Lula (Brésil) pour le libre-échange entre Mercosur, Inde et Afrique du Sud

Publié le:20-12-2007

Actualité politique | | | |

(Mis à jour le: 23 mars 2019)
Evaluer cet article

Lula le président brésilien, pour le libre-échange entre Mercosur, Inde et Afrique du Sud

mercosur-cartePRETORIA, – L’élaboration d’un accord de libre-échange entre le Mercosur (marché commun sud-américain), l’Inde et les pays de l’Union douanière de l’Afrique du Sud a été proposée le 17 octobre à Pretoria par le président du Brésil, Luiz Inacio Lula da Silva.

 

Par LatinReporters.com

 

On créerait ainsi « la plus grande zone de libre-échange du monde… Ce serait un grand espace économique du Sud » a affirmé Lula dans son discours d’ouverture du 2e Sommet du groupe IBSA (India, Brazil, South Africa) tenu à Pretoria, capitale de la République d’Afrique du Sud.

Le président sud-africain, Thabo Mbeki, et le Premier ministre indien, Manmohan Singh, participaient aussi à ce sommet de l’IBSA, alliance fondée en 2003 pour renforcer l’influence des pays émergents du Sud face aux pays les plus riches et les plus industrialisés.

Lula a indiqué qu’il recommandera aux autres pays du Mercosur la conclusion d’accords commerciaux avec l’Inde et l’Afrique du Sud. Le Mercosur comprend le Brésil, l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay. Très avancée, l’adhésion du Venezuela est en cours.

Le président du Brésil a invité Thabo Mbeki à effectuer une démarche réciproque, en faveur d’accords avec le Mercosur, au sein de l’Union douanière de l’Afrique du Sud (Southern African Customs Union, SACU). Celle-ci regroupe autour de Pretoria la Namibie, le Lesotho, le Swaziland et le Botswana.

La zone de libre-échange envisagée compterait, selon Lula, un milliard et demi d’habitants et aurait un PIB global de plus de 2.000 milliards de dollars. « Je sais que je peux compter sur l’appui du président Mbeki et du Premier ministre Singh » a affirmé le chef de l’Etat brésilien, conforté par les déclarations de ses deux homologues en faveur du renforcement et de l’expansion de leur alliance IBSA.

Les trois dirigeants ont signé sept accords de coopération, notamment dans les secteurs de l’éducation, des douanes et de la santé. Lula a souhaité que s’intensifie aussi leur coopération diplomatique afin notamment de renforcer le poids des pays du Sud au sein de l’Organisation des Nations unies et en particulier de son Conseil de sécurité.

Par leur impact sur les populations des pays pauvres, « nos accords de coopération… bénéficieront à toute l’humanité » veut croire le président du Brésil.

 

Source LatinReporters.com

 

Tags: , , ,

Category: Actualité politique

Comments (1)

  1. Paula dit :

    Le brésil
    a un role à jour important dans le 21° siècle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *