Une vingtaine de mannequins noirs brésiliens manifestent lors de la Semaine de la mode à Rio

Publié le:07-06-2012

Actualités du Brésil |

(Mis à jour le: 31 août 2018)
Une vingtaine de mannequins noirs brésiliens manifestent lors de la Semaine de la mode à Rio
Evaluer cet article

Des mannequins noirs se manifestent lors de la Semaine de la mode de Rio

Du 22 au 26 mai dernier, s’est déroulé la Semaine de la mode dans la ville de Rio de Janeiro avec des défilés des plus belles collections de bikinis inspirés des plages brésiliennes. Suite à cet évènement, les mannequins noirs et métis ont fait à leur tour un « défilé-protestation » pour dénoncer le manque de visibilité sur les podiums.

Manifestation des mannequins noirs brésiliens

En fait, lors de la Semaine de la mode, on a pu voir uniquement 2 ou 3 mannequins noirs. Un vrai paradoxe dans un pays où le nombre des noirs est très important. Le Brésil étant le deuxième pays dans le monde en nombre de la population noire derrière le Nigeria.

Pour ceci, une vingtaine de mannequins noirs hommes et femmes se sont rassemblés à l’entrée des locaux où avait lieu la Semaine de la mode. Ils réclament qu’au moins 10% des mannequins soient « afro-descendants ».


Luana Guénot
, un mannequin brésilien métis a signalé qu’elle subit la plupart du temps des propos discriminatoires. « On me dit souvent :  ‘‘Qu’est ce qu’on fait de ta peau?’’ On me maquille la dernière parce que le pinceau ne convient pas aux teints trop foncés. Ils nous disent aussi que la collection d’hiver est pour les blancs d’Europe, ou même que les noirs ont trop de hanches et de fesses. Je suis impressionnée de voir qu’au Brésil, où la moitié de la population descend des esclaves noirs, il y a si peu de places pour nous » a-t-elle signalé.

Un mannequin noir brésilien

Un mannequin noir brésilien

Plusieurs organisations et association ont prit part à cette protestation comme Educafro que son coordinateur adjoint a souligné que « les quotas en faveur des noirs dans les universités publiques sont fondamentaux, ils brisent le paradigme du pouvoir. La semaine de la mode de Río est également importante car la mode, l’esthétique, représente le pouvoir et nous voulons placer notre population sur les podiums. Si la population regarde la télévision et ne voit que des blonds, notre visibilité est en plus grande difficulté ».

En fait en 2009, sous la pression des mouvements noirs, des quotas avaient été instaurés puis retirés un an plus tard.


Frei David
, le directeur de l’ONG Eduardo, qui est à l’origine de cette manifestation a déclaré que « l’exclusion des noirs est un abus et un attentat contre la diversité nationale ».

A noter que le Brésil est devenu l’un des destinations favorites des grands du monde de la mode internationale.

Tags:

Category: Actualités du Brésil

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *