Joao Gilberto est mort

Publié le:08-07-2019

Actualités du Brésil

(Mis à jour le: 8 juillet 2019)
Joao Gilberto est mort
3.7 (73.33%) 3 vote[s]

Joao Gilberto

Si vous avez déjà entendu la chanson « The Girl from Ipanema » alors vous avez déjà entendu tout le talent que Joao Gilberto avait en lui. C’est effectivement lui qui l’a écrit, qui l’a chanté et qui a fait connaître la Bossa Nova à l’échelle mondiale. Avec ses grands amis, Tom Jobim et Vinicius de Moraes, le petit groupe s’est forgé une réputation dont on se rappelle toujours au Brésil. De ce beau trio, Joao Gilberto était le dernier survivant, mais il était temps pour lui de rejoindre ses amis dans l’au-delà. Décédé le 6 juillet dernier à l’âge de 88 ans, son nom restera à jamais gravé dans l’histoire de la musique brésilienne.

Joao Gilberto, un des pères de la Bossa Nova

Fruit du mélange du jazz et de la samba, la bossa nova est un autre emblème du Brésil. Et chaque fois qu’on la cite, on ne peut éviter de citer avec elle ses trois pères fondateurs à savoir Vinicius Moraes (poète-diplomate), Tom Jobim (pianiste compositeur) et Joao Gilberto (guitariste-chanteur). Le trio a envahi les ondes en 1958 et ils sont devenus une icône de la musique brésilienne.

Sa chanson The Girl from Ipanema, qui a été reprise, en 1967, par Franck Sinatra et Ella Fitzgerald, est sans nul doute le morceau de bossa nova le plus connu à travers le monde.

La vie de Joao Gilberto en quelques lignes

Si on devait résumer son long parcours en quelques lignes, on dira que Joao Gilberto :

  • de son nom complet Joao Gilberto Prado Pereira de Oliveira, est né le 10 juin 1931 à Juazeiro dans l’Etat de Bahia.
  • il reçoit sa première guitare à l’âge de 14 ans et commence à sombrer dans le monde musical.
  • « Joazinho » quitte son village à l’âge de 18 ans pour se rendre à Salvador de Bahia dans l’espoir de devenir célèbre. On l’entend d’ailleurs sur les ondes de la radio locale de temps en temps sans vraiment percer.
  • A 19 ans, il se trouve à Rio de Janeiro et y intègre un petit groupe baptisé Garotos da Lua avec qui il fait ses premiers enregistrements.
  • En 1957, il travaille, en tant que guitariste, sur le disque intitulé Cançao do Amor Demais d’Elizeth Cardoso qui a été composé par Tom Jobim et Vinicius Moraes. Ces derniers le remarquent à cette occasion.
  • En août 1958, il sort un album intitulé Chega de Saudade. Sa carrière prit alors un nouveau tournant surtout que sur ce disque, il propose un « nouveau truc » signifiant « bossa nova ». Le public est tout de suite conquis par ce chef d’œuvre où l’on entend la voix chuchotante de Joao Gilberto, les paroles de Vinicius Moraes et les harmonies de Tom Jobim. Le mélange séduit d’emblée et le trio commence à se faire une belle réputation.
  • En 1960 et 1961, d’autres albums à succès suivirent et Joao Gilberto multiplie les partenariats avec d’autres compositeurs tels que Carlos Lyra ou encore Dorival Caymmi.
  • A partir de 1962, Joao Giberto s’installe à New York et y rencontre d’autres géants de la musique tels que Stan Getz.
  • Getz et Gilberto sortent un nouvel album où figure la chanson Garota de Ipanema. Sur le disque, la chanson est interprétée par Astrud Gilberto, la première femme de Joao Gilberto qui le quittera pour Stan Getz. Cet album connaît un succès phénoménal et la bossa nova acquiert une réputation mondiale.

Au cours de sa carrière, Joao Gilberto travaille essentiellement avec Tom Jobim, mais il collabore également avec Gilberto Gil, Maria Bethania, Caetano Veloso, … Aussi, la bossa nova n’est pas le seul genre qui l’a séduit puisqu’il a aussi essayé d’autres styles comme la samba.

Ses dernières années

Joao Gilberto n'est plus

Après avoir vécu près de 20 ans à New York, Joaj Gilberto rentre à Rio de Janeiro, mais il se déplace beaucoup et donne des spectacles à travers le monde.

En 2001, son album « Joao : Voz e Violao » se voit attribuer le Grammy du meilleur artiste dans la catégorie Musiques du monde.

Durant la célébration de ses 50 ans de scène en 2008, les billets pour son spectacle sont épuisés en seulement une heure.

Même si Joao Gilberto n’est jamais resté éloigné de la scène trop longtemps, le chanteur a vécu ses dernières années ruiné et surtout seul. Il était effectivement séparé de sa dernière femme, Claudia Faissol, avec qui il a eu une fille et le conflit qui opposait son fils Joao Marcelo et sa fille Bebel l’a profondément marqué.

Aujourd’hui, l’homme n’est plus, mais il a laissé derrière lui un héritage musical important que le monde chérira à jamais.

Category: Actualités du Brésil

Comments (1)

  1. Paul dit :

    Repose en paix , magnifique musique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *