Une brésilienne retenue à l’aéroport de Roissy…pour1000 euros!

Publié le:19-10-2012

Actualités du Brésil | Général |

(Mis à jour le: 8 octobre 2018)
Une brésilienne retenue à l’aéroport de Roissy…pour1000 euros!
Evaluer cet article

Une femme brésilienne a été retenue à l’aéroport de Roissy parce qu’il lui manquait 1000 euros !

Au début de la semaine dernière, une femme brésilienne a été retenue à l’hôtel de la police de l’aéroport de Roissy parce qu’elle n’avait pas pu retirer 1500 euros exigés pour rentrer en France.

Révoltée, la présidente de l’association Aeda enfants d’Amazonie, Madame Cristina Carvalho Daher, a lancé suite à cette affaire un coup de gueule dans lequel elle réclame justice, égalité et respect.

Une Brésilienne a été retenue à la douane de l’aéroport de Roissy

Une Brésilienne a été retenue à la douane de l'aéroport de Roissy

Mme Carvalho Daher est même allé jusqu’à réclamer le même traitement utilisé au Brésil pour accueillir les français.

Elle a annoncé qu’ « à l’Aéroport Charles de Gaulle de Roissy, en France, une citoyenne brésilienne, digne de confiance, qui travaillait auparavant à la Cour de Justice de l’Acre, se trouve à l’hôtel de Police en attendant la Croix Rouge pour définir son retour au Brésil ».

La seule erreur commise par cette femme était de ne pas pouvoir retirer 1 000 euros restants sur le total de 1 500 euros pour entrer en France ou ce que Mme Carvalho Daher a désigné de l’Eldorado Français.

En effet, la brésilienne était en visite chez des amis à Paris. Elle disposait d’un passeport, une assurance maladie, une lettre manuscrite pour l’hébergement ainsi que de sa carte de crédit.

En contre partie, elle ne comprenait pas bien la langue française ce qui a compliqué les choses. « Sommes-nous toujours considérés comme des citoyens du tiers monde ? La France est le 10e plus important partenaire commercial du Brésil en 2011 et a absorbé 2,41 % du commerce brésilien en 2011 » continue Mme Carvalho Daher.

Elle a souligné qu’il n’est pas acceptable de continuer à considérer le Brésil comme un  tiers monde, puisque « c’est la France le pays  pauvre, c’est elle qui a besoin de notre argent, c’est elle qui invite nos entrepreneurs à se déployer sur son territoire pour aider à la croissance de son économie et ses habitants ont émigré vers notre pays à la recherche de nouveauté ».

A noter que pour l’heure actuelle, 80 000 français vivent au Brésil.

La président de l’association est allé jusqu’à demander aux autorités brésilienne d’imposer le même traitement aux français qui veulent entrer au Brésil « douanes portuaires et aéroportuaires et toutes les
formalités d’entrée dans notre pays ».

Rappelons que le Brésil avait imposé aux espagnoles des traitements très sévères pour pouvoir entrer
dans le pays ce qui a alerté le Roi de l’Espagne qui est allé jusqu’au Brésil pour trouver une solution.

Pour Mme Carvalho Daher, l’arrestation de cette fille brésilienne nécessite l’instauration de nouvelles règles, « il est temps de réviser certaines valeurs ! » a-t-elle ajouté.

En effet, au Brésil, les Français peuvent renouveler leurs 90 jours, alors que le cas contraire n’est pas possibles.

« Il faut toujours se comporter comme des colonisés ? Non, je n’accepte pas que mon peuple soit traité de cette façon, j’exige la dignité et le respect », continue la femme.

Tags:

Category: Actualités du Brésil, Général

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *