Violence sur les jeunes a Rio de Janeiro

Publié le:27-11-2006

Général |

(Mis à jour le: 31 juillet 2013)
Evaluer cet article

favelas-rio-de-janeiroSur cinq adolescents recrutés par les gangs des favelas de Rio, un meurt dans les deux années qui suivent


 – Un adolescent sur cinq embrigadé par les gangs de trafiquants de drogue de Rio de Janeiro meurt dans les deux années qui suivent son recrutement, la plupart d'entre eux tués par la police, selon une nouvelle enquête publiée vendredi.


L'enquête montre également que les adolescents qui rejoignent les gangs sont âgés en moyenne de 11 ans.


Un groupe de recherche sur les violences dans les bidonvilles à Rio de Janeiro, Observatorio de Favelas, a suivi 230 garçons âgés de 11 à 17 ans dans plus de 30 favelas depuis 2004. Durant cette période, 45 d'entre eux sont morts.


L'espérance de vie dans ces bidonvilles est de 64 ans, soit huit ans de moins que la moyenne nationale au Brésil.


"Nombre de ces garçons n'ont jamais quitté les bidonvilles dans lesquels ils ont grandi", a déclaré Eduardo Azevedo, un porte-parole de l'organisation. "Leur imagination est limitée. Ils ne sont peut-être pas conscients qu'il existe d'autres possibilités".


Selon M. Azevedo, 66% des jeunes qui sont morts ont été tués dans des affrontements avec la police.


Alors que l'étude conclut que la motivation principale des nouvelles
recrues des gangs de trafiquants est la perspective de gagner beaucoup
d'argent, elle estime également que le revenu moyen d'un dealer mineur
ne dépasse que de peu le salaire minimum, soit 135 euros par mois.


La plupart des garçons vendent de petites quantités de drogues, ou font le guet depuis les toits ou au pied des habitations.


Un rapport rédigé en 2002 par un anthropologue britannique, Luke
Downey, avait montré que quelque 6.000 mineurs, âgés de 10 à 18 ans,
oeuvraient justement comme "soldats", alertant les membres des gangs de
trafiquants, qui contrôlent la plupart des bidonvilles de Rio.


Selon les statistiques officielles, au moins 300 enfants sont tués par
armes à feu chaque année dans cette ville. Les chercheurs, dont M.
Downey, estiment que ce chiffre est beaucoup plus élevé.


Le rapport de M. Downey montre que les jeunes hommes de Rio de Janeiro
risquent cinq fois plus d'être abattus à l'arme légère que les jeunes
de Los Angeles, de New York, ou de Washington.


Rio de Janeiro accuse un des niveaux de violence les plus élevés du
monde. Le taux de meurtres atteint environ 50 pour 100.000 habitants
pour l'ensemble de la ville et plus du double dans les favelas.

Tags:

Category: Général


Warning: Use of undefined constant php - assumed 'php' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/39/d702347829/htdocs/brasil/wp-content/themes/wp-clear321/auth-bio.php on line 35

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *