Un film documentaire brésilien nommé aux Oscars n’a pas le soutien de Jair Bolsonaro

 

Actualités du Brésil | Cinéma culture

Ce n’est pas à chaque saison qu’un film brésilien est nommé aux Oscars. Pourtant, cette année, « Une démocratie en danger » a été nommé à l’Oscar comme « meilleur long métrage documentaire ». Ceci a été encourageant pour la production cinématographique, mais il n’a pas été vu du côté positif par le président du Brésil, Jair Bolsonaro. Il qualifie cette production de « travail de cochon », une critique qui est un peu trop fort pour une personne qui n’a pas encore vu le film.

Un petit résumé du film

« Democarcia em vertigen » est une production de deux heures entre un documentaire et une histoire  personnelle. Il retrace le passé politique de Petra Costa, la réalisatrice. Ce dernier qui a été très actif du premier mandat du président Lula à la destitution de Dilma Rousseff. Ce film documentaire met alors en avant la montée et la chute de ces personnalités et la suite politico-économique brésilienne du passage de ces dirigeants au pouvoir. Dans ce documentaire, Petra Costa met un point entre autres sur la contestation controverse de la présidente Dilma Roussef, la capture extravagante de Luiz Inacio da Silva, l’arrivée de Jair Bolsonaro au pouvoir.

En savoir plus sur – Le cinéma brésilien

Les critiques reçues

Jair Bolsonaro

Jair Bolsonaro

Si pour Jair Bolsonaro, les critiques étaient négatives, ce n’était pas les cas pour tout le monde. Sur le site de Rotten Tomatoes, « Democarcia em vertigen » a reçu une note d’approbation de plus de 96% sur une trentaine de critiques. Chez Metacritic, il est noté 81/100 et chez AdoroCinema 3,5 étoiles sur 5.

Le film fait aussi l’engouement auprès des journalistes. Un journaliste de New York sew York s’est d’ailleurs exprimé en qualifiant le documentaire de “chronique de trahison civique et d’abus de pouvoir, mais aussi de chagrin”, ce qui est un retour positif. Dans The Guardian, c’est Leslie Felperin qui a noté le film de 4 étoiles sur 5 avec un commentaire que le réalisateur a réussi à dévoiler une autre facette de la chute de l’Etat dans le populisme et l’érosion de son tissu démocratique. Lawrence Garcia dans The AV Club fait une petite remarque sur le manque d’exhaustivité du documentaire.

Malgré ces critiques, ce documentaire de Petra Costa a tout de même reçu le prix CPH : DOX en avril 2019. On lui a aussi octroyé le « Prix Tim Hetherington » au Festival international du documentaire de Sheffield en juin 2019 et il a été nommé « Cinéman du monde – documentaire » au Festival du film de Sundance en février 2019. Récemment, la 92ème cérémonie des oscars l’a nommé « Meilleur long métrage documentaire ».

Une réaction démesurée de Jair Bolsonaro

Le chef de l’État Brésilien n’a pas pesé ses mots lorsqu’il s’est exprimé devant sa résidence officielle à quelques journalistes par rapport au documentaire « Une démocratie en danger ». Il mentionne qu’il s’agit plus d’une fiction que d’un documentaire et rajoute que c’est un bon film pour ceux qui aiment la nourriture pour les vautours. Un journaliste n’a pas manqué de lui demander s’il a déjà vu le film et il réplique par : « Pourquoi  je perdrais mon temps avec un tel travail de cochon ? ». Face à la situation, Petra Costa, la réalisatrice sort du silence et s’exprime sur Twitter en soulignant l’importance de la protection de la démocratie brésilienne.

Pour protéger la présidence, le secrétaire spécial à la Culture du gouvernement, Roberto Alvin s’est aussi exprimé dans le journal Folha de Sao Paulo. Il ne comprend pas la nomination du film dans la catégorie documentaire, mais pour lui, si cette production de Petra Costa était classée parmi les fictions, c’était correct. Par ailleurs, Dilma Roussef s’est réjoui de son côté de cette nomination.

 

Category: Actualités du Brésil, Cinéma culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *