Les aéroports du Brésil ne seront pas à la hauteur de la Coupe du Monde

Publié le:14-04-2014

Coupe du monde Brésil 2014 | Football - Coupe du monde |

(Mis à jour le: 10 février 2019)
Les aéroports du Brésil ne seront pas à la hauteur de la Coupe du Monde
4 (80%) 2 vote[s]

Tout comme les stades et autres infrastructures destinées à accueillir la Coupe du Monde de Brésil 2014, les améliorations qui ont dû être apportées aux aéroports du Brésil pour faire bonne figure aux yeux du monde entier ne seront pas achevées à temps au grand dam de Pelé lui-même.

Aéroport international de Guarulhos

Aéroport international de Guarulhos – São Paulo

En effet, arrivé à Sao Paulo pour le lancement d’une collection de diamants, Pelé, la légende vivante de toute l’histoire du football au Brésil a partagé son inquiétude quant à la précarité des infrastructures d’accueil dans les aéroports du pays. Ces derniers devront pourtant être capables de bien accueillir les équipes et les amateurs de foot qui viendront assister au Mondial ce qui ne sera malheureusement pas le cas.

Pelé

Pelé

Des responsables ont même affirmé que les amateurs de foot devront faire preuve de patience et de compréhension face aux travaux inachevés, aux longues files d’attente qui ne manqueront pas d’exister, aux vols retardés et aux embarquements achalandés. Bref, même si le gouvernement nous a rassurés quelques mois plus tôt que tous les travaux d’agrandissement et de rénovation des aéroports seront terminées à temps, rien ne changera vraiment au pays sauf dans deux aéroports sur les 13 principaux. Seuls ces deux aéroports ont effectivement terminés leur rénovation.

Quant à Pelé, Ambassadeur de la Coupe du Monde au Brésil, il avoue être déçu de ce retard pris, car à deux mois du coup d’envoi, le gouvernement est toujours en train de bâtir. En tant qu’ambassadeur, son rôle est surtout de promouvoir son pays à travers le monde, mais comment peut-il nier l’évidence ? Comment peut-il cacher l’incapacité de son pays à remplir son rôle d’hôte ?

Ce qu’il déplore surtout c’est que le Brésil a eu 7 longues années pour se préparer pour cet évènement et à moins de 10 semaines de la Coupe du Monde, rien n’est prêt pour accueillir les visiteurs qui viendront pourtant par milliers. Il a également rajouté qu’accueillir le Mondial aurait pu être la porte d’entrée pour le Brésil dans le secteur touristique, mais une fois de plus, le pays a laissé passer sa chance. Il ne lui reste plus qu’à rattraper le coup avec les Jeux Olympiques de 2016, mais faut-il encore qu’il bouge pour y arriver.

En attendant, préparez-vous au chaos lors de votre arrivée dans un aéroport du Brésil en vue de la Coupe du Monde.

Tags:

Category: Coupe du monde Brésil 2014, Football - Coupe du monde

Comments (1)

  1. Julien A dit :

    1h10 d’attente à la sortie de mon avion début mars à Rio pour le contrôle des passeports…

    Et si il n’y avait que cela…

    3 ans que je n’étais pas revenu à Rio, et force de constater que rien n’a changer ! les endroits sales et vétustes n’ont pas été modifiés.

    Routes, autoroutes, trottoirs, panneaux,… niveau Travaux Publics c’est la catastrophe…

    Pays émergent ? certainement et pour longtemps encore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *