Ouro Preto au Minais gerais

Publié le:18-08-2014

Découvrir le Brésil | | |

(Mis à jour le: 23 mars 2019)
Ouro Preto au Minais gerais
3.8 (76.67%) 6 votes

Minas Gerais est un Etat majeur du Brésil, d’une richesse culturelle incomparable. Aussi grand que la France, il abrite près de la moitié des monuments historiques du pays. Nombre de ses magnifiques villes historiques ou « cidades historicas » font partie du patrimoine mondial de l’UNESCO dont la superbe Ouro Preto. Partez à la découverte de cette ville historique brésilienne …

Ouro Preto, alias la « Villa Rica »

Ouro Preto est une des villes les plus visitées du Brésil, avec ses monuments baroques et ses églises couvertes de feuilles d’or. Également connue sous le nom de « Villa Rica », la ville a été créée en 1711, après que des pionniers aient découvert de l’or au fond des rivières de Minas Gerais.

Ouro Preto

Ces premiers bâtisseurs en ont ensuite attiré d’autres, ainsi que des milliers de commerçants qui cherchaient à faire fortune.

En très peu de temps, Ouro Preto devint une ville à la fois très importante et très prospère. Dès 1950, elle comptait déjà plus d’habitants que Rio de janeiro et ses richesses ont entraîné la construction de plusieurs églises baroques, conçues par l’architecte Aleijadinho.

Lorsque l’exploitation de mines d’or fût achevée, la ville a été peu à peu délaissée et semble avoir été oubliée par le progrès. Tout est resté comme au 18e siècle, ou presque. Ouro Preto était constituée par un petit ensemble de maisons ou « arriais », la plupart ayant un ou deux étages, construits dans les environs des collines. Ces maisons semblent se fixer l’une à l’autre et créent un environnement urbain qui se dresse sur les contours du paysage.

Néanmoins, les ressources issues de l’exploitation minière et les œuvres d’artistes tels que Aleijadinho ont incité à la création de fascinants chefs-d’œuvre architecturaux. La ville s’est ainsi dotée d’une architecture « baroque minière », alliant magnifiquement la culture brésilienne au style baroque et au rococo européen.

Découvrez quelques villes du brésil :

Les conflits d’Ouro Preto

La richesse de la ville n’a pas eu que des avantages. En effet, à cause des trésors et de ses mines d’or, elle a été plusieurs fois la scène et la cause de différents conflits. Parmi eux, on en compte principalement deux, lesquels sont aujourd’hui encore enseignés à l’école. Ce sont :

  • La guerre des Emboabas qui a jadis opposé les colonisateurs Portugais aux explorateurs
  • L’Inconfidence Mineira, un conflit qui a opposé les résidents aux Portugais qui sont venus s’installer dans l’Etat du Minas Gerais

Malgré ces épreuves, Ouro Preto a tenu bon tant et si bien que de nos jours, sa facette touristique et son patrimoine historique sont plus célèbres que son triste passé.

Lire aussi : Circuit Brésil avec les enfants : les bons plans et conseils

Les trésors d’Ouro Preto

Ouro Preto au Minais gerais

Ouro Preto a gardé son aspect colonial. Se promener à travers ses ruelles est un pur bonheur surtout lorsqu’on a tout le temps devant nous. En effet, il faut avancer à son rythme, prendre le temps de découvrir et d’explorer chacun de ses monuments dans les menus détails, s’arrêter de temps à autre sur ses jolies places pour observer le quotidien des habitants ou mieux encore discuter avec eux, déguster les spécialités locales dans ses restaurants ou, si vous avez de la chance, chez des amis originaires du Minas Gerais, …

Il faut savoir qu’en temps normal, cette petite ville ne compte qu’aux alentours de 70 000 habitants, mais ce chiffre grimpe jusqu’à 500 000 habitants pendant la haute saison touristique. Cette forte affluence est en partie due au fait que la ville a été déclarée Patrimoine mondiale de l’Unesco, mais pas seulement. On y va aussi pour découvrir ses églises historiques, sa cuisine et ses gourmandises et son histoire, qui ne cesse de surprendre.

Parmi ses sites à ne pas manquer, je vous conseille :

  • L’église São Francisco de Assis :

L’église São Francisco de Assis est considérée comme l’une des plus importantes œuvres d’art dans l’architecture brésilienne. Alors que son intérieur est décorée par des peintures de Manuel da Costa Ataide, son extérieur affiche des sculptures signées Aleijadinho.

  • Le Santuario Noss Senhora da Conceiçao de Antônio Dias :

C’est dans ce lieu sacré que le célèbre Aleijadinho est enterré. C’est pour cela que cette église est aussi connue sous le nom de Musée Aleijadinho. En tant que tel, on y découvre bon nombre de ses œuvres notamment dans la salle de la Crypte, dans la salle de la Sacristie et dans la nef où l’on peut voir la vierge Marie entourée d’une dizaine d’enfants.

  • L’Igreja Matriz Nossa Senhora do Pilar :

Cette église est qualifiée de « Musée d’Art Sacré » tant les œuvres qu’elle abrite sont exceptionnelles. Cette touche artistique concerne presque tous les éléments composants le lieu en partant des chandeliers aux portes à volutes, aux pupitres en bois sculptés, aux ostensoirs, aux mobiliers anciens, … On y trouve également diverses vitrines à thème qui racontent le passé d’Ouro Preto, alors qu’elle était encore appelée Villa Rica.

Et toujours en termes d’églises, on peut également citer la Vierge du Carmel, le Rosário dos Homens Pretos, São Francisco de Paula, Nossa Senhora das Merces e Misericordia, … Il faut savoir que c’est surtout grâce à la présence de ses 10 églises baroques qu’Ouro Preto a été décrété patrimoine mondial de l’Unesco.

  • La cité de Tiradentes :

Ouro Preto

Il y a aussi Tiradentes, située à environ 260 km d’Ouro Preto. Cette cité, autrefois rivale d’Ouro Preto à l’époque de la ruée vers l’or est la plus petite des « cidades historicas ». Localisée sur les versants de la Montagne de São José, Tiradentes est connue pour son importance historique et culturelle.

La ville a reçu le nom du principal personnage de la Conjuration Mineira, mouvement politique qui luttait pour l’indépendance du Brésil du domaine portugais. Son architecture préserve les beautés du Baroque, sculptées en manoirs, façades, églises, maisons aux toits coloniaux et parois de brique cuite.

Tiradentes est un point à partir duquel toutes les rues commencent. On peut y découvrir plusieurs grands monuments publics et privés, à l’instar de l’ancien Parlement (devenu aujourd’hui le musée de l’Inconfidência), le palais des Gouverneurs, (devenu actuellement l’École des mines et de la métallurgie), …

Dans les églises, l’art baroque se trouve dans des autels et images sculptées par des artisans. Le long de ses rues de pierres, où sont passés les esclaves, les fermiers et les explorateurs des processions et fêtes religieuses comme la Semaine Sainte et le Jubilé de la sainte Trinité s’y tiennent aujourd’hui encore.

En plus de précieux baroques répandues dans tous les coins de la ville, Tiradentes enchante les visiteurs grâce aux beautés naturelles de la Montagne de São José, ses chutes d’eau et les magnifiques paysages de la ville.

  • Les minas de Chico Rei :

C’est une activité incontournable lorsqu’on séjourne dans cette ville du Minas Gerais. En général, il faut passer par une agence pour pouvoir accéder à ladite mine. Cette excursion permet d’avoir un aperçu sur les conditions de travail des mineurs. En effet, une fois sur place, vous pourrez embarquer à bord d’un petit chariot pour descendre jusqu’à 100 m dans les profondeurs de la mine.

C’est une expérience à la fois merveilleuse et intimidante, car on se rend compte que la mine est étroite et pourtant, des gens y ont travaillé pendant de nombreuses années.

  • Découvrir la pierre de savon ou stéatite :

Ouro Preto en regorge. La pierre de savon ou stéatite se retrouve effectivement à chaque coin de rue et elle y est magnifiquement bien taillée. Pour retrouver des multitudes d’œuvres conçues dans ce matériau, ne ratez pas la Ferio de Artesanato qui se tient devant l’église São Francisco de Assis. La place située devant l’église Nossa Senhora das Merces accueille aussi des artisans spécialisés dans cette pierre et qui proposent des articles souvenirs à très bon prix.

  • La Casa dos Contos :

Ce bâtiment accueillait la Cour des Comptes en 1784. Cinq ans plus tard, il fut transformé en prison destinée aux membres de l’Inconfidencia appelés « les Inconfidéntes ». Le conflit terminé, il devient le siège de l’Administration et de la Comptabilité Publique du Minas Gerais. Ce n’est que plus tard qu’il fut agrandi pour être rattaché à la Maison de la Fonderie et de la Monnaie.

En 1984, la « Casa dos Contos » a été restaurée pour devenir un musée. Aujourd’hui, on y trouve des traces de l’Histoire de l’or et de la monnaie brésilienne. Chaque pièce et billet qui se sont succédé dans le temps y sont exposés.

Et toujours en matière d’exposition, il ne faut pas manquer de descendre dans ses caves qui furent jadis les salles des esclaves. Les éléments qui y sont aujourd’hui exposés témoignent du traitement que ces derniers ont autrefois à savoir des instruments de torture et des armes, mais aussi de la belle vaisselle d’époque ainsi que des étriers en or.

  • Le Palais du gouverneur :

Le bâtiment a été fondé en 1741 et ce n’est qu’en 1876 que l’Ecole des Mines s’y installe. Aujourd’hui, il abrite le Musée des Sciences et Techniques et relate alors la progression scientifique qui s’y est tenu.

On y trouve également deux salles de minéralogie qui contiennent des centaines de pierres précieuses et divers minéraux.

Découvrez le Brésil de A à Z

Tags: , ,

Category: Découvrir le Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *