Quand Rio de Janeiro change de visage

Publié le:07-05-2016

Découvrir le Brésil | Tourisme Voyage Brésil |

(Mis à jour le: 8 octobre 2018)
Quand Rio de Janeiro change de visage
Evaluer cet article

A l’occasion des Jeux Olympiques qui se tiendront entre les 5 et 21 août prochains dans la ville de Rio de Janeiro, cette ancienne première ville brésilienne change complètement de décor. Au programme pour les mois à venir, ce seront des projets d’aménagement colossaux pour accueillir des professionnels du sport venus des quatre coins du monde.

Plusieurs capitales à travers le temps

Le Brésil est un pays aux mille facettes. Et lorsqu’on parle de ses différents visages, on peut déjà penser à ses capitales qui ont changé d’une époque à une autre, d’une république à une autre ou encore d’une histoire à une autre. Plusieurs villes brésiliennes ont déjà été érigées au statut de capitale si l’on ne parle que de Flamengo et Gloria à l’époque d’Henri II, d’Urca entre 1555 et 1560, de Lapa et Santa Teresa ou encore de Copacabana. Il y aussi Salvador de Bahia qui dut céder sa place à Rio de Janeiro en 1763. Mais cette ville qui accueillera bientôt les jeux Olympiques perd son statut de première ville du Brésil en 1960. Aujourd’hui, le privilège de la capitale revient à Brasilia.

Brasilia

Depuis que Rio a perdu de son prestige administratif, la ville essaie tant bien que mal de se relever en accueillant notamment plusieurs grands événements culturels. Effectivement, en 2013 ont lieu dans ses murs, les Journées mondiales de la jeunesse. L’année suivante, c’est la Coupe du monde de football qui se passe sur son territoire. Cette fois-ci, la notoriété de la ville risque de reprendre du poil de la bête avec les prochains Jeux Olympiques qu’elle accueillera d’ici peu. Et pour renverser encore plus la balance en sa faveur, plusieurs aménagements sont prévus en conséquence.

En savoir plus les cartes brésiliennes

De ces aménagements urbains, la ville de Rio de Janeiro en a bien besoin. Et pour cause, selon les dires de plusieurs habitués de ses rues, la ville aurait complètement changé depuis qu’elle n’est plus capitale. Ces changements se manifestent par la disparition de plusieurs boutiques et lieux de restauration, notamment dans le quartier d’Ipanema. Plusieurs locaux sont mis en location, leurs anciens occupants étant partis pour de meilleurs horizons.

Le quartier d’Ipanema

La plage d Ipanema

Il faut dire que chaque quartier de l’ancienne capitale a vécu différemment ce changement de statut. Selon un résident du quartier d’Ipanema, le visage de son quartier natal a bien changé au fil du temps. Autrefois quartier pauvre et populaire, il a connu une avancée urbaine majeure lorsque Rio est devenue capitale. Effectivement, lorsque la capitale était Copacabana, Ipanema était le refuge des familles pauvres, la capitale ayant été devenue trop cher à vivre. Malgré tout, Rio de Janeiro reste une ville bien vivante grâce à ses quelques 6,5 millions d’habitants. D’ailleurs, en parlant du quartier d’Ipanema, la qualité de sa gastronomie a largement progressé ces dernières années, preuve que le statut de capitale n’est pas forcément pour quelque chose dans ce changement.

Le quartier de Porto Maravilha

En ce qui concerne le quartier de Porto Maravilha, les changements sont survenus à partir de l’accueil de la Coupe du monde de 2014. Les alentours du Musée d’art de Rio sont, par exemple encore enclin à des aménagements depuis 2013. D’autres rues comme celle de la place Mauá reprennent peu à peu de leurs splendeurs d’antan, avec ses maisons coloniales repeintes, ses multiples bars et restaurants de renom. En ce qui concerne le Musée d’art de Rio, les tableaux qui y sont exposés proviennent aussi bien de mains de maître que de peintres amateurs, issus des quartiers pauvres de la ville. On ne sera donc pas surpris de retrouver, lors de la visite des lieux, des œuvres de Portinari ou de Di Cavalcanti aux côtés d’œuvres moins célèbres.

Musee de Amanha sur la place de Maua

Les changements à Rio, ce sont également des immeubles rasés et des places vertes aménagées pour le grand plaisir des amoureux de tourisme et de détente. C’est le cas de l’avenue Presidente Vargas qui permet désormais de donner directement sur l’église Candelaria.

D’autres aménagements comme ceux réalisés sur le tramway jaune appelé « bondinho » sont encore en cours. Une fois terminé, ce dispositif permettra sûrement aux locaux comme aux étrangers de pouvoir admirer la ville plus facilement.

Découvrir le Brésil en regardant la carte du Brésil.

Un voyage en musique

Rio, c’est aussi une ville en musique et de toutes les ambiances. Que ce soit dans les clubs modernes de Lapa ou pour danser sur de la samba, la ville regorge de lieux à ne pas manquer. Evènements et quartiers musicaux existent en grand nombre dans l’ancienne capitale. D’Urca au Flamengo et au São Salvador, les rythmes se succèdent, tout comme les musiciens et leurs instruments. Les musiques se jouent essentiellement en plein air et en week-end.

Samba

Quels endroits pour bien découvrir Rio ?

Pour découvrir Rio sans rien manquer, il suffit de suivre les formules que proposent les différentes agences de voyage qui opèrent sur le territoire brésilien. Les circuits sont nombreux et cette ancienne capitale est une escale incontournable pour un voyage au Brésil.

Rio de Janeiro

Hébergement et restauration

Question hébergement au Brésil et restauration, la ville compte de nombreuses adresses. Elles présentent des cartes et des tarifs variés selon la qualité du service et leur emplacement par rapport aux grands sites touristiques. Les appartements pour une location de vacances sont également disponibles au sein de la ville.

Souvenirs et shopping

En ce qui concerne le shopping et les boutiques de souvenir, Rio de Janeiro propose plusieurs imitations de la statue du Christ qui domine la ville. Et d’ailleurs, on n’a pas découvert Rio sans y avoir fait un tour.

Tags:

Category: Découvrir le Brésil, Tourisme Voyage Brésil

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *