Les Jeux Olympiques 2016 de Rio de Janeiro sauvé par le gouvernement brésilien

 

Rio de Janeiro 2016

Les préparatifs des prochains Jeux Olympiques qui se tiendront à Rio de Janeiro très prochainement continuent tant bien que mal malgré une situation financière critique. Afin de renforcer l’événement et l’État de Rio de Janeiro, le gouvernement brésilien est prêt à débourser la coquette somme de 750 millions d’euros venant de sa propre poche.

Rio de Janeiro

Une situation chaotique à Rio

Il n’y a pas à en douter, l’État de Rio de Janeiro se trouve dans de beaux draps. La cause en est la prochaine édition des Jeux Olympiques, prévue se dérouler entre ses murs dans une cinquantaine de jours et dont les préparatifs ne sont pas encore achevés à cause d’un défaut apparent de moyens financiers. D’ailleurs, le principal concerné, Rio ne s’en cache pas puisqu’il a déclaré dernièrement ne pas pouvoir respecter ses engagements par rapport à cet événement international.

En conséquence, ce sera le gouvernement brésilien, ou du moins ses caisses, qui en paieront les prix, notamment en octroyant un chèque de quelques 2,9 milliards de reals, soient près de 760 millions d’euros afin que les JO 2016 puissent avoir lieu.

La situation est pesante au pays d’autant plus que l’État de Rio a décrété depuis le 17 juin un état de « calamité publique ». Cette dernière se manifeste par une défaillance importante des services et infrastructures publics, pourtant indispensables, voire, primordiales pour la réalisation des Jeux Olympiques.  Le chantier pour la construction du métro destiné à mettre en relation le centre de la ville et le quartier général de l’événement est, par exemple encore en cours, et interrompu à cause du manque de financements.

Rio 2016

Brésil : une réalité quotidienne non favorable aux JO

Le Brésil fait en ce moment face à plusieurs problèmes sociaux et économiques importants qui offrent un environnement peu convivial et peu sécurisant aux Jeux Olympiques. Ce pays dont l’économie est basée sur le pétrole a subi le contre-courant de la baisse importante du prix du baril. En conséquence, son secteur financier est au bord du gouffre, provoquant en même temps des perturbations sociales inquiétantes.

Effectivement, les grèves se multiplient dans le pays, notamment à Rio à cause des salaires impayés des fonctionnaires depuis plusieurs semaines. L’état général des hôpitaux est aussi à déplorer dans toute la ville. Le manque d’argent au quotidien chez les habitants brésiliens provoque bien évidemment l’importance grandissante de la délinquance et de l’insécurité dans ses rues. À 50 jours des Jeux Olympiques, Rio de Janeiro se trouve ainsi dans une situation  plus que délicate : beaucoup de travaux, peu de moyens et surtout beaucoup d’engagement à tenir.

Category: Rio de Janeiro 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *