Le nombre des immigrants illégaux Haïtiens au Brésil a atteint les 539 personnes en 4 jours

| 6 janvier 2012 | 1 Comment

539 Haïtiens arrivés au Brésil illégalement en 4 jours

Les autorités de l'Etat amazonien de l'Acre a déclaré que plus de 539 Haïtiens sont entrés illégalement au Brésil en quatre jours. Ils ont du passé par le Pérou et la Bolivie. l'Etat de l'Acre compte déjà plusieurs centaines d'immigrés de l'île des Caraïbes.

«L'an dernier, nous avons reçu 711 Haïtiens, mais au cours des quatre derniers jours, d'autres sont arrivés et, jusqu'à hier (lundi), nous avons compté un total de 1 250 Haïtiens» a signalé, Andrea Zilio, la porte-parole du gouvernement de l'Acre.

Immigration illégale des Haïtiens au Brésil

 

Immigration illégale des Haïtiens au Brésil

 

 

Andrea Zilio a ajouté que 345 Haïtiens ont obtenu un visa de deux ans.
Cette période leur permettra de trouver un emploi au Brésil.

La porte parole a également annoncé que «Depuis le début, le
gouvernement a aidé les Haïtiens en leur fournissant un logement, de
l'eau et trois repas par jour. Mais la situation devient chaque fois
plus difficile parce que nous n'avons pas les moyens de loger et de
subvenir aux besoins de toutes ces personnes».

Le nombre des immigrés illégaux a énormément augmenté dans la dernière
période de 2011 suite à une  rumeur qui disait que le Brésil adopterait
une politique plus sévère à partir du début de 2012, chose que le
gouvernement fédéral a démenti.

Les autorités brésiliennes a déclaré que cette serait  dirigée par les
«coyotes» mexicains qui selon le ministre de la Justice brésilien, Luiz
Paulo Barreto
« exigent entre 2 000 et 5 000 dollars» tout en affirmant
que ces Haïtiens qui arrivent au Brésil sont généralement à la recherche
de nouvelles opportunités qu'ils n'ont pas dans leur pays ravagé par un
séisme meurtrier en 2010.

Les autorités brésiliennes ont expliqués que les Haïtiens vont en avion
de Port-au-Prince à Quito et se rendent ensuite au Pérou et en Bolivie
d'où ils franchissent la frontière brésilienne par des sentiers.

On compte notamment plusieurs dizaines de Pakistanais, d'Indonésiens et
d'Afghans qui sont passés par ses mêmes sentiers, mais ils n'obtiennent
pas le statut de réfugiés comme les Haïtiens.

 

Tags: ,

Category: Actualité

Comments (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Anais dit :

    Il est temps que le monde s’intéresse encore plus à Haiti et aider son peuple le maximum!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *