Le gouvernement brésilien tente de relancer la croissance au sein du pays

 

Actualité Economique | |

Le Brésil vise à relancer la croissance économique dans les pays

En 2011, le Brésil a enregistré un taux de croissance beaucoup plus faible avec seulement 2,7% contre 7,5 en 2010. Le pays a annoncé des aides fiscales à l’industrie ainsi qu’une baisse dans les taux de crédits aux ménages dans un plan de relance afin de réaliser une augmentation de 4,5%.

Dilma Roussef, la présidente du Brésil veut trouver une formule afin de garder les performances du pays enregistré ces dernières années.

Dilma Roussef

Dilma Roussef

Elle a lancé une procédure d’injection de 60 milliards de reais soit 25 milliards d’euros.

En effet, les prêts au privé de la banque d’investissement nationale
BNDES a connu une hausse de 45 milliards de reais dans environ  15
secteurs de l’industrie. Ils seront, suite à ce nouveau plan, dispenser
de cotisations sociales. L’État s’engage à acheter en priorité des biens
produits sur le territoire.

Dans le but de diminuer les taux d’inflation, la présidente brésilienne a
baissé le taux d’intérêt de base, qui a atteint les 9,75 %. En fait, le
Brésil est un pays qui attire énormément les capitaux européens et de
l’Amérique du nord. L’entrée massive de devises a causé une
survalorisation de la monnaie brésilienne, ce qui a plombé la
compétitivité des entreprises locales.

Le Brésil souffre également d’une infrastructure très faible, ce qui
affecte les taux d’investissements dans certaines régions.
L’ex-président, Lula a entamé une procédure d’amélioration des routes,
des aéroports… «Mais cela n’est pas assez: le taux d’investissement est
de 20 %, il faudrait qu’il atteigne 25 % pour que la croissance
décolle»
, a assuré Roberto Messenberg, un économiste à l’Institut
national de recherches économiques (Ipea).

De plus, le gouvernement mise sur la hausse des prêts personnels, grâce à
une meilleure distribution des revenus, résultat des politiques
sociales et aux salaires en hausse, ce qui a fait que le crédit avait
augmenté de 20 % par an.

Tags: ,

Category: Actualité Economique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *