Préparer son départ pour le Brésil : le guide

Publié le:05-09-2019

Découvrir le Brésil | Tourisme Voyage Brésil

(Mis à jour le: 25 octobre 2019)
Préparer son départ pour le Brésil : le guide
2.8 (55%) 4 vote[s]

On ne s’aventure pas en terre étrangère sans un minimum de préparation. Si vous comptez vous rendre au Brésil, vous devez bien organiser votre séjour pour qu’il soit inoubliable et magique. Sachez que ce pays occupe plus de la moitié de l’Amérique du Sud ce qui signifie qu’il est très très vaste. Vous devez donc penser à un bon itinéraire pour ne rien manquer, mais pas que. Vous devez également penser aux formalités, aux commodités une fois sur place, à votre budget, … Voici quelques conseils pour partir le cœur léger.

Passeport et visa : obligatoires ?

Pour un séjour touristique de moins de 90 jours au Brésil, vous n’avez pas besoin de visa si vous avez la nationalité française, suisse et belge. Dans le cas où vous souhaitez profiter de ce séjour pour trouver un emploi une fois au pays, sachez que le visa touristique ne suffit pas. Vous devez demander un visa de travail et détenir un permis de travail. Si le séjour dure plus de trois mois, un visa sera nécessaire.

Dans tous les cas, le passeport est obligatoire. Il doit être valide d’au moins six mois à partir du début du séjour et doit disposer de deux pages vierges.

Autres documents ?

Pour pouvoir entrer sur le territoire brésilien, vous devez présenter un billet de retour ou un billet de sortie du territoire au terme de votre séjour.

A votre arrivée, la douane vous donnera une « cartao de entrada », l’équivalent d’un passe pour symboliser votre entrée au pays. Attention, cette carte est à garder précieusement, car quand viendra la date de sortie du pays, vous devez pouvoir la présenter à nouveau à la douane.

Billets, hôtels et moyens de transport ?

C’est grâce à Easyvoyage que nous avons pu trouver tout cela. Sachant que notre groupe était quand même assez grand, notre priorité était de pouvoir faire un voyage pas cher au Brésil. Sur ce comparateur, nous avons trouvé des petits prix pour tout en faisant appel au Earlybooking. Les billets ont été achetés six mois avant le départ, les chambres d’hôtels ont été réservées trois mois avant notre arrivée et la voiture a été réservée à environ un mois avant le départ.

Nous avons hésité sur la voiture puisqu’on ne savait pas si on pouvait conduire nous-mêmes. Après confirmation auprès d’un ami Brésilien, la décision a été prise pour plus de liberté de mouvement et un certain confort pour les enfants.

Doit-on disposer d’un permis de conduire brésilien pour pouvoir conduire au Brésil ?

Si la conduite n’excède pas les 180 jours, vous n’aurez pas besoin de traduire votre permis dans la langue officielle du pays. Cela signifie que pendant six mois, vous pourrez conduire avec votre propre permis obtenu dans votre pays d’origine. Vous pouvez également utiliser un permis international.

Si la conduite doit durer au-delà de 180 jours, vous devez convertir votre permis original en une version portugaise.

Comment se déplacer au Brésil sans voiture ?

Pour ceux qui ne veulent pas louer une voiture, sachez qu’il existe d’autres options pour se déplacer sur ce vaste territoire. Dans les grandes villes, vous avez le métro, les bus ou les taxis. En dehors des villes, vous pouvez également prendre un bus, mais les trajets peuvent durer plusieurs heures en fonction de la distance à parcourir. Si ces longs trajets ne vous conviennent pas et que vous avez un bon budget, vous pouvez prendre un vol national.

Il faut préciser qu’au Brésil, les trains sont généralement réservés au transport de marchandises.

Et bien sûr, si vous souhaitez visiter les îles au large des côtes, des ferrys effectuent les liaisons.

Quels vaccins doit-on faire pour un voyage au Brésil ?

Les vaccins obligatoires sont les vaccins universels à savoir le DTCP et l’hépatite B. Toutefois, comme le Brésil est un pays tropical, il est important de se protéger contre les maladies tropicales. Il est donc conseillé de se faire vacciner contre :

  • La fièvre jaune
  • La fièvre typhoïde
  • L’hépatite A
  • Les méningites A et C surtout pour un long séjour
  • La rage surtout si votre itinéraire comprend un séjour en zone rurale de manière prolongée

Par ailleurs, vous devez également vous protéger contre la dengue, la zika et le paludisme. Comme il n’y a pas encore de vaccins qui permettent de se protéger efficacement contre ces maladies, il faut prendre les mesures de prévention et de protection nécessaires contre les piqûres de moustiques. Vous devez alors emporter des répulsifs et toujours bien vous couvrir quand vous vous rendez dans des zones à risques ou dans la forêt. Porter des hauts qui couvrent les bras et un pantalon qui couvre bien les jambes est conseillé pour toute expédition dans la nature luxuriante du Brésil.

Quel itinéraire adopter ?

Il n’y a pas d’itinéraire précis à respecter puisque vous pouvez organiser votre séjour à votre guise. Dans notre cas, par exemple, nous avons commencé la visite dans le Nordeste, à Salvador de Bahia alors que la majorité des gens préfèrent débuter par Rio de Janeiro.

Salvador, première capitale du pays et capitale de l’Etat de Bahia, est une ville incontournable pour vivre le carnaval autrement. Il en va de même pour toutes les autres villes de Bahia. Cet Etat brésilien est le berceau de la culture afro-brésilienne. Il propose une culture très riche et la gastronomie est un vrai régal. La plupart des spécialités brésiliennes viennent de là.

En ce qui concerne Rio de Janeiro, on ne se lasse pas de visiter le Mont Pain de Sucre, le Corcovado au sommet duquel trône le Christ rédempteur, les plages d’Ipanema et de Copacabana, … Et si votre séjour tombe vers le mois de février, pensez à y faire un tour pour vivre en direct le carnaval avec son défilé d’écoles de samba.

Après la visite des grandes villes, n’oubliez pas la forêt amazonienne, les chutes d’Iguazu, la côte du cacao et les zones peu connues, mais qui restent incontournables.

Quel que soit l’itinéraire que vous allez adopter, si vous comptez sortir des sentiers battus et partir à la rencontre des villages isolés, pensez à apprendre le portugais avant de prendre l’avion pour le Brésil. Cela vous permettra de communiquer sans difficulté avec les locaux. L’anglais se limite aux grandes villes et encore, dans les endroits très touristiques.

Category: Découvrir le Brésil, Tourisme Voyage Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *