São Paulo : la grève du métro suspendue, mais jusqu’à quand ?

Football - Coupe du monde | Football Brésil | Sport Brésil | | | |

No votes yet.
Please wait...
(Last Updated On: 4 juillet 2018)

Depuis le début du mois de juin, la direction de la ligne de métro de São Paulo n’a pas arrêté de licencier des employés et ils sont aujourd’hui au nombre de 42 à avoir perdu leur emploi. Ce licenciement en masse a alors suscité la colère des employés qui ont fait une grève pour exiger à ce qu’on réintègre leurs collègues.

La grève a toutefois été suspendue depuis lundi dernier, mais les grévistes menacent encore de la reprendre ce jeudi 12, soit le jour du coup d’envoi du Mondial.

 

São Paulo : la grève du métro suspendue

São Paulo : la grève du métro suspendue

Rappelons que cette grève a entraîné des embouteillages monstres à travers toute la ville donc on craint le pire pour la Coupe du Monde si elle doit reprendre. Selon le président du syndicat des employés, ils tiendront une assemblée générale demain 11 juin pour décider s’ils vont faire grève jeudi ou non. Leur décision dépendra bien sûr de la réintégration ou non de leurs camarades, qui est d’ailleurs le principal objet de cette grève.

Face à ce nouvel accès de colère de la population brésilienne, le Gouverneur reste indifférent et il considère même que l’affaire est classée. Pour dire cela, il s’appuie sur la décision du tribunal du travail qui affirme que la grève est abusive. Une amende a donc été fixée et une augmentation de salaire a été accordée aux grévistes. Quant à ceux qui ne coopéreraient pas encore et persisteront à faire la grève, la direction n’aura d’autres choix que de les licencier à leur tour.

Des mesures ont donc été prises pour que le Mondial se déroule sans encombre et la police a même dû disperser des manifestants dans la matinée. Ces manifestants, qui étaient dans les 150 personnes, n’étaient pas des employés de la ligne de métro, du moins pas tous, mais des « Sans toit » qui soutiennent la grève. Ils ont crié à tue-tête « Il n’y aura pas de coupe, il y aura la grève ». La police a été sollicitée pour les faire déguerpir en vitesse, car ils avaient enflammé des pneus et ont barré les principales avenues de la ville. Ils ont aussi fait leur revendication avec des vuvuzelas et des tambours à l’appui ce qui a entraîné une grande pagaille à São Paulo.

Depuis cette grève, la direction du métro a donc multiplié les licenciements et les grévistes n’ont donc eu que le contraire de leur réclamation. Jusqu’à aujourd’hui, une dizaine de grévistes ont été renvoyés, car ils ont commis des actes de vandalisme, incité les non-grévistes à ne pas travailler et invité les usagers du métro à sauter par-dessus les tourniquets.

 

 

Tags: , , ,

Category: Football - Coupe du monde, Football Brésil, Sport Brésil

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *