La banque centrale brésilienne abaisse le taux directeur pour la 7ème fois consécutive

Publié le:01-06-2012

Actualité Economique |

(Mis à jour le: 31 juillet 2013)
La banque centrale brésilienne abaisse le taux directeur pour la 7ème fois consécutive
Evaluer cet article

Le Brésil abaisse pour la 7ème fois son principal taux directeur

Pour faire part de la reprise économique dans le pays, la banque centrale du Brésil vient d’abaisser son principal taux directeur pour la 7ème fois consécutive mercredi dernier. Il est actuellement dans ses plus bas taux historique avec 8,5%.

En fait, Dilma Roussef, la présidente brésilienne semble faire de la réduction des taux une priorité importante dans sa politique économique afin de pouvoir ramener la croissance dans le pays au-dessus de 4% et retrouver le rythme habituel du Brésil avant la crise.

Le Brésil abaisse son taux directeur

Le Brésil abaisse son taux directeur

Pour ceci, le comité de politique monétaire a voté avec unanimité de
faire baisser le taux directeur de 50 points de base du taux de
référence, cette décision a été attendue depuis un bout de temps par les
marchés.

A noter que les 2 dernières baisses ont touché 75 points de base.

Dans le communiqué publié par la banque centrale, elle affirme que « pour
l’instant, le Copom estime que les risques sur les perspectives
d’inflation restent limitées »
.

Le Selic est donc diminué de 400 points depuis aout dernier, un
assouplissement de la politique de taux qui a surpris tous les
investisseurs malgré la hausse des prix à la consommation alors jugée
préoccupante.

La baisse du taux a influencé également l’inflation qui connait une
décélération pour atteindre 5,05% sur un an contre les 6,5% estimés
auparavant par la banque centrale.

Quand à la croissance, les experts estiment qu’elle se serait baissée de
0,5% au premier trimestre par rapport à la dernière période de 2011,
les chiffres seront publiés au cours de la semaine prochaine.

En fait, Guido Mantega, le ministre des Finances, a annoncé que la croissance devrait se situer entre 3% et 4% cette année.

Tags:

Category: Actualité Economique

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *