  • La bière Guiness

L’entreprise pèse dans les 66 milliards d’euros de capitalisation boursière avec un chiffre d’affaires de 12 milliards. La question est donc si 3G Capital pourra l’acquérir puisque Jorge Paulo Lemann ne dispose sur le fonds d’investissement que d’une dizaine de milliards. Quoi qu’il en soit, il est certain qu’il n’aura aucun mal à mobilier la somme manquante si besoin est.

 

3G Capital et Diageo

Si la vente a lieu, ce ne sera pas la première transaction qui se déroule entre 3G Capital et Diageo. En effet, en 2010, Jorge Paulo Lemann a déjà racheté la chaîne de fast-food Burger King au roi des spiritueux. La chaîne lui a coûté à cette époque 4 milliards de dollars. Une somme modique comparée à ce qu’il projette de dépenser pour le rachat de l’américain agroalimentaire Kraft. En effet, pour avoir le géant américain dans ses rangs, 3G Capital compte débourser 40 milliards de dollars. Le rachat a été annoncé il y a bientôt deux mois et les projets de Jorge Paulo Lemann en ce qui le concerne sont clairs : fusionner Kraft avec Heinz et ce, grâce à l’aide du patron du fonds Berkshire Hathaway, Warren Buffet qui est considéré comme le parrain de la finance américaine.

 

Diageo est-il à vendre ?

Puisque 3G Capital s’apprête à lancer une OPA pour Diageo, cela signifie-t-il qu’il est à vendre ? La nouvelle n’est pas officielle, mais pour Jorge Paulo Lemann, elle semble l’être puisque Diageo traverse actuellement une crise stratégique. Comment est-ce possible alors que l’entreprise adopte des stratégies performantes ? En effet, Diageo a mis sur place une organisation très centralisée qui lui permet d’optimiser les investissements publi-promotionnels, les frais de distribution et de back-office, mais en contrepartie, l’entreprise a fini par fonctionner telle une administration qui manque cruellement de réactivité. Et c’est de là que vient tous ses problèmes.

 

Pas de stratégie de reconquête

Alors que les ventes sont excellentes dans le reste du monde, ce n’est pas le cas en Afrique, en Asie et en Europe. Cerise sur le gâteau, le management de Diageo n’arrive pas à trouver une stratégie pour reconquérir ces marchés et les ventes ne cessent de faire une chute libre. De janvier à mars 2015, on remarque un recule de 0, 7 % et une baisse de volumes de 0, 8 %. En neuf mois, le chiffre d’affaires se contracte de 0, 3 % tandis que les volumes baissent de 1, 7 %. Ajouté à cela la mauvaise valorisation de l’action du groupe, Jorge Paulo Lemann a de bonnes raisons de penser que Diageo pourrait vendre. L’avantage avec ce genre de groupe, c’est que Diageo peut ne vendre qu’une de ses marques ou les revendre une à une pour faire de plus gros profit.

Si la vente est officielle, Jorge Paulo Lemann ne sera plus le seul intéressé …

Tags:

Category: Actualités du Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *