Rio de Janeiro : la mégalopole brésilienne

Découvrir le Brésil | Tourisme Voyage Brésil | | | | | | |

Rating: 5.0/5. From 2 votes.
Please wait...
(Last Updated On: 2 décembre 2018)

Rio de Janeiro est une mégapole située dans le sud-est du Brésil. C’est également la capitale de l’État de Rio de Janeiro. Avec ses 6,1 millions d’habitants intra-muros (communément appelés les Cariocas) et 11,35 millions dans l’aire urbaine, Rio de Janeiro est la deuxième plus grande ville du pays derrière São Paulo (capitale économique).

Rio de Janeiro est mondialement connu pour son carnaval , ses plages (Copacabana et Ipanema) ainsi que sa statue Cristo Redentor (« Christ Rédempteur ») au sommet du Corcovado. Ancienne capitale brésilienne et européenne, elle est devenue un centre touristique et culturel par excellence.

La Rivière de Janvier

Rio

La Rivière de Janvier (1502-1555)

Le site actuel de la ville de Rio de Janeiro fut découvert le 1er janvier 1502 par un explorateur italien au service du Portugal Amerigo Vespucci. Le nom de la ville fut le résultat d’une erreur commise par Vespucci lui-même. Étant au mois de janvier et pensant découvrir l’embouchure d’un fleuve ou d’une rivière, l’explorateur baptisa le site de la baie de Guanabara Rio de Janeiro (« Rivière de janvier » en français).

À cette époque, le site était habité par des Indiens Guarani qui commencèrent bientôt à établir un commerce de troc avec les Portugais. Grâce à la profusion d’arbres « couleur de braise », le « Pau Brasil » ou « brasa » (le brésil en français), un important commerce se développa. Les relations entre Indiens et Portugais n’étaient toutefois pas toujours pacifiques. Certaines tribus organisaient souvent des rites anthropophagiques et détenaient une technique permettant de rapetisser les têtes humaines à la taille d’une balle de tennis. De plus, les Indiens commerçaient également avec les Français et les Hollandais qui portaient des visées coloniales au Brésil.

Rio de Janeiro fût Une capitale européenne

La ville demeura une capitale coloniale jusqu’en 1808. En raison de l’invasion des troupes de Napoléon au Portugal, la famille royale portugaise (le roi Jean VI, la reine Marie I et leur fils Pierre) et la plupart des nobles de Lisbonne fuirent au Brésil et s’installèrent à Rio de Janeiro. La capitale du royaume portugais fut donc transférée de Lisbonne à Rio de Janeiro, qui devint ainsi l’unique capitale européenne située à l’extérieur du continent de l’Histoire. Le manque d’espace physique et de structure urbaine, permettant aux centaines de nobles portugais soudainement arrivés de se loger, fut comblé au départ par le renvoi des habitants de leur propre logement. Bien qu’ils retournèrent au Portugal en 1821, l’époque passée au Brésil ouvrit les ports commerciaux au marché britannique et éleva le Brésil au statut de royaume uni à la couronne du Portugal.

Christ redempteur de rio

Christ rédempteur de rio

La capitale de l’Empire du Brésil

Le 7 septembre 1822, le prince régent Pierre Ier (qui deviendra plus tard Pierre IV du Portugal) proclama l’indépendance de l’Empire du Brésil et garda Rio de Janeiro comme capitale. La couronne restant entre les mains de la maison royale des Bragança, cet événement tenait plus du partage en deux de l’empire portugais que d’un véritable mouvement indépendant comme on pouvait en voir en Amérique du Sud à la même époque. La monarchie, s’appuyant sur le peuple pour contrebalancer les riches latifundiaires brésiliens, devint constitutionnelle en 1824. En 1831, sous la pression des élites propriétaires, l’Empereur Pierre Ier abdique en faveur de son fils, alors âgé de cinq ans. Pierre II s’engagea dès les années 1850 à lutter contre l’esclavage, dont il interdit l’importation. La culture du café prit de l’ampleur et augmenta l’importance des propriétaires terriens, notamment ceux de São Paulo. Sous son règne, Rio profita de développements majeurs en matière de gaz, de plomberie, de barrages hydroélectriques, de téléphone et de télégraphe. Continuant à lutter contre l’esclavagisme, l’Empire proclama en 1871 que les enfants d’esclaves seraient désormais libres à la naissance.

L’esclavage brésilien fut donc condamné à long terme. Cependant, la loi dite « Áurea » (loi d’or) de 1888 de la Princesse Isabelle, la fille de Pierre II, abolissant totalement l’esclavage au Brésil, souleva la résistance des propriétaires qui s’engagèrent alors dans une lutte armée pour renverser le régime. La libération des esclaves entraîna une importante migration depuis les campagnes vers les villes. La première favela (bidonville en français) de Rio fut construite sur les hauteurs du Morro da Providencia (colline de la providence). Ses habitants étaient pour la plupart des militaires noirs qui s’étaient battus pour leur liberté à Salvador de Bahia et qui avaient tenté de profiter des opportunités qu’offrait Rio.

Kubitschek et le projet Brasilia (de 1955 à nos jours)

En 1955, Juscelino Kubitschek fut élu président du Brésil. Une de ses promesses électorales était de bâtir une nouvelle capitale, projet qui avait été maintes fois proposé mais qui avait toujours été rejeté. Il lança donc le projet de Brasilia comme capitale qu’il voulait être une vitrine moderne de la destinée du Brésil. Kubitschek fit construire cette nouvelle ville mais les coûts d’aménagement furent énormes. Le 21 avril 1960, la capitale du Brésil fut officiellement transférée de Rio de Janeiro à Brasilia. En 1960, La ville de Rio devint la capitale de l’état de Guanabara.

Cependant, pour des raisons à la fois administratives et politiques, un décret présidentiel d’Ernesto Geisel, connu sous le nom de « fusão » (fusion en français), remplaça le statut fédératif de la ville et l’intégra à l’État de Rio de Janeiro en 1975. Encore aujourd’hui, certains Cariocas réclament un retour à l’autonomie municipale. Durant la période où elle était la capitale de la fédération brésilienne, Rio de Janeiro attira touristes, immigrants, travailleurs ainsi que de nombreux hommes d’affaires et de diplomates. Même si elle a perdu de nos jours sa place de pionnière en matière économique, Rio demeure donc la capitale culturelle du Brésil.

danseuse de carnaval rio

danseuse de carnaval

Rio demeure donc la capitale culturelle du Brésil

En tant que capitale culturelle du pays, Rio abrite de nombreux sites culturels et artistiques, tels que l’Académie des sciences du Brésil, l’Académie brésilienne des Lettres ou encore les divers musées. Parmi les plus célèbres, on peut citer le Musée national des beaux-arts, créé en 1818. Situé dans l’ancien palais impérial de la Quinta da Boa Vista, le Musée national regorge d’objets anthropologiques. D’autre part, il y a le Musée d’art moderne et le Musée Indien. La ville de Rio abrite l’une des plus importantes bibliothèques du pays, construite en 1810 à partir des ruines de la Bibliothèque royale d’Ajuda, suite au tremblement de terre de 1755 à Lisbonne.

Rio dispose également de plusieurs salles de cinéma, stations radio et chaînes de télévision. Elle abrite aussi les studios TV de Globo, le principal réseau d’information du pays.

Sans oublier le carnaval de renommée mondiale, qui attire chaque année des milliers de touristes et dure quatre jours. Il s’agit d’une fête traditionnelle à laquelle tous les habitants de la ville participent avec enthousiasme. Cet évènement voit la participation des écoles de samba, qui constituent à la fois des associations communautaires et sont réparties partout dans la ville. Les danseurs et danseuses de samba sont les plus nombreux lors de ce Carnaval. Certaines écoles sont beaucoup plus participatives et préparent le carnaval tout au long de l’année, y compris celles des quartiers du nord de Madureira, Mangueira, Ramos, et Padre Miguel. Les principales écoles de samba organisent également d’autres spectacles au cours de l’année, tant dans les grandes discothèques remplies de touristes que dans leurs propres locaux.

 

Tags: , , , , , ,

Category: Découvrir le Brésil, Tourisme Voyage Brésil

A propos de l'auteur ()

Comments (4)

  1. pellini dit :

    c trop beau
    yaooooooou comme c bo c trop magnifique un jour j’irais la bas. 😀 😀 🙂 🙂

  2. * dit :

    trooop bien !!
    :zzz 8) 😀 🙂 😉 😛 super ce site

  3. hhhhhhhhh dit :

    hhhhhhhh
    😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *